Chacco-Blue conserve la tête du classement des étalons de la WBFSH devant Diamant de Semilly et Mylord Carthago

24 November 2022Auteur : Mélina Massias

La WBFSH, Fédération mondiale de l'élevage de chevaux de sport, a révélé son nouveau classement des meilleurs pères de saut d’obstacles. Au sommet de la hiérarchie, Chacco-Blue trône toujours, fort de ses nombreux et qualiteux descendants. Disparu en février dernier, Diamant de Semilly a encore de beaux jours devant lui, avec d’excellents produits. Derrière le Selle Français, un autre représentant du stud-book hexagonal se hisse sur le podium, en lieu et place de Casall : Mylord Carthago. Studforlife jette un œil à ce classement, et aux statistiques des fers de lance de ces trois étalons.

Au sommet du classement des pères de gagnants en saut d’obstacles, Chacco-Blue (Chambertin x Contender) poursuit son inébranlable règne. En tête du classement édité par la Fédération mondiale de l'élevage de chevaux de sport (WBFSH) depuis 2017, le mâle signe pour une année supplémentaire et totalise plus de trente mille points grâce aux résultats de ses produits sur la scène internationale. Malgré le net recul du champion olympique Explosion W (mère par Baloubet du Rouet), qui était son meilleur représentant l’an passé avec plus de mille trois cents points à lui seul, le fils de Chambertin accroît son score précédent. Ses meilleurs descendants, selon la WBFSH, sont H5 Chaganus (mère par Carthago), partenaire du Brésilien Eduardo Pereira de Menezes, Stardust (mère par Con Air), la star de la famille Charles, Sea Topblue (mère par Lux), complice de l’Irlandais Andrew Burns, Chalou (mère Baloubet du Rouet), indéfectible monture de l’Italien Emanuele Gaudiano et dont le style fait frémir le public à chacune de ses apparitions ou encore Blue Movie (mère par Pilot), excellente jument pilotée par Rowan Willis. Selon les données fournies par l’application JumpR, les cinq meilleurs représentants de Chacco-Blue affichent respectivement trente et un, trente-trois, cinquante-trois, trente-trois et dix-huit pourcents de sans-faute à 1,60m, sur treize, trois, dix-sept, douze et onze parcours achevés en CSI 4 ou 5* à cette hauteur, en 2022¹.


Deuxième, feu Diamant de Semilly (Le Tôt de Semilly x Elf III) a encore de beaux jours devant lui. Bien que l’étalon star du haras de la famille Levallois soit disparu cette année, à l’aube de son trente et unième anniversaire officiel, ses produits ont toujours la côte. La preuve, quatre de ses cinq meilleurs produits internationaux, toujours selon le classement établi par la WBFSH, totalisent plus de mille points, là où Chacco-Blue s’appuie davantage sur le nombre de très bons représentants, n’en comptant aucun dans le top 50 individuel cette année ! Sixième meilleur cheval du monde, Vital Chance (mère par Rivage du Poncel) est le fer de lance de la production du fils de Le Tôt de Semilly. Né chez Marie Bourdin et Antoine Dechancé, à la tête de l’élevage Chance, le petit bai au tempérament de guerrier continue de faire sensation aux Etats-Unis, sous la selle de Conor Swail. Il faut dire que l’attachant Selle Français, érigé au rang de rock star outre-Atlantique, affiche un taux de sans-faute exceptionnel à 1,60m : soixante-treize pourcents, sur onze parcours achevés à ce niveau. Suivent, dans l’ordre, Like A Diamond vh Schaeck (mère par Bamako de Muze), au départ des Mondiaux de Herning avec le Brésilien Marlon Mòdolo Zanotelli, H&M Miro (mère par Kannan), star en devenir d’Olivier Philippaerts, l’étalon du haras de Zangersheide Dominator 2000 (mère par Cassini I), et Mumbai van de Moerhoeve (mère par Nabab de Rêve), monture de l’Allemand Christian Kukuk. Ces quatre produits de Diamant de Semilly totalisent respectivement soixante et onze, trente-six, cinquante et trente-deux pourcents de clear round à 1,60m, en quatorze, quatorze, vingt-deux, et dix-neuf parcours achevés cette saison. Notons également que Diamant de Semilly est le géniteur de Diarado (mère par Corrado I), qui trône au sommet du classement des meilleurs pères en concours complets.


Le guerrier Vital Chance en début d'année à Wellington. © Sportfot

Côté gain, la moyenne des cinq meilleurs produits de Chacco-Blue s’élève à un peu plus de 136.000€, contre un montant avoisinant 388.000€ pour les représentants de Diamant de Semilly déjà cités.


Mylord Carthago s’invite sur le podium et chasse Casall

Derrière Chacco-Blue et Diamant de Semilly, qui caracolent largement en tête, Mylord Carthago (Carthago x Jalisco B) se hisse, pour la première fois, sur le podium de ce classement. Bien que l’écart qui le sépare de son premier rival s’élève à plus de dix mille unités, le gris, fruit d’un croisement entre Carthago et la célèbre Fragrance de Chalusse imaginé par Jean-Paul Bourdy-Dubois, continue de s’affirmer. Il peut ainsi compter sur un autre Selle Français comme meilleur produit international : Truman (mère par Kolibri). Né sous le nom de Virtuose Breil, le complice de d’Amy Millar a, en dix-neuf parcours, réalisé trente-deux pourcents de sans-faute à 1,60m cette année. Deuxième meilleur représentant de l’ancien crack de Pénélope Leprevost, Billabong du Roumois (mère par Papillon Rouge) n’a disputé aucun parcours à 1,60m ces derniers mois. L’an passé, l’alezan avait tout raflé à Madrid, aux côtés de Julien Epaillard, avant de rejoindre la famille Charles au printemps dernier. Son cavalier, Harry, a pris le temps de connaître son nouveau camarade, et lui a octroyé une pause salvatrice cet été. Nul doute que le duo se montrera à la hauteur dans les jours, semaines et mois à venir. Argan de Béliard (mère par Ahorn), l’une des montures de choix de Lillie Keenan, affiche vingt-deux pourcents de sans-faute à 1,60m en neuf parcours, contre trente-deux et quarante-quatre pourcents pour Valmy de la Lande (mère par Starter) et Bingo du Parc (mère par Diamant de Semilly), tous deux Selle Français et étroitement liés par leur souche maternelle, en dix-neuf et seize sorties.

Truman, né Virtuose Breil, ici à Calgary, tire Mylord Carthago au troisième rang des meilleurs pères de chevaux de saut d'obstacles. © Sportfot

Le reste du top 10 des meilleurs pères en saut d’obstacles et complété par le solide Kannan (Voltaire x Nimmerdor), porté par son extraterrestre de fils James Kann Cruz (mère par Cruising), Toulon, toujours fidèle au poste notamment grâce aux performances de Joyride S (mère par Pachat II) ou encore Visconti du Telman (mère par Dollar du Mûrier), Casall (Caretino x Lavall I), qui a perdu trois places, Cardento (Capitol I x Lord), Eldorado vd Zeshoek (Clinton x Toulon), huitième, Nabab de Rêve (Quidam de Revel x Artichaut) et Quamikase des Forêts (Mr Blue x Voltaire), renommé Zirocco Blue à son arrivée au haras VDL. À noter, le père du meilleur cheval du monde, Edward (Embassy I x Fabriano), ne pointe qu’au cinquante-neuvième rang de ce classement. Et pour cause, l'Hanovrien ne bénéficie des résultats que de… quatre chevaux dans ce classement !

James Kann Cruz, le meilleur fils de Kannan en 2022. © Mélina Massias

Le top 100 des meilleurs étalons de saut d’obstacles en 2022 et leurs produits ici.
Le classement 2021 ici.

Photo à la Une : H5 Chaganus, meilleur produit de Chacco-Blue en 2022 selon la WBFSH. © Mélina Massias

¹ : Les résultats fournis par l’application JumpR ont été calculés au cours de l’année 2022, là où la WBFSH prend en compte, dans son classement, les résultats internationaux enregistrés entre le 1er octobre 2021 et le 30 septembre 2022.

AuteurMélina Massias