L’Irlande brille en Amérique

07 March 2022Auteur : Mélina Massias

L’Irlande a brillé ce week-end sur le continent américain. En remportant la Coupe des nations CSIO 4* organisée au Winter Equestrian Festival de Wellington, les représentants du Trèfle ont ouvert la voie à Bertram Allen, qui s’est imposé dans la Coupe du monde d’Ocala, signant son troisième succès consécutif en Grand Prix ! HH Azur est également de retour sur le devant de la scène. La partenaire de McLain Ward s’est offert les honneurs dans le temps fort dominical de Wellington. 

Le vaste complexe du Palm Beach Equestrian Center de Wellington, en Floride, accueillait une épreuve Coupe des nations ce week-end. Dans le cadre du Winter Equestrian Festival, onze équipes ont tenté d’empocher la mise dans ce CSIO 4*. Réduits au nombre de huit dans le second acte, les collectifs n’ont rien pu faire face à la domination du trèfle irlandais. Représentée par le jeune Max Wachman, dix-huit ans, Eoin McMahon, Andrew Bourns et Cian O’Connor, la nation a rendu une copie quasi-parfaite, terminant avec seulement cinq points au compteur au total des deux manches. Les pilotes ont pu compter sur leurs montures respectives : Berlux (Z, Berlin x Major de la Cour), brillant partenaire de Simon Delestre au Jeux olympiques de Tokyo et double sans-faute samedi 5 mars sous les lumière de Wellington, Chakra 9 (0 + 1 ; Holst, Casall x Quidam de Revel), Sea Topblue (0 + 4 ; ISH, Chacco-Blue x Lux Z) et Cerruti van Ter Hulst (Z, Cassini I x Corrado I), débarquée en fin d’année dernière chez son nouveau cavalier et malheureusement éliminée lors de la seconde et unique manche qu’elle a courue.

“Je suis ravi, et c'est un sentiment formidable de gagner”, s’est réjoui Max Wachman, auteur de l’un des six double clear round de la soirée. “Mon cheval est un très bon cheval. Il a pu me faire monter en niveau car il est assez expérimenté. Je suis très reconnaissant de le monter.” 

Berlux et Max Wachman. © Sportfot

Le Canada d’Éric Lamaze, nouveau chef d’équipe, a terminé bon deuxième grâce aux prestations de Tiffany Foster sur Figor (0 + 0 ; KWPN, Querly-Elvis x Indoctro), Beth Underhill avec l’expérimenté Chacco Kid (0 + 8 ; Old, Chacco-Blue x Come On), Amy Millar aux rênes de Truman (0 + 4 ; SF, Mylord Carthago x Kolibri), né sous le nom de Virtuose Breil chez Aurore Merel, dans la Manche, et Erynn Ballard, meilleure cavalière du monde, qui montait Gakhir (5 + 15 ; KWPN, Spartacus TN x Indorado). Les locaux, représentés par Spencer Smith avec Quibelle (9 + 4 ; Hann, FRH Quaïd x Stakkato), Natalie Dean et Chance Ste Hermelle (8 + 0 ; sBs Calvaro Z x Hemmingway), Tanner Korotkin sur Volo’s Diamond (0 + El ; OS, Stakkatol x Baloubet du Rouet) ainsi que Lillie Kennan en compagnie d’Argan de Béliard (0 + 0 ; SF, Mylord Carthago x Ahorn), sont montés sur la troisième marche du podium, reléguant la Grande-Bretagne et le Mexique aux quatre et cinquième rangs.

Les résultats complets ici.

Azur revient au sommet 

Après une courte saison 2021, ponctuée par quelques sorties sur le continent américain et notamment deux victoires - au CSIO 5* de Calgary et dans le Grand Prix 3* de New York -, la crack HH Azur (sBs, Thunder vd Zuuthoeve x Sir Lui vd Zuuthoeve) est de retour sur le devant de la scène. La partenaire de l’Américain McLain Ward a brillamment remporté le Grand Prix CSIO 4* de Wellington, dimanche 6 mars. “C’est une guerrière”, a déclaré l’heureux lauréat au sujet de sa complice, sacrée lors de la finale de la Coupe du monde Longines à Omaha en 2017 et médaillée d’argent par équipe l’année précédente aux Jeux olympiques de Rio. “Elle donne tellement qu’elle ne me doit pas le moindre saut ou parcours. Lorsqu’elle se sent bien, nous pouvons cibler des concours. Elle s’est très bien sentie aujourd’hui au premier tour, et était encore mieux au barrage. Je suis éternellement reconnaissant pour chaque Grand Prix que nous pouvons sauter ensemble.”

Azur et McLain Ward. © Sportfot

Grâce à son double sans-faute en 35”22, l’expérimenté couple s’est facilement imposé, repoussant la jeune et brillante Ioli Mytilineou au deuxième rang. La Grecque, véritable révélation des derniers championnats d’Europe Longines à Riesenbeck, a signé le second double clear round de la journée avec son exceptionnel Levis de Muze (BWP, Elvis Ter Putte x Tinka’s Boy). “Il est mon meilleur ami. Je parle de lui plus que je ne parle d’autre chose. J’ai l’impression que nous nous connaissons si bien”, s’est émue la jeune femme. “Bien-sûr, je suis encore très novice, mais il l’est aussi, alors il y a beaucoup de choses que nous devons apprendre. À chaque fois que je le monte, je pourrais pleurer car je pense qu’un jour il devra prendre sa retraite. Je suis si reconnaissante de l’avoir.” Juché sur Faltic HB (KWPN, Baltic VDL x Concorde), Ben Maher, champion olympique en titre, a tout tenté. Mais le Britannique a renversé une barre en chemin, terminant finalement troisième.

Les résultats complets ici.

Bertram Allen empile les succès

Quel début d’année triomphant pour Bertram Allen ! Comme ses compatriotes à Wellington, l’Irlandais n’a fait qu’une bouchée du Grand Prix CSI 4*-W d’Ocala, dimanche 6 mars. En selle sur son fidèle Harley vd Bisschop (BWP, Dulf van den Bisschop x Coronado), le jeune homme a enregistré son troisième succès consécutif en Grand Prix. Bluffant. Très à son aise sur l’herbe, son gris lui a permis de signer le plus rapide des doubles sans-faute de la journée en coupant la ligne d’arrivée en 37”67. Derrière l’ancien disciple de Marcus Ehning, le Trèfle s’est une nouvelle fois démarqué, grâce à Daniel Coyle. Ce dernier misait sur Legacy (Z, Chippendale Z x Bon Ami), qui l’accompagnait d’ailleurs aux derniers Européens de Riesenbeck. En bouclant son second parcours en 38”03, le couple a pris l’avantage sur le couple champion d’Europe en titre, formé par l’Allemand André Thieme et la bouillonnante DSP Chakaria (née Carelia, DSP, Chap 47 x Askari 173). La paire a conclu son week-end par deux parcours parfaits et un temps de 39”01. L’hégémonie irlandaise aurait pu être totale dans ce Grand Prix, mais Conor Swail a dû se contenter du quatrième rang, après une finale impeccable sur l’excellent Vital Chance*de la Roque (SF, Diamant de Semilly x Rivage du Poncel), protégé de Marie Bourdin et Antoine Dechancé. Le pilote de cinquante et un ans conserve toutefois allègrement la tête du classement général de la ligue nord-américaine du circuit de la Coupe du monde Longines avant la finale de Leipzig, prévue début avril.

Les résultats complets ici.

Harley vd Bisschop et Bertram Allen. ©  Shannon Brinkman/FEI


Photo à la Une : Bertram Allen et Harley vd Bisschop à Ocala. ©  Shannon Brinkman/FEI

AuteurMélina Massias