Dana Blue ne retrouvera pas les terrains de compétition

31 May 2022Auteur : Mélina Massias

Fidèle complice de Maikel van der Vleuten, Dana Blue arrête sa carrière sportive à l’âge de quatorze ans. Blessée à la réception d’un obstacle sur la piste de Doha, en février 2021, la fille de Mr Blue n’a pu retrouver toutes ses capacités. Elle embrassera donc une nouvelle vie, celle de poulinière et restera la propriété de son cavalier et de Maria Ortega.

L’espoir demeurait pour Dana Blue, mais, après de longs mois de rééducation, un avenir sportif n’est plus envisageable pour la grise de quatorze ans. Fin février 2021, la plaisante grise, très performante sous la selle du Néerlandais Maikel van der Vleuten depuis ses débuts sur la scène internationale en 2014, avait été victime d’une grave chute à la réception d’un obstacle, lors d’une warm-up. Après avoir pris son appel trop tôt pour franchir un double, la fille de Mr Blue et Tulana, par Hemmingway s’était relevée avec une fracture, située au-dessus du genou. “C’est de la malchance, cette blessure est terrible”, avait alors déclaré son cavalier, qui s’était vu privé de sa meilleure cartouche, à quelques mois des Jeux olympiques de Tokyo. Si son généreux Beauville Z avait alors pris le relais avec brio, terminant médaillé de bronze au Japon, l’avenir de la KWPN restait incertain.

S’il est possible, dans certains cas, que les chevaux se remettent de telles fractures, comme l’a par exemple prouvé Vitiki, blessé au paturon, il arrive parfois que cela mette un terme à tout avenir sportif. Après plus d’un an de repos et de rééducation, les équipes de Maikel van der Vleuten se sont rendus à l’évidence : Dana Blue ne retrouvera pas les terrains de compétition. Le cavalier de trente-quatre a confirmé l’information auprès des équipes de communication du relayé par le CHIO de Rotterdam. “Mon ancienne groom, Lianne Kuijpers, a remis Dana en route et nous avons pu ressauter jusqu’à 1m avec elle. Mais son genou droit ne peut se plier à plus de quarante-cinq degrés et cela ne s’améliore pas, il y a de plus en plus d’arthrose. La blessure pour laquelle elle avait été opérée est complètement guérie, mais c’est désormais son autre antérieur qui pose problème, sans doute à cause de l’immobilité (imposée lors de sa convalescence, ndlr)”, a confié le Néerlandais. Toutefois, un bel avenir se profile pour Dana Blue. “Elle se porte bien. Elle ne peut plus être montée dans le sport, mais elle aura certainement une bonne vie en tant que poulinière. Elle nous appartient, ainsi qu’à Marta Ortega, notre sponsor. Elle restera donc avec nous. L’année dernière, elle nous a donné deux embryons et nous avons également des poulains d’elle par Verdi (ancien crack du cavalier, ndlr), ainsi qu’un jeune étalon, Horizontal”, a précisé Maikel van der Vleuten.

Dana Blue compte plusieurs frères et sœurs utérins, dont deux ont enregistré des résultats à 1,30m et 1,40m. Parmi ses premiers produits, Hangover, dix ans, un fils de Canturo, est apparu jusqu’à 1,45m sous la selle de la représentante des Philippines Chiara Amor, après avoir disputé plusieurs épreuves avec Maikel van der Vleuten à six et sept ans. En 2019, Dana Blue s’était offert les Grands Prix 5* de Geesteren et Valkenswaard, avant d’empocher deux Grands Prix 4* à Grimaud, l’année suivante. En tout, la grise compte une vingtaine de succès internationaux. Elle avait également défendu les couleurs des Pays-Bas dans plusieurs Coupes des nations, ainsi qu’aux Européens de Rotterdam, en 2019. Agile et talentueuse, Dana Blue était capable de se classer aussi bien sur l’étroite piste indoor d’Helsinki que sur la vaste carrière en herbe de Madrid. Gageons qu’elle transmette désormais tout son talent à ses produits.

Photo à la Une : Dana Blue et Maikel van der Vleuten lors des Européens Longines de Rotterdam. © Scoopdyga

AuteurMélina Massias