Voir les filtres
10 October 2013
53e CHI de Genève, 3ème manche du Rolex Grand Slam.
Rendez-vous incontournable de l?équitation en Suisse romande, le Concours Hippique International de Genève aura lieu du 12 au 15 décembre prochain. Des compétitions de haut niveau, avec le Grand Prix Rolex comptant pour le tout nouveau Rolex Grand Slam of Show Jumping, mais aussi le Credit Suisse Grand Prix ou encore le Défi des Champions©, seront au programme. Huit cavaliers régionaux ont obtenu, quant à eux, une wild card pour évoluer dans la cour des grands. Et la Garde Républicaine, dernière unité montée de l?armée française, sera l?attraction principale avec des démonstrations de grande qualité. Le cheval reprend ses droits à Palexpo, du 12 au 15 décembre prochain. Le Concours Hippique International de Genève y proposera sa 53e édition avec un programme mélangeant toujours habilement compétitions relevées et épreuves plus ludiques. Chaque jour aura son temps fort, à commencer par le Geneva Classic du jeudi soir, une épreuve qualificative pour le Grand Prix Rolex et le Défi des Champions© et comptant pour le classement mondial. Il en sera de même pour le Credit Suisse Grand Prix, disputé en soirée le vendredi. La Coupe de Genève, prévue en début d?après-midi le samedi, sera aussi déterminante pour le Grand Prix Rolex et rapportera également des points pour les cavaliers au classement mondial. Le samedi soir, les projecteurs seront focalisés sur le 3e Défi des Champions©, une épreuve créée en 2008 de toute pièce par les organisateurs genevois. Cette compétition unique permet de confronter les derniers champions et détenteurs de titres majeurs à ceux qui auront été les plus performants dans le Geneva Classic et le Credit Suisse Grand Prix. Enfin, le Grand Prix Rolex, l?une des trois épreuves du Rolex Grand Slam of Show Jumping, attirera l?attention de tous, le dimanche. Le Britannique Nick Skelton, vainqueur d?Aix-la-Chapelle, n?a pas participé à Calgary, alors que le Belge Pieter Devos a déclenché son compteur au Canada pour décrocher le graal des cavaliers de saut d?obstacles. Mais il y a fort à parier que la concurrence sera rude à Genève ! Le programme n?oublie pas pour autant les épreuves traditionnelles que le public apprécie, comme les Six-Barres (Prix ticketportal), la Grande Chasse (Prix Starling Hotel Geneva) et le relais cheval-poney. Et cette année, le knock-out (Prix Tribune de Genève) fait son retour le vendredi soir. Huit wild cards déjà attribuées Si les cavaliers engagés ne sont pas encore connus, le public peut être déjà assuré de voir les meilleurs à Genève. Les cavaliers régionaux et détenteurs d?une wild card sont pour leur part presque déjà tous connus. Trois ont obtenu le précieux sésame lors des CSI*** de Crans-Montana (Jessy Putallaz) et de Verbier (Fanny Quéloz), ainsi que lors des Championnats suisses de Lugano (Frédérique Fabre Delbos). Quatre autres cavaliers se sont montrés très réguliers tout au long de la saison et peuvent donc participer à certaines épreuves du CHI de Genève. Il s?agit des Fribourgeois Faye Schoch et Beat Grandjean, de la Genevoise Julie Jucker, ainsi que du Jurassien Alain Jufer. Une superbe façon pour tous ces cavaliers de terminer en beauté leur année. La wild card attribuée à un cavalier de Rhône- Alpes est, quant à elle, revenue à l?expérimenté Michel Robert. L?attelage en force La Coupe du monde d?attelage, disputée le dimanche en fin de matinée, remporte toujours un vif succès auprès du public. Cette épreuve, comme la pré-qualificative du vendredi, est disputée au rythme de musiques entraînantes avec en prime et en direct les injonctions des meneurs à leur quatre chevaux. Et cette année, les meneurs auront aussi droit à leur relais cheval-poney. Là aussi, il y aura du sport! La Garde Républicaine en exclusivité en Suisse En décembre prochain, Genève proposera à quatre reprises des démonstrations de la Garde Républicaine. Dernière unité montée de l?armée française, le régiment de cavalerie de la Garde Républicaine est célèbre bien au-delà des frontières de l?Hexagone. Uniques en Suisse, les démonstrations effectuées à Genève se présenteront sous forme d?un carrousel des lances, ainsi que d?un carrousel mixte motards-chevaux. La cavalière française de dressage, Alizée Froment, et la danseuse étoile Aurélia Lefaucheux apporteront une touche toute féminine au programme des attractions. Ces dernières ne seront à manquer sous aucun prétexte! Communiqué chi-geneve.ch
07 July 2013
Callas Sitte Z s'impose sur ses terres !
Le premier CSI**** de Mons aura été un véritable succès. Le public aura répondu présent en nombre au plus grand plaisir des organisateurs. Seul petit bémol, une pause improvisée entre les deux manches du Grand Prix où les cavaliers auront menacé de ne pas reprendre le départ de l'épreuve. En cause, deux avant-programmes différents ont été sortis. Avant le Grand Prix, le speaker avait annoncé que les 12 meilleurs ou tous les sans-fautes s'ils étaient plus nombreux seraient repris... mais coup de théâtre, à l'issue de la première manche, on apprend que tous les 4 points et moins repartent ... soit 18 candidats ! Révolte dans le paddock, certains cavaliers à 4 points étaient déjà en train de charger leurs chevaux dans le camion ... demi-tour ! Finalement, les 18 partants seront classés et le sport peut reprendre ses droits... mais ce ne sera pas à l'avantage des cavaliers sans faute lors de la première manche puisque seuls deux parviendront à effectuer le double sans faute sans oser prendre trop de risques. A ce petit jeu, c'est la Suissesse Christina Liebherr qui s'impose sur la jument Callas Sitte Z (Calvaro) née à quelques kilomètres de là devant le champion du monde Philippe Le Jeune sur l'étalon SF Once de Kreisker (Papillon Rouge) alors que pénalisé d'un point de temps en première manche, Aymeric de Ponnat complète le podium avec Armitage Boy (Armitage). A Treffen, les Whitaker auront fait le spectacle dans le Grand Prix doté de 300.000 euros puisque John Whitaker s'impose Argento (Arko III) et son fils Robert prend la 3ème place sur Catwalk (Colman). L'Allemand Max Kuhner réussissant à se glisser entre les deux Britanniques. A une demi-heure de Mons se déroulait le Grand Prix du CSI** de Sancourt avec une victoire locale pour Eric Dewulf sur Norton d'Eole (Cento) devant Emeric George sur Rocker d'Ysieux (Crown Z) et Alexis Borrin sur Ruby de la Fosse (Cabdulla du Tillard). A Geesteren, l'ancien champion du monde Dermott Lennon s'est imposé sur Loughview Lou-lou (Limmerick ) une semaine après avoir décidé de ne pas prendre part au Grand Prix d'Aachen où il était qualifié pour préserver sa monture ... qui lui a bien rendu. Michel Hendrickx prend la seconde place sur Wait and See (Colman) alors que José Larocca prend la troisième place sur Matrix (Cardento).
10 June 2013
Les gagnants du week-end !
A Londres, lors du Grand Prix dominical, c'est Marco Kutscher qui a remporté le Grand Prix avec Cash (Carthago) devant Ben Maher cette fois sur son fidèle Triple X (Narmelus R) alors que Luciana Diniz avec Fit For Fun 13 (For Pleasure) complète le podium. A Lisbonne, c'est Niall Talbot qui remporte le Grand Prix avec Nicos de la Cense (Eyken des Fontenis) devant Pieter Devos sur Dream of India Greenfield (Gem of India) et Romain Duguet sur Le Prestige St Lois (Quidam de Revel). En France, la piste du CSI*** de Lons le Saunier a été inondée et les organisateurs ont dû se résoudre à annuler le Grand Prix. A Franconville par contre, il y a bien eu du sport et un podium franco-français. C'est Julien Epaillard sur Qarat de la Loge (Dollar du Murier) devant Michel Robert très en forme ces dernières semaines avec Oh d'Eole (Kannan) et le couple champion de France Michel Hécart sur Quatrin de la Roque. A Hardelot, podium tricolore également où Bruno Broucqsault a remporté le Grand Prix** avec Pause Cafe du Saloz (Airbone Montecillo) devant Frederic David sur un frère utérin de Cella, gagnante la veille du Grand Prix***** de Londres, Equador v't Roosakker (Nabab de Rêve) alors que Valérie Rohmer complète le podium avec Uriander (Koriander). En Allemagne, à Balve, Daniel Deusser aura été à la fête. Après avoir remporté le Grand Prix** le samedi avec Domingo, il a été sacré champion d'Allemagne sur Conet d'Amour au terme d'un barrage où il devancera Carsten Otto Nagel sur Corradina et Patrick Stühlmeyer sur Lord Lohengrin. Un titre qui reste donc en ... Belgique puisqu' après le titre du cavalier des écuries Mathy, Marc Bettinger en 2012, c'est désormais le cavalier des écuries Stephex qui s'empare du trophée. Pour le début des cinq semaines de concours à Calgary, c'est Kent Farrington qu remporte le Grand Prix du CSI***** qui s'est déroulé samedi avec Uceko (Celano) devant Reed Kessler avec Cylana (Skippy II) et Charlie Jacobs sur Flaming Star (Fairman) alors qu'Eric Navet débute son aventure américaine au pied du podium avec Quanto Fino (Quick Star).