Voir les filtres
12 October 2017
Clinton s'en est allé.
Le démon blanc s'en est allé. L'étalon Holsteiner Clinton (Corrado I x Masetto) est mort ce matin en Hollande au sein du team Nijhof. Avec une personnalité à part, son look de beau gosse et son caractère bien trempé, Clinton aura déclenché les passions dès son plus jeune âge. C'est sous la selle de Dirk Demeersman que Clinton aura pu exprimer tout son talent avec des hauts et des bas. Ensemble, le couple aura marqué le sport de son empreinte avec notamment une 4ème place aux Jeux Olympiques d'Athènes et une seconde place au Grand Prix d'Aix la Chapelle. Durant toute sa carrière, Clinton aura aussi servi l'élevage belge et européen. On ne compte plus aujourd'hui ses descendants sur le circuit international même si évidemment il laisse derrière lui Cornet Obolensky, Tic Tac du Seigneur, Dame Blanche vd Arenberg et tant d'autres ... "La semaine dernière, Henk Nijhof m'a téléphoné pour m'annoncer que Clinton n'allait pas bien. Cela a été un moment difficile pour moi d'autant que j'étais sur son fils Justice au moment où mon téléphone a sonné. J'ai pris ma voiture et j'ai été le voir. Il était toujours aussi magnifique et je tiens vraiment à remercier la famille Nijhof qui a pu lui offrir une magnifique retraite. Quand je suis arrivé, il était tout propre avec un boxe magnifiquement paillé, un vétérinaire le suivait de manière quotidienne et le cheval était dans un état magnifique, on voyait qu'il était choyé comme il se doit ... mais malheureusement, il avait mal aux postérieurs et c'était incurable. Ce matin, Henk m'a rappelé ... je savais ce qu'il allait me dire. Ca fait mal, je suis vraiment très triste mais à la fois, je suis soulagé pour Clinton car il aura eu une très belle vie et on n'aurait pas pu le laisser souffrir. Je tiens vraiment à remercier la famille Nijhof car elle savait le lien très particulier qui nous liait Clinton et moi. Ils ont vraiment respecté cela avec beaucoup de classe. C'était vraiment gentil de leur part de me tenir au courant. Clinton, c'est le cheval de ma vie. Ce n'est même pas que le côté sportif, c'était aussi tout ce qu'il y a autour. Des souvenirs avec lui, j'y pense encore tous les jours. Il a tout fait pour moi. Il a réalisé tous les rêves que j'aurais pu avoir comme petit garçon. Je n'oublie néanmoins pas les moins bons moments que nous avons eus, ils font partie de notre histoire mais c'est sûr que les bons moments prédominent. Je suis heureux pour Clinton car il n'aura pas eu une vie triste." glissera Dirk Demeersman. Retrouvez l'une des premières interviews de Studforlife qui était consacrée à Clinton et Dirk Demeersman en 2005.
16 January 2017
Peter Weinberg à la tête des belges.
Peter Weinberg est le nouveau coach de l’équipe Seniors de saut d’obstacles et succède ainsi à Dirk Demeersman. Si des noms d'expérience circulaient autour de la sélection belge, le nom de Peter Weinberg était bien l'outsider parmi les trois candidats restants... mais c'est finalement lui qui aura reçu les suffrages. Un véritable pari car si ce cavalier du top allemand dans les années 80 et 90 et ex-époux d'Helena Weinberg a rangé sa selle pour laisser la place à leur fils Thomas Weinberg, cet habitant d'Aix-la-Chapelle n'a jamais eu dans sa carrière un tel rôle ... et ne débute pas avec le pays et les cavaliers les plus faciles à gérer. Communiqué : Après la fin du contrat de Dirk Demeersman en tant que coach de l’équipe belge de saut d’obstacles, la cellule du sport de haut niveau de la FRBSE est partie à la recherche d’un nouveau coach. En concertation avec la commission nationale de saut d’obstacles et les représentants des cavaliers, le processus touche à sa fin aujourd’hui. Après différents entretiens avec les candidats, la FRBSE est arrivée à un accord de principe avec l’allemand Peter Weinberg. Il sera nommé coach en chef des seniors belges de saut d’obstacles. Les détails contractuels ainsi que l’éventuelle nomination d’un assistant seront discutés dans les prochaines semaines. A court terme, il travaillera avec Dirk Demeersman pour assurer une bonne transition au niveau des responsabilités du nouveau coach. La FRBSE souhaite profiter de l’occasion pour à nouveau remercier Dirk pour sa collaboration lors de ces derniers temps, et qui continuera sans doute dans les semaines à venir. Peter Weinberg, résidant à Aix-la-Chapelle, fut pendant des années l’assistant d’Herbert Meier lorsqu’il était à la tête de l’équipe allemande. En tant que cavalier, il a fait partie des cadres A et B allemands pendant 25 ans et il a représenté l’Allemagne à l’occasion de 40 Coupes des Nations. Il siège entre autres dans le conseil d’administration du CHIO Aachen depuis 2006. Nous lui souhaitons de nombreuses victoires avec l’équipe belge."
21 November 2016
Petite annonce pour un entraineur fédéral !
Cela pourrait faire sourire ... mais la fédération belge a débuté sa recherche du successeur de Dirk Demeersman ... en préparant une petite annonce sous forme de cahier des charges. Espérons que la fédération ne recevra pas trop de candidatures farfelues ... La Fédération Royale Belge des Sports Equestres engage pour entrée au service le 1/01/2017 : Un entraîneur fédéral de saut d’obstacles La mission de base de l’entraîneur fédéral La gestion de la politique sportive des Seniors Saut d’obstacle au sein de la FRBSE, ayant comme objectif de faire des toprésultats en équipe à des championnats internationaux. Responsabilités professionnelles Dans l’exécution de sa mission, l’entraîneur fédéral consacrera le temps nécessaire pour atteindre les objectifs recherchés. Dans ce temps, il exécutera au moins les sous-tâches suivantes : a) L’élaboration continue des cadres A et B composés des combinaisons cavalier/cheval pour lesquels la cellule de sport de haut niveau recevra de façon régulière une analyse SWOT pour chaque combinaison et pour lesquels l’entraîneur fédéral fera des suggestions pour les besoins de chaque combinaison, dont le contenu peut contribuer à la réalisation des objectifs. b) Les conseils spécifiques, l’encadrement et le suivi des combinaisons cavalier/cheval qui font partie du cadre A et ceci, pas uniquement lors des compétitions mais également en dehors. c) La conception d’un planning à long terme en fonction de la réalisation des objectifs (Championnats du Monde, Championnats d’Europe et Jeux Olympiques) pour lesquels une attention particulière sera consacrée à l’évolution du niveau de forme des combinaisons, l’état de santé des chevaux, les conseils aux combinaisons lors du planning de leur programme de concours et la participation à des concours spécifiques qui peuvent contribuer au résultat souhaité ainsi que le suivi et l’évaluation des conseils donnés au cavalier. d) Le suivi et l’évaluation intensifs, que ce soit personnel ou en collaboration avec un ou plusieurs assistants-entraîneurs, des combinaisons du cadre B, en fonction d’un éventuel passage dans le cadre A. Dans le but de soutenir l’engagement et la motivation de ces combinaisons du cadre B, l’entraîneur fédéral consultera et conseillera les cavaliers de manière régulière. e) L’entraîneur appliquera son expérience, le suivi mentionné ci-dessus et l’évaluation pour être une valeur ajouté technique pour l’équipe nationale en vue des championnats et durant la participation aux championnats. f) Le coaching attendu est orienté sur les résultats, et la gestion de l’équipe et la formation et la maintenance d’un bon esprit d’équipe, aussi qu’entre les cavaliers comme entre les cavaliers et l’encadrement, est d’une importance primordiale. L’entraîneur tiendra compte des qualités spécifiques et des imperfections des cavaliers requises (people coaching). Une autre partie de sa mission est la prévention, dans la mesure du possible, de conflits, et la participation active à la solution des conflits, avec une sérénité digne de son poste dirigeant. g) En fonction de l’obtention du meilleur résultat, l’entraîneur doit consacrer une attention particulière à la communication avec les cavaliers, les membres des cadres et la cellule de sport de haut niveau, et ces parties entre eux. Dans cette communication, la presse et les propriétaires des chevaux et les sponsors des combinaisons doivent aussi être impliqués. Les décisions finales reviennent à l’entraîneur, mais une communication étendue avec tous les acteurs est nécessaire pour donner une meilleure chance de réussite aux objectifs recherchés. h) L’entraîneur aura la responsabilité finale pour sa sélection, en ne pas oubliant l’attention pour les cavaliers non-sélectionnés, en fonction de leur motivation pour l’avenir et la compréhension pour sa décision. i) L’entraîneur s‘ engage à garder la discrétion totale des informations qui lui sont communiquées confidentiellement lors de l’exécution de sa mission. Ceci vaut aussi pour les entretiens entre lui-même et les organismes de la FRBSE. La considération des informations confidentielles ne peut être qu’en fonction de la réalisation des objectifs. L’entraîneur continuera à respecter la discrétion imposée après la fin de la collaboration entre les parties. Profil Avoir de l’expérience dans le coaching d’équipes de haut niveau Etre connaisseur du saut d’obstacles actuel en Belgique Pouvoir communiquer ouvertement Pouvoir installer une culture de « high performance » Vous êtes intéressé? Envoyer votre C.V. avec motivation avant le 12 décembre à [email protected]