Voir les filtres
28 August 2018
Horseman Elite Auction, un mix du meilleur sang
Le 7 septembre, la vente aux enchères ‘Horseman Elite Auction’ aura lieu à Lier, plus particulier au centre équestre ‘Azelhof’. Les organisateurs ont sélectionné une belle collection de poulains, embryons et juments, qui descendent des bonnes souches, en option saut d’obstacle. Ils ont bien estimé la valeur des pères. Par exemple : cinq des quinze juments ont comme père un étalon qui se trouve dans le top 20 du ‘WBFSH-sire ranking’. Les organisateurs ont également tenu compte avec les souches maternelles, parmi eux la meilleure souche de l’élevage ‘de Semilly’ en offrant Eloise EH Z (par l’étalon olympique Emerald van ‘t Ruytershof). Sa mère, Eloise de Semilly, a sauté au plus haut niveau, y inclus la participation aux JEM 2002 à Jerez de la Frontera et aux plusieurs épreuves ‘Coupe du monde’, sous la selle de Jeff Bloomfield. La mère d’Eloise de Semilly, Normandy Night (par Night And Day xx), a produit 5 étalons approuvés Selle Français, parmi eux Kalaska de Semilly qui a participé aux JEM 2010 à Lexington et aux JO 2008 à Beijing. Eloise EH Z est pleine par Cornet Obolensky, classé quatrième dans le ranking du WBFSH le plus récent des meilleurs géniteurs du monde. Un autre exemple : Nina van de Zandhoeve. Elle est aussi riche en sang de qualité. Son père s’appelle I Am Moerhoeve’s Star (par Kashmir van Schuttershof x Diablesse de Muze), sa mère France Gall, une petite-fille du géniteur Darco. France Gall a produit Justin van de Zandhoeve (un étalon approuvé BWP qui a sauté sous la selle de William Whitaker, 2* et 3*, 1m45-1m50), ainsi que Mister Star van de Zandhoeve. Monté par Kamil Papousek, Mister Star (6 ans) a gagné cette année six épreuves pour des jeunes chevaux et l’année passée il était classé 11ième dans la finale des chevaux de 5 ans à Ebreichsdorf. Mister Star van de Zandhoeve est un propre frère de Nina van de Zandhoeve. La mère de France Gall, Losandra, a produit Butragenia (Marc Van Dijck et Mackenzie Edwards). La grand-mère de France Gall, Vivi, est aussi la grand-mère de Ricardo Z, fort connu comme géniteur de chevaux d’obstacle et eventing. Nina van de Zandhoeve est pleine par Veneur d’Isigny (Diamant de Semilly x une fille de For Pleasure). Qui veut acheter une propre sœur de Air Jordan Z (par Argentinus) (photo)? Sous la selle de Daniel Deusser, Air Jordan Z a sauté au niveau international cinq étoiles. Ce duo a remporté entre autres la deuxième place dans la finale de la Coupe du monde à Las Vegas en 2007. Les organisateurs de la vente aux enchères ‘Horseman Elite Auction’ vous offrent Argentina (Angola de Hus). Argentina est pleine par Levisto Z et sera vendue avec un poulain de Levisto Z. Qui peut se rappeler H&M Butterfly Flip? Cette fille de Robin I Z a remportée du succès sous la selle de Malin Baryard-Johnsson, entre autres aux JO (Athènes et Sydney), les JEM à Aix-la-Chapelle et le Championnat d’Europe à San Patrignano. Grâce à la vente aux enchères ‘Horseman Elite Auction’ on peut acheter une fille de H&M Butterfly Flip. Elle s’appelle Naughty Flip de Muze Z (par Norton d’Eole). Estia (par Caretino) est aussi une perle unique. Elle a remportée du succès dans le monde du saut d’obstacle, avec Alois Pollmann-Schweckhorst et Marc Wirths en selle. Estia a produit le fameux Caspar, alias ‘Eurocommerce Berlin’, qui a gagné plusieurs médailles d’or par équipe, entre autres à Aix-la-Chapelle (2006) et Mannheim (2007). A Lier on peut acheter une fille directe de cette fameuse Estia : Lexie C, pleine par Bamako de Muze. Deauville (par Richebourg) fait aussi partie d’une bonne souche maternelle. Elle est la propre sœur du performer international Obourg (Yves Vanderhasselt et Lisa Jacquin). La mère de Deauville et Obourg s’appelle Jusquiame de Champenotte (BWP lignée de performance numéro 66). En outre, Jusquiame a produit plusieurs performers, tels que Averal (Clark Glasgow et Tim Stockdale) et Brillante (Harrie Smolders, 5*). Deauville est pleine par Kannan. Elandria (pleine par Diamant de Semilly) a dans ses veines le sang du géniteur Quasimodo Z. Elandria a hérité du sang de qualité non seulement via son père, mais aussi via sa souche maternelle. Sa grand-mère, Jalandria, a sauté au niveau international (1m55), sous la selle de Henk van de Pol. Jalandria a produit le fameux performer international Cor De Emilion (Henk van de Pol, niveau 1m50). C’est une souche dont descendent d’autres performers internationaux, tels que Stapp’s Phentagera et Universo. On ne peut pas présenter toute la collection. On finit en parlant de Daphina (par Indoctro). Elle fait partie de la famille Osterblume et elle est pleine par Andiamo. Osterblume est la mère des performers internationaux Canaletto et Calido 7, ainsi que la grand-mère de trois chevaux qui sautent au niveau international (1m50-1m60): Cassito Del Diablo (Kaya Lüthi), Acascia (Jur Vrieling) et Diacord (Morgan Ward). N’hésitez-pas d’acheter une jument de cette souche. Dans la collection des poulains on retrouve aussi des bonnes souches maternelles, parmi eux la souche de Itot du Chateau, Fragance de Chalus, Uthope de la Roque, Walnut de Muze, Eloise de Semilly, Action-Breaker et Quasimodo van de Molendreef, Vingino et Himalaya van de Padenborre. Les organisateurs de la vente aux enchères ne présentent uniquement des juments et poulains, mais aussi deux embryons : un par Emerald van ‘t Ruytershof et la jument Kismet 50 (ex-Benedicte, par Kannan) et un par Cornet Obolensky et la jument Narcotique Van Ten Bos (une petite-fille de Walloon de Muze). Achètez aujourd’hui les stars de demain. Venez visiter la vente aux enchères Horseman Elite Auction . Grâce à cette vente vous avez la chance unique d’acquérir les stars de demain. Communiqué de presse/ Jo De Roo
19 March 2018
Nouvelle collaboration entre Dominique Hendrickx et Star Horses.
En 2008, Dominique Hendrickx remportait le Grand Prix**** d’Anvers avec le jeune phénomène des écuries Star Horses An Sidec (Andiamo Z) avant de mettre fin à leur collaboration quelques mois plus tard. Depuis de nombreux cavaliers se sont succédé chez la famille Peffer avec des succès divers jusqu’à la vente il y a quelques semaines de quasiment l’ensemble des écuries. Un coup dur pour Damien Plume qui vient de jeter l’éponge. « Je suis vraiment très déçu. Lorsque je suis arrivé, je suis venu avec des ambitions sportives et le projet de repartir au concours chaque semaine. Finalement, les choses ont été bien différentes car après le bon travail que j’ai effectué pour la vente aux enchères … il ne restait plus que deux chevaux. C’était donc difficile de construire une carrière sportive. Ces derniers mois ont été très difficile pour moi car j’ai été de déception en déception et ici, je viens de prendre une nouvelle claque dans le dos et c’est avant tout le découragement qui prime car en plus du volet sportif, c’est aussi une famille qui se trouve une nouvelle fois à la rue. Nous avons emménagé avec ma femme et mon fils au mois de janvier à Morkhoven et nous devons déjà reprendre notre bâton de pèlerin car des gens n’ont pas tenu parole. C’est vraiment difficile à vivre. Je vais désormais prendre un peu de recul, m’occuper de mes élèves qui me sont restés fidèles malgré le peu de temps que j’avais à leur accorder ces derniers temps comme Georges Trulemans, Maria Magdalena et quelques autres ainsi que travailler quelques chevaux que j’ai en collaboration avec l’élevage des Brumes tout en prenant un peu de recul pour analyser la suite des choses. » expliquera Damien Plume sans tabou. 10 ans après une belle année de succès, Dominique Hendrickx accueille cette fois dans son écurie deux chevaux de ses anciens propriétaires : l’ancien champion de Belgique des 7 ans Kannabis Van De Bucxtale et l’ancien champion de Belgique des 5 ans Crush Second Life Z feront désormais partie du piquet de chevaux du cavaliers. « Cette fois, Albert Peffer me confie deux chevaux dans mes écuries, je ne vais pas monter pour eux. Nous avons connu une belle collaboration il y a quelques années. La fin de notre collaboration n’a pas été un moment facile pour moi car j’ai vécu tellement de bons moments là-bas mais d’un autre côté, nous nous sommes quittés en bon terme et nous avons toujours conservé une bonne relation privée. Aujourd’hui, je pense que ce sont ces bonnes relations qui font qu’ils ont pensé à moi pour ces deux chevaux et je suis évidemment heureux qu’il ait pensé à moi. Il y a une semaine, j’ai pris une décision difficile en confiant Bacardi les Hauts à Jérôme Guery mais d’un autre côté, cela m’a ouvert aussi de nouvelles portes puisque Jérôme m’a confié deux bons chevaux et que je récupère ici deux autres chevaux. Je me retrouve avec un piquet de chevaux intéressants et de bons potentiels pour le niveau que je souhaite faire. » glissera Dominique Hendrickx.