Wilm Vermeir

23 mars 2006

Wilm Vermeir : La discrétion n'empêche pas le talent

Toujours discret, que ce soit dans la vie ou sur un cheval, Wilm Vermeir fait partie d'une nouvelle génération qui pointe le bout de son nez. Si Gregory Wathelet aura été un des seuls à recevoir une véritable chance, et à la saisir, Wilm a vu son étalon vedette, Toulon, partir sous la selle du français Hubert Bourdy. Le jeune néerlandophone ne s'est pas apitoyé sur son sort pour la cause, il s'est remis au travail et reçut une seconde chance avec Halbi d'Ariane avec laquelle il se issa en finale des championnats de Belgique, mais une fois de plus la jument fut vendue. En septembre, il décrochait le titre de vice champion du monde des 5 ans avec Quasimodo T, mais le fils de Toulon est acheté sur le champ par Paul Schockemoehle avant d'être adjugé 350.000 euros aux ventes PSI. Quasimodo T , vice champion du monde des 5 ans

Arrivé chez Luc Tilleman en 2003, il n'a cessé de progresser, et son employeur n'a que des éloges à propos de son poulain : « C'est un cavalier avec une très bonne mentalité. Il est toujours très heureux lorsque nous vendons un cheval et que cela va bien avec son nouveau cavalier. . A long terme, je veux l'aider à atteindre le top niveau. Dans notre sport, cela coûte beaucoup trop d'argent d'acheter directement des tops chevaux alors nous voulons construire à partir de jeunes chevaux pour arriver au sommet. Cette année, nous avons vendu plusieurs chevaux, c'est une obligation pour nous mais maintenant, nous avons un sponsor qui possède la moitié de six chevaux âgés de 4, 5 et 6 ans, que nous voulons garder pour Wilm. »

Deauville de la Vie & Luc Tilleman (T&L) Acharné par la dressage de ses chevaux, il ne fait presque aucun doute que Wilm intègrera l'équipe belge un jour ou l'autre. Une bonne raison d'apprendre à le découvrir à l'un des moments les plus difficiles de sa courte carrière : Chantall van T& L (Richebourg x Nikita , mère de Toulon)

Quand avez vous commencé à monter ?

J'ai commencé très tôt. A 7 ans, je pense, j'ai dû arrêter quelques années plus tard, puis j'ai recommencé. A 8 ans, je commençais la compétition au LRV (ndlr : groupement rural des cavaliers flamands). J'ai débuté en montant des poneys et je suis passé à cheval vers 15 ans. C'était peut-être un peu tard d'ailleurs.

Vous pensez que 15 ans c'est tard pour passer à cheval ?

Oui, je crois que plus tôt on commence à cheval mieux c'est.

Chanac van T&L ( Jarnac x Nikita)

Est-ce que votre famille était déjà dans les chevaux ?

Oui, oui ! Mon père était cavalier et ma mère monte toujours à cheval. Mon frère, Bart Vermeir, faisait partie de l'équipe belge lors des jeux paralympiques d'Athènes en 2004 où il fut médaillé de bronze lors de l'épreuve individuelle de dressage.

 

Deauville de la Vie ( Salvadore x propre soeur de Toulon)

Vous avez monté et vous montez toujours énormément d'étalons, êtes vous intéressé par l'élevage pour la cause ?

Oui, très intéressé. Peut-être qu'avant d'être ici, je ne l'étais pas tant que ça, mais maintenant, c'est différent. Ce qui est assez comique, c'est que j'ai toujours été intéressé par Heartbreaker : Ca a toujours été un cheval que j'ai adoré et c'est vraiment mon étalon type ! Je pense qu'ils conviennent vraiment bien à ma monte.

 

Souvenir vd Heffinck (Heartbreaker x Pachat II)a de nombreux classements internationaux avec Wilm en plus d'être la mère de Bentley vd Heffinck

Lorsque vous voyez que l'on demande à de jeunes étalons dans le cycle classique d'être régulier dès leurs 4 ans jusqu'aux épreuves internationales, est ce que vous pensez que c'est une bonne chose ?

Humm, je ne pense pas que c'est mauvais en tout cas. Ce que les studbooks demandent comme résultat n'est pas si difficile, la pression des éleveurs est beaucoup plus importante que cela. Heureusement, mon patron, Luc Tilleman, est quelqu'un de vraiment chouette. Il sait que ce n'est pas parce qu'un jeune étalon fait une barre qu'il est moins bon pour la cause.

Quelles sont vos ambitions en tant que cavalier ?

C'est un peu dur de répondre à la question, surtout en ce moment, car je n'ai plus grand-chose à monter pour le grand sport. Cette année, je vais me concentrer sur mes jeunes chevaux, essayer de bien faire Gesves puis Lanaken et qui sait, peut-être que 2-3 bons chevaux de commerce arriveront en cours de saison.

Vous travaillez pour un marchand, vous préparez des chevaux pour le haut niveau puis ils sont vendus. Est-ce que ce n'est pas difficile pour vous ?

 

Oui, évidement, surtout en ce moment quand je n'en ai plus du tout pour le haut niveau. En ce moment, c'est vraiment difficile pour moi. Un bon exemple, c'est Quasimodo T. J'adorais ce cheval, nous terminons second au championnat du monde des 5 ans, c'est un très beau moment … mais au même moment, on doit vendre le cheval !

 

Lorsque vous voyez les difficultés de l'équipe belge en ce moment, est ce que vous ne regrettez pas de ne plus avoir Toulon pour les aider ?

 

Oui, évidement ! Même si Toulon m'a éveillé sur ce que je pouvais faire et ne pas faire, mais après, j'ai eu Halbi d'Arianne. Ce n'était pas le cheval le plus compétitif, mais il pouvait sauter les plus grosses épreuves … c'était déjà le second top cheval que je montais, mais il est vendu !

Que pensez vous de la situation de l'équipe belge actuellement ?

Le gros problème, c'est que nous n'avons pas assez de cavaliers avec de bons chevaux. Il nous faudrait plus de cavaliers équipés avec des chevaux pouvant faire les plus grosses épreuves… mais bon !

Comment pourrait on changer cela ? Comment voudriez vous changer cela ?

Roh, ce que je voudrais changer !! C'est très difficile, il faudrait d'abord trouver les bons chevaux, puis pouvoir les garder et ça, c'est très très difficile.

Vous parliez de Quasimodo T, est ce que ce titre de Vice Champion était un des plus beau moment de votre vie équestres ?

Non, mes meilleurs moments, c'était Toulon ! Le fait de monter Toulon, c'était un bon moment. Quand je suis arrivé, c'était un autre cavalier qui devait le monter, puis il y a eu un problème avec lui et l'on m'a confié le cheval. Tout venait si vite pour moi et tout se passait si bien, c'était formidable.

Halbi d'Ariane a permis à Wilm de rester au plus haut niveau après le départ de Toulon, mais elle a également été vendue.

Quelle était votre relation avec lui ?

C'était très spécial. Lorsque les gens parlent sur Toulon pour dire quoi que ce soit sur lui, ça me rend malade. Pour les autres, ça ne me tracasse pas, mais lui, ça a été tellement spécial entre nous …

Avec qui rêveriez vous de vous entraîner ?

Pour le moment, je suis en train d'essayer de m'organiser pour pouvoir prendre cours avec Eric van der Vleuten. Normalement, cela devrait se faire. C'est quelque chose que je veux vraiment faire, pouvoir m'entraîner et progresser avec des chevaux que je peux garder par la suite.

Cupido v't Heikenhof : Toulon x Lys de Darmen

Sur quels points pensez vous devoir progresser le plus ?

A la maison, travailler les chevaux, penser « cheval », je sais le faire. Par contre en parcours, parfois, je fais une erreur stupide, j'ai vraiment besoin d'être un peu plus un « cavalier de concours » mais évidement, c'est très difficile de s'entraîner pour ça. Il n'y a qu'à aller au concours et espérer avoir des chevaux pour faire de gros tours. Pour le moment, j'ai un bon cheval compétitif, c'est bien.

Si vous pouviez choisir 3 chevaux dans le monde, qui choisiriez vous ?

Ohh (ndlr : avec un grand sourire) Je choisirais Baloubet, ça c'est certain. Pour les autres, c'est difficile, probablement Sandro Boy, 3 chevaux comme ça…

Avec des si, on pourrait faire beaucoup de choses, mais si vous pouviez changer une chose dans le saut d'obstacle, que changeriez vous ?

Je ne pense pas qu'on pourra changer ça, mais j'aimerais qu'on ne soit pas obligé d'être si riche pour réussir.

Et que pouvons nous vous souhaiter pour l'année qui vient ?

 

Oh, d'avoir 5 bons chevaux qui arrivent à l'écurie (rires), ce serait bien, ça !

 

Merci

Wilm et Toulon ...