Wiepke van de Lageweg, l'homme pressé.

31 March 2016

VDL stud 2016
Wiepke van de Lageweg, 71 ans à toute vitesse. Bubalu VDL (Baloubet du Rouet x Nimmerdor), champion Olympique et du monde par équipe. Aujourd'hui, votre plus grande fierté, c'est votre catalogue d'étalons ou le fait de travailler en famille au sein de VDL stud ? W. VDL : « Je suis très fier que toute la famille puisse travailler ensemble et que tous les dimanches matins, la famille se retrouve avec tous les petits-enfants autour d'une tasse de café. Evidemment, nous nous retrouvons pour parler des affaires avec mes trois fils et prendre des décisions. La société appartient vraiment désormais à toute la famille. » Arrive-t-on néanmoins à se retrouver en famille sans parler de chevaux et de business ? W. VDL : « Nous parlons quand même un peu de petites choses mais pas des grosses affaires. Le dimanche, on parle souvent d'autres choses car nos femmes et les six petits-enfants sont aussi présents. » L'étalon Holsteiner de 5 ans Davenport (Diamant de Sémilly x Indoctro x Landgraf) Est-ce que ce serait un rêve pour vous d'avoir un jour un cavalier dans la famille ? L'étalon KWPN de 5 ans Grand Slam (Cardento x Heartbreaker x Mr Blue) W. VDL : « Non, pas du tout car je n'ai aucune patience. J'ai eu beau aller dans plusieurs magasins pour m'acheter de la patience, ce n'est pas à vendre et c'est mieux comme ça. » Il faut pourtant être patient avec les jeunes chevaux ? Acheté poulain, Cardento (Capitol I x Lord) fait aujourd'hui partie des ambassadeurs du VDL stud. W. VDL : « C'est vrai mais d'un autre côté, lorsque j'achète un cheval, je prends toujours une décision très rapidement. Si je dois regarder un cheval trois fois, c'est qu'il n'est pas bon assez et que l'affaire ne doit pas se faire. Cela doit aller très vite. On tape dans la main et affaire suivante. C'est comme cela que l'on parvient à faire beaucoup de choses. Lorsque j'ai vu Jus de Pomme sauter à Malines dans les jeunes chevaux, j'ai tout de suite demandé s'il était à vendre. Nous avons un peu négocié et le cheval était vendu en quatre minutes. Tous les gros marchands ont ensuite voulu acheter le cheval mais nous l'avions déjà acheté !» Baloulisco du Lozon (Baloubet du Rouet x Jalisco B) s'appelle désormais Good Fellow VDL

Espérez-vous un jour profiter de la vie en tant que pensionné ?

W. VDL : « Je ne sais pas ce que le terme « pensionné » veut dire (rires) ! » VDL Corland (Cor de la Bryère x Landgraf) a évolué au plus haut niveau avec Wout-Jan van der Schans. Quels sont les critères sur lesquels vous vous basez pour acheter un poulain si vite ? Après une belle carrière sous la selle de Jessica Kuerten, VDL Hearley (Heartbreaker x Carthago x Caletto I) perpétue le sang de Nimmerdor et fait partie des étalons très prisé en Hollande. Sa mère n'est autre que la jument de Grand Prix Larthago qui a également produit les internationaux Cevin Z et Hopes are High Z. W. VDL : « Ce matin, j'ai acheté un poulain qui venait à peine de se mettre debout, c'était un Douglas VDL x Indoctro VDL x Baloubet du Rouet. J'essaie d'avoir une vue d'ensemble avec son dos, son encolure, ses jambes. J'ai une tellement grande expérience aujourd'hui que je peux dire en voyant le modèle si cela peut sauter ou pas. J'essaie toujours de connaître les origines et le prix avant, je regarde ensuite le cheval, on négocie puis c'est vendu ou pas. Si un poulain est magnifique mais que la famille n'est pas bonne assez, ce n'est pas la peine de l'acheter. Lorsque j'achète un poulain c'est toujours dans le but d'en faire un étalon, il faut donc des familles très solides même si évidemment, nous achetons avant tout des chevaux pour avoir de bons chevaux de sports. Nous avons débuté cette année avec 40 candidats pour l'expertise du KWPN à ‘s Hertogenbosch et onze vont participer aux tests. Global Express (ex Bottleneck) est un étalon dans lequel je crois beaucoup. Du coup, j'achète beaucoup de ses produits pour nous permettre de voir si la qualité est bien présente. » A 30 ans, Emilion a droit comme plusieurs des étalons retraités à des promenades en vélo dans le village en plus de sa sortie quotidienne au paddock. Lorsque vos chevaux sont sur les terrains de concours, allez-vous les voir et quand vous y allez, est-ce en tant que passionné ou uniquement d'un point de vue professionnel ? Propre frère d'Action Breaker, Quasimodo vd Molendreef (Heartbreaker x Lys de Darmen) a connu une brillante carrière sous la selle de David Jobertie et est évidemment le père de Sanctos vh Gravenhof le crack de Scott Brash. W. VDL : « Je suis souvent sur les terrains de concours et lors des Jeux Mondiaux de Caen par exemple, je suis très attentif également aux autres étalons pour savoir si il faut utiliser la semence ou acheter des jeunes de tel ou tel étalon. Je regarde si cela va avec notre élevage. Je regarde tous les jeunes étalons dès qu'ils ont 5-6 ans mais le but, c'est qu'ils sautent 1m60. Il y a des étalons qui ont eu du mal lorsqu'ils étaient jeunes et qui sont arrivés en Grand Prix en ayant été bien managés mais pour moi, ce ne sont pas de bons étalons. Les bons étalons sont ceux qui sont déjà présents dès 5-6 ans et le reste durant toute leur carrière. Je pense que beaucoup d'éleveurs ne tiennent pas compte de cela et utilisent de mauvais étalons pour cette raison. » Que peut-on encore espérer pour VDL à l'avenir ? A 26 ans après l'avoir acquis à 15 jours, Indoctro VDL (Capitol x Caletto II x Calypso I) fait partie des légendes de VDL et est toujours dans un état magnifique. W. VDL : « Que tout aille bien. J'espère être heureux avec ma famille et garder une bonne santé tout en essayant chaque jour d'améliorer les choses. » . FIN