Volnay du Boisdeville retrouve les sommets avec Darragh Kenny

28 March 2022

Sous la selle de Darragh Kenny depuis septembre dernier, l’excellent Volnay du Boisdeville, ancien complice d’Alexandra Francart, avec laquelle il avait disputé les Jeux équestres mondiaux de Tryon en 2018, retrouve des couleurs. Plutôt discret en termes de classements depuis sa vente à l’écurie Vlock début 2019, le Selle Français de treize ans s’est offert trois victoires avec son pilote irlandais en l’espace de quelques tentatives. Dimanche, la paire a trôné au sommet du classement du Grand Prix 4* de Wellington, devant un autre Irlandais, Mark McAuley, associé à son fidèle Jasco vd Bisschop, et l’Israélien Daniel Bluman, juché sur Ubulic. 

Le Winter Equestrian Festival (WEF) de Wellington fermera ses portes dans une semaine, à l’issue de sa douzième slave de compétitions internationales. Avant l’ultime Grand Prix 5*, affiché aux couleurs de Rolex, les cavaliers ont eu l’occasion de se frotter à un temps fort 4*, dimanche 27 mars. En Floride, les habitués du Palm Beach Equestrian Center, fraîchement rebaptisé Wellington International, ont tenté leur chance. Comme souvent ces derniers temps, l’hymne irlandais a retenti.

Avant cela, quarante-quatre paires se sont mesurées au tracé proposé par l’Allemand Olaf Petersen Jr. Regroupant seize nations différentes, l’épreuve s’est révélée plutôt sélective, puisque seuls trois cavaliers étaient parvenus à résoudre l’équation du chef de piste à mi-épreuve. Finalement, neuf duos sont revenus en piste pour courir le tant attendu barrage. Première à tenter sa chance, la Suédoise Petronella Andersson a mis la pression à ses poursuivants en signant un bon sans-faute en 40”66 sur Halita O. Pas de chance pour la cavalière Stephex, qui terminera au pied du podium, à la quatrième position.

À sa suite, l’Irlandais Darragh Kenny a, en effet, mis tout le monde d’accord en franchissant la ligne d’arrivée en 39”43 sur l’excellent Volnay du Boisdeville (SF, Winningmood vd Arenberg x Jalisco B), ancien complice de la Tricolore Alexandra Francart. Vendu début 2019, l’excellent Selle Français, né chez Hubert Hosteau, dans les Ardennes, était alors passé sous la selle du jeune Teddy Vlock, élève de Darragh Kenny. Passé aux rênes de l’Irlandais depuis la fin de l’été 2021, le puissant bai retrouve les sommets. En quelques apparitions internationales, la paire vient d’enregistrer sa troisième victoire, après s’être imposée la semaine passée à Wellington, et en septembre au CSIO 5* d’Aix-la-Chapelle, à chaque fois dans une épreuve à 1,50m. “Volnay est naturellement très rapide, même s’il n’a pas la plus grande amplitude”, a expliqué l’heureux lauréat. “J’ai même fait neuf foulées dans la dernière ligne, là où la plupart des chevaux en faisaient huit. Mais cela a été suffisant parce qu’il ne perd pas de temps en l’air et est vite au sol.” Et de reprendre : “Je ne suis arrivé ici qu’à mi-saison, donc je ne fais que commencer. Mon plan était juste de faire progresser les chevaux et ils ont bien réagi. Maintenant, je les sens en très bonne posture pour entamer mon programme sur le circuit estival.”

Jasco vd Bisschop engrange un énième classement

Pour quelques maigres centièmes de retard, Mark McAuley a dû se contenter de la deuxième position pour la sixième fois cette saison ! L’Irlandais, qui participe activement à l’hégémonie de sa nation dans tous les classements, avait sellé son fidèle Jasco vd Bisschop (BWP, Dulf van den Bisschop x Krunch de Breve), qui est monté sur le podium des trois Grands Prix 4* qu’il a disputé outre-Atlantique. “Le parcours du premier tour était particulièrement long aujourd'hui, et la ligne du milieu était certainement faite pour les cavaliers : si vous ne l'exécutiez pas parfaitement, elle allait vous laisser avec une faute [...]”, a expliqué l’athlète. “Lorsque vous parvenez à rendre vos chevaux constants à ce niveau, vous pouvez espérer que les victoires arrivent. Cela n’a pas été le cas pour moi ces dernières semaines, mais je crois que cela va venir. Je suis très heureux de la régularité de ce cheval en particulier. L'une des meilleures choses du circuit a été de concourir chaque semaine face à de si bons cavaliers à un niveau élevé. Cela a été très bon pour mon équitation, car il faut être au top à chaque fois, sinon on ne se classe pas.”

Les derniers honneurs du podium sont allés aux ultimes candidats au barrage : Daniel Bluman et Ubiluc (Meckl, Ubiko x Lucian). L’Israélien et son hongre de dix ans sont sortis de piste avec un temps de 40”43. “Dans un barrage comme celui-ci, où il y a beaucoup de cavaliers rapides, vous devez simplement effectuer le meilleur plan possible pour votre cheval”, a expliqué le pilote. “En fin de compte, avec cet incroyable groupe de chevaux et de cavaliers, tout se résume à la vitesse à laquelle votre cheval peut bouger ses pieds. Sans quoi, vous devrez peut-être commencer à prendre des risques qui n'en valent pas la peine. Je suis très heureux du résultat d'aujourd'hui.”

Les résultats complets ici.

Photo à la Une : Darragh Kenny et Volnay du Boisdeville. © Sportfot