Very Belle du Seigneur à la retraite

07 October 2020

Délicate, un peu extravagante, Very Belle du Seigneur alias Oak Grove’s Heartfelt (Heartbreaker x Rubens du Ri d’Asse x Chin Chin) s’est illustrée en compétition sous la selle de l’Allemand Harm Lahde après un passage plus compliqué sous la selle de Rolf Goran Bengtsson, avec qui le courant n’est pas passé. Avec le cavalier attitré du Gestüt Eichenhain, l’Alezane s’exprime enfin et se classe notamment 3e du Grand Prix 3* de Redefin et 4e de celui du CSI 4* de Gross Viegeln. 

Aujourd’hui, Very Belle met un terme à sa carrière de compétitrice et retourne à l’élevage ! En effet, avant sa carrière sportive, la jument sBs a déjà produit plusieurs chevaux qui évoluent aujourd’hui en Grand Prix, à l’image de Cardino du Seigneur (Cardento) qui évolue en Allemagne, Cibelle et Décibelle du Seigneur qui ont toutes deux évolué au niveau international, mais surtout Fais Toi Belle du Seigneur (Baltik Sitte) qui évolue en Grand Prix sous la selle de Jérome Guery et Anabelle Hero Z alias Oak Grove’s Americana (Aganix du Seigneur), qui suit les traces de sa mère avec Harm Lahde. 

Very Belle n’est rien de moins que la fille de la célèbre Quasibelle du Seigneur qui a également produit les internationaux Arac du Seigneur (Ogano Sitte) et pas moins de quatre étalons approuvés dont Vivald’Ick (Vivaldi du Seigneur). Quasibelle est surtout la fille de la crack de Jos Lansink Ta Belle van Sombeke et donc la sœur utérine du crack Carembar de Muze alias London, Taran de la Pomme, du regretté A Pikachu de Muze, Casimir de la Pomme, Wabelle de Muze ou encore Figo de Muze alias Golden Hawk, sans oublier plus récemment Dabelle qui a elle aussi comme ses frères et sœurs évoluer au plus haut niveau de la compétition, montrant qu’il s’agissait ici tout simplement de l’une des meilleurs souches du monde. 

« Lorsque Oak Grove’s Heartfelt est arrivée chez moi, tout n’était pas simple. Il a fallu que je compose. C’est une jument très spéciale qui pouvait avoir peur des écrans par exemple, ou certains jours des tracteurs... mais pas tous les jours. Il a fallu que l’on se comprenne et que je compose avec elle. Il ne fallait surtout pas lui imposer d’affronter ses peurs. C’est une jument avec d’incroyables qualités et nous avons fini par signer de très bons résultats. Évidemment, je pense que si nous nous étions rencontrés plus tôt, nous aurions pu faire encore mieux... mais on ne peut pas revenir en arrière. Aujourd’hui, je peux compter sur sa fille, Oak Groove’s Americana, que je monte depuis ses débuts. C’est aussi une jument compliquée mais je pense que le fait de l’avoir eue beaucoup plus tôt va nous permettre de faire des résultats encore meilleurs, même si elle est déjà en Grand Prix trois étoiles à neuf ans. Nous avons aussi deux produits d’Ogano Sitte avec la mère d’Oak Grove’s Heartfelt. Ils n’ont que 4 ans et sont encore très verts, mais je pense qu’ils ont aussi le potentiel pour évoluer vers le haut niveau. Je pense que l’on peut cloner ou faire des embryons, chaque cheval sera différent car la manière dont ils seront élevés et dont il débuteront leur carrière modifiera leur parcours, mais c’est toujours mieux de commencer avec des chevaux de qualité.

Ces dernières années, j’ai eu plusieurs chevaux vendus et aujourd’hui, il me manque deux ou trois chevaux pour me permettre d’évoluer chaque week-end au haut niveau ; j’ai cependant la chance de pouvoir compter sur un très bon groupe de jeunes chevaux avec un bon lot de 7 et 8 ans mais aussi quatre chevaux de six ans exceptionnels. Nous allons prendre le temps, mais l’avenir s’annonce positivement », réagira Harm Lahde.

Photo à la Une : © Sportfot.com