FR

Un champion du monde à la ferme Rigo !

29 octobre 2012

Longchamps :
Un champion du monde à la ferme Rigo ! C' est en Hesbaye près de Waremme que la famille Rigo a développé l' élevage de Longchamps. Après s' être fait remarqué à de nombreuses reprises dans divers concours de modèles et allures en Wallonie, les premiers produits de l' élevage débutent leur carrière sportive avec un cheval qui attire tous les regards : Gangster de Longchamps. Fantasque, joueur, il n' hésite jamais à faire parler de lui par ses nombreuses facéties mais depuis quelques mois, il fait aussi parler de lui pour ses performances. Sa rencontre avec Dayro Arroyave aura été l' élément déclencheur avec une victoire dans le cycle classique, 8 ème du championnat de Belgique avant un titre de champion du monde des 6 ans glané avec panache. Une année incroyable pour des éleveurs-propriétaires qui auront toujours cru en lui.

SFL : Quels ont été vos premiers contacts dans les chevaux ?

Michel Rigo : « Mes premiers contacts avec les chevaux, c' est grâce à mon épouse lorsqu' elle a amené sa jument Bon Ami x Darco en pension à la maison. A l' époque, elle avait un compagnon qui n' aimait pas les chevaux et de fil en aiguille … J' étais célibataire, je cherchais quelqu' un pour faire ma vie … j' aimais bien les origines de sa jument et elle aimait les origines du fermier ! (rires) C' est comme ça que ça a démarré. Nous avons décidé de faire saillir Pénélope de Toulon. Voice de Longchamps (Toulon x Bon Ami) La première personne que j' ai d' ailleurs remercié après le titre de Gangster, c' est Louis Lenaerts qui en plus d' être un homme humble, simple … est quelqu' un d' exceptionnel toujours là pour aider, pour conseiller … etc. On s' entend également très bien avec son beau-fils Luc Tilleman, ce sont des gens qui n' hésitent jamais à donner des conseils. Ce sont vraiment de grands étalonniers. Ce que l' on fait maintenant, c' est grâce à des gens comme ça car ici, dans la région, à part mon vétérinaire Bruno Vilenne, on n' est absolument pas aidé, il n' y a que de la méchanceté et de la jalousie. Moi, lorsqu' on critique mes chevaux, cela me touche toujours. Lorsqu' on leur fait du mal, c' est comme si on attaquait mes enfants. Nous avons souffert énormément de la méchanceté des gens.
Voice est le premier produit né ici qui fut vendu à Luc Tilleman à deux ans et demi et qui fut admis à l' expertise du sBs. Pas de chance pour nous, il a été castré car il n' était pas fertile. La semence était correcte, il y avait les spermatozoïdes mais il n' y avait pas les crochets. C' était d' emblée notre première réussite. Nous étions juste un peu déçus qu' il ne soit pas présent à l' expertise lorsque nous avons présenté les deux autres. Cela aurait été un plus pour son frère utérin, Gambler. A l' époque, je ne voulais pas présenter Gangster. J' adorais le cheval mais pour moi, il n' avait pas l' étoffe de Gambler puis finalement, c' est Gangster qui a fait une démonstration là-bas et qui a été approuvé. » SFL : Le fait que Gambler n' ait pas été admis, cela a été la première frustration pour vous ? Oui, mais au final, c' était logique car Gambler n' était pas aussi chic que Gangster et en plus, il ne s' était pas aussi bien présenté. On a toujours beaucoup d' espoirs en se disant que c' est un fils de … . Mais ici, il était tellement grand que les distances ne lui convenaient pas, il sautait un peu creux. Pourtant comme son frère, Voici, il avait tout gagné dans les concours de saut en liberté. Ils ont gagné à Durbuy, à Libramont à deux et trois ans … Cela fait 6 ans que l' on va à Durbuy et cela fait six ans que l' on gagne. Gangster lors de son admission au sBs. Nous avons donc des bons produits. Pourtant, on ne les fait pas beaucoup sauter chez nous et uniquement des petites hauteurs. Notre tactique réside toujours à faire les choses proprement , en leur faisant faire des petits sauts où ils décomposent bien en restant attentifs et qu' ils soient un peu impressionnés lorsque c' est plus gros le jour du concours. C' est surtout cela notre travail. Il y avait juste avec Gangster où on a dû mettre gros car lui, il était tellement rapide qu' il faisait des « in and out » avec une terrible technique mais il ne sautait pas bien et à l' expertise, il a très bien sauté. Nous avons donc eu de la chance aussi.

Fin de la première partie