Thierry Rozier avec sa Star à Paris !

08 December 2019

Un chronomètre serré qui aura permis un dosage parfait et juste onze barragistes pour le Grand Prix**. Caroline Nicolas montrera directement la voie à suivre avec Alias Watch (Diamant de Sémilly), avec le premier double sans faute mais son temps sera rapidement remis en cause par l'américaine Bliss Heers sur le fantastique étalon Antidote de Mars (Diamant de Sémilly x Jarnac), petit fils de la crack Qerly Chin, qui aura fait une véritable démonstration et un chrono de 34''26. 

Delphine Perez viendra par la suite s'intercaler avec Untouchable Gips (Portofino) mais sans prendre tous les risques, contrairement à Marie Pellegrin qui fera un tour formidable en gagnant du temps partout où elle le peut... mais c'en est trop et son fantastique Alcazar du Moulin (Mylord Carthago) ne peut éviter une faute malgré un temps fantastique de 32''03.

Un homme fera toutefois mieux, et sans-faute : Thierry Rozier attaque avec Star (Singulord Joter) sous les yeux de sa propriétaire et ancienne cavalière Victoria Niarchos. Le spectacle est magnifique : 31''63 et une victoire somptueuse car derrière, personne ne pourra rivaliser.

L'homme sait choisir ses épreuves. Passionné par le monde des courses, il sait choisir ses engagements selon ses montures. Participer ne l'intéresse pas : "Je connais mes chevaux et je savais que Star manquait d'expérience et qu'il fallait que j'évolue sur un niveau intermédiaire et pas tout le temps faire du gros. Star était un peu « spooky », un peu regardante au début. Mais au  fil des jours, elle s’est relâchée. Ce matin au réveil, lorsque je l’ai montée, j’ai dit à ma groom Virginie « je la sens très bien ». Des  copains que je croisais me disaient d’ailleurs que nous étions favoris, mais une barre est toujours vite arrivée. Gagner ici au Longines Masters de Paris me fait tellement plaisir, pour la jument, mais aussi pour Christophe Ameeuw, son équipe  et pour le public. Paris est ma ville. Terminer l’année par une victoire, c’est le top ! " réagira Thierry Rozier. 

"J'ai vécu une magnifique saison, aussi bien avec notre écurie de course qu'en jumping avec Thierry. Évidemment, c'est dommage la blessure de Venizia, mais Star aura magnifiquement clôturé cette année. Je suis d'autant plus heureuse que j'apprécie particulièrement ce concours où j'ai moi-même monté. Ils font vraiment un super boulot et pouvoir en profiter juste en tant que propriétaire, c'est très agréable. Aujourd'hui, je monte toujours mais juste pour m'amuser et je ne monte plus que quelques concours par an mais c'est un pur plaisir de suivre Thierry, même si c'est plus stressant de les voir que de les monter. Je ne peux vraiment pas me plaindre pour le moment, tout va pour le mieux. Nous allons voir pour la suite. Actuellement, nous avons encore Venizia pour l'an prochain et Star pour encore quelques années, nous verrons ce que la suite nous réservera." nous expliquera Electra Niarchos.