Sydney Une Prince est de retour en France !

25 novembre 2021Auteur : Charlotte Marichal

Trois ans après sa vente à Katie Dinan et son départ vers les Etats-Unis, Sydney Une Prince est de retour sur le territoire français. C'est le Haras d'Elle qui en a fait l'annonce cet après-midi et c'est d'ailleurs lui qui se chargera de la gestion de sa carrière de reproductrice. A quinze ans, la fille de Baloubet du Rouet en a définitivement terminé avec le sport. "Après avoir essayé pendant deux ans de ramener Sydney sur les terrains de concours -elle s'est blessée au début de l'année 2020- nous avons décidé de la mettre à la retraite afin qu'elle puisse profiter de son paddock en espérant qu'elle puisse un jour devenir mère. J'aurais aimé que nous passions plus de temps en piste toutes les deux, cela a été un honneur de concourir avec cette superstar. Sa tête et son tempérament vont manquer aux écuries mais nous sommes excités à l'idée de ce partenariat avec le Haras d'Elle. Avec la famille Pignolet, nous nous sommes connus quand j'ai acheté Athos d'Elle mais aussi parce que Scherif d'Elle est le père de l'un de mes chevaux, Nougat du Vallet. J'espère que Sydney va profiter de sa retraite sur sa terre natale et que je pourrais lui rendre visite à elle ainsi qu'à ses bébés", nous a confié Katie. 

Sydney avait déjà donné un fils étalon par Diamant de Sémilly, Friday Treize, finaliste à quatre, cinq et six ans des cycles classiques. Elle-même descend d'une souche qui a plus d'une fois fait ses preuves sur les terrains de concours. Reste à savoir si elle connaitra autant de succès à l'élevage qu'en sport.

Née chez Marius Huchin au Haras des Princes, la bouillonnante alezane a été formée par Frédéric Aronio de Romblay jusqu'à ses sept ans. C'est cette année là qu'elle a véritablement commencé à dévoiler tout son potentiel. Après une treizième place dans le championnat de France des sept ans, elle est repérée par Roger-Yves Bost et rejoint dans la foulée ses écuries. C'est avec lui qu'elle écrira l'une des plus belles pages des sports équestres français en allant jusqu'à décrocher la médaille d'or olympique par équipe à Rio. Peu après l'épopée brésilienne, au début de l'année 2018, l'alezane a été vendue par son ancien propriétaire François Badel (Haras Treize) à Katie Dinan. Elle s'est classée avec l'Américaine sur quelques épreuves à 145 avant de disparaitre définitivement de la scène internationale en mars 2020. Le retour de cette championne dans le pays qui l'a vu naître est en tout cas le bienvenu ! 

Photo à la Une : Sportfot.com



AuteurCharlotte Marichal