Rik Hemeryck s'impose dans les trotteurs !

06 July 2015

CSI**** Mons

C'est devenu l'un des moments phares du Jumping International de Mons : la course de trotteurs drivés par les cavaliers !

Une expérience toujours sympathique pour les amateurs de sensations fortes. Les organisateurs tentent d'organiser un roulement parmi les cavaliers participant au concours et cette fois, ce sont Nicolas Delmotte, Martin Fuchs, Luca Maria Monetta, Rik Hemeryck et Gregory Wathelet qui s'opposeront aux cavaliers du une étoile : Sébastien Berlémont et Ludivine Lucas, seule fille à avoir accepté de tenter l'expérience !

Même si cette course est avant tout un jeu pour les cavaliers, il n'en va pas de même pour les propriétaires des chevaux puisque cette course est une course officielle où l'on peut parier et avec de véritables gains.

Après être partie s'entrainer à Tongres la semaine dernière, Ludivine Lucas se prépare ... Après avoir suivi les traces de son père dans le monde du jumping, Martin Fuchs va grimper pour la troisième fois de sa vie sur un sulky, l'une des plus grandes passions de son père Thomas Fuchs qui viendra rapidement s'inquiéter de la stratégie à adopter. Luca Monetta Nicolas Delmotte en compagnie de Frédéric David qui se porte déjà candidat pour la prochaine édition et Thomas Fuchs Frédéric David immortalise son compatriote. Nicolas Delmotte et Grégory Wathelet. Rik Hemeryck est prêt ! Rik Hemeryck sera conseillé par son propriétaire jusqu'au dernier moment, n'hésitant pas à faire deux tours de piste à bonne allure ... et avec un passager. Le départ est lancé ! Sébastien Berlemont prend d'emblée la tête avec Roma de Vandel (Self Possessed) et seul Rik Hemeryck reste dans son sillage avec Vanité d'Hertals (Norginio). . Au premier tour, le duo se livre une lutte somptueuse et Rik Hemeryck n'hésite pas à attaquer largement à l'extérieur alors que Sébastien Berlémont tient la corde. Grégory Wathelet avec Triade Rose (Nuage de Lait) est le seul à rester au contact des leaders. Martin Fuchs est concentré, appliqué et déterminé ! Nicolas Delmotte s'amuse beaucoup, mais il observe la course en queue de peloton. Ludivine Lucas est partie à la faute et sera disqualifée mais l'amazone liégeoise s'est rattrapée le lendemain en signant une belle 5ème place avec le produit maison Ultimo du Chateau Hollogne dans le Grand Prix une étoile remporté par Sébastien Vigneron sur Paloubet du Chateau. Après avoir calmé le jeu, Rik Hemeryck bondit et place une nouvelle attaque à l'extérieur contre Sébastien Berlemont. Avec une meilleure tactique, Rik Hemeryck fait plier son adversaire et s'impose à Mons ! Martin Fuchs aura réussi à prendre une belle troisième place devant le reste du peloton après un deuxième tour magnifique où il sera revenu petit à petit sur le devant de la course. Grégory Wathelet manque de peu le podium, sa monture se montrant à bout de ressource lors du second tour. Nicolas Delmotte, tout sourire, sera le dernier à franchir la ligne d'arrivée.

« J'ai demandé le plus de conseils possibles avant le départ car je n'avais jamais fait ça. Je lui ai demandé comment le cheval allait, comment on faisait pour pouvoir aller plus vite mais aussi pour aller moins vite. Ici, il faut toujours garder un contact, ce n'est pas du tout la même chose qu'avec un cheval d'obstacle. C'est pour ça qu'il m'a fait trotter trois tours avant et il m'a fait faire une longueur assez vite pour que j'ai déjà la sensation. Il m'a conseillé d'attaquer tout de suite dès le départ de la voiture car il m'a dit que parfois, on était timide et qu'il valait mieux partir en étant premier ou deuxième. La sensation est vraiment super agréable, c'est vraiment une super sensation. Lors du premier tour, j'avais laissé aller un peu mon cheval et j'avais vu que je pouvais dépasser assez facilement Sébastien, alo! rs je me suis recalé derrière lui avant d'attaquer dans le dernier virage. Quand on entre en piste, il faut une stratégie et j'ai été bien conseillé d'autant que je pense que le cheval de mon adversaire était un peu cuit en fin d'épreuve. » expliquera Rik Hemeryck.