Retour sur le GP d'Aix-la-Chapelle

20 July 2016

Grand Prix Aix la Chapelle, un lieu mythique et un Grand Prix qui l'est tout autant avec ses 1.000.000 d'euros de dotation et son stade de 40.000 places. Néanmoins cette année, les cavaliers auront été très partagés au moment d'engager leur monture dans le Grand Prix à quelques semaines des Jeux Olympiques. Vainqueur du Prix de l'Europe et du prix North Rhine-Westphalia, Eric Lamaze aura par exemple fait l'impasse sur le Grand Prix pour préserver sa Fine Lady (Forsyth) en vue des Jeux Olympiques estimant qu'on ne pouvait pas sauter deux fois les JO en quelques semaines. On ne retrouvera pas non plus Pénélope Leprévost venue uniquement avec Ratina D'la Rousserie qui s'est malheureusement blessée lors de la seconde manche de la coupe des nations alors que Kevin Staut en proie à des douleurs dorsales conséquentes s'est retiré de la compétition vendredi.  Philipp Weishaupt est le premier cavalier à s'élancer et signe d'emblée le premier sans-faute sur le terrain mais avec deux points de temps, dépassant le temps imparti de … près de cinq secondes, avec le jeune étalon de 9 ans LB Convall (Colman x Cascavelle). La cavalière des écuries Stephex Jonna Ekberg s'élance pour son premier Grand Prix d'Aix avec Air Pia V Z (Air Jordan). La cavalière sortira avec deux fautes et les honneurs mais surtout un très bon chronomètre, largement dans le temps. Ce sera l'exception qui confirme la règle, car derrière ses collègues rameront pour rentrer dans le temps imparti.

Du coup, les fautes s'enchaînent. Le chronomètre devient une obsession et les fautes arrivent, avec parfois des scores très lourds à tel point que seuls trois couples sortiront de piste sans pénalité sur les obstacles mais aucun d'eux ne s'en tirera sans temps dépassé.

Seul le couple champion d'Allemagne en titre, Andreas Kreuzer sur Calvilot (Calvaro x Quilot) se retrouvera privé de seconde manche pour une seule faute, mais deux points de temps dépassé.

Tous les couples pénalisés de 5 points et moins partiront pour la seconde manche même si finalement, comme à Knokke la veille où il était qualifié pour le barrage du Grand Prix, Kent Farrington préférera ne pas prendre part à la seconde manche avec Gazelle Ter Elzen (Kashmir van't Schuttershof).  Il faut dire que les premiers couples de cette seconde manche auront par contre aligné les sans-faute à l'image de Daniel Deusser sur Equita van't Zorgvliet (Cassini I), Judy-Ann Melchior sur As Cold as Ice Z (Artos) tout comme son compagnon Christian Ahlmann sur Epleasure van't Heike (For Pleasure) ou encore Meredith Michaels Beerbaum sur Fibonacci (For Feeling) qui font partie des rares cavaliers à avoir confirmé leur prestation dans la coupe des nations là où beaucoup se seront effondrés. Après sa belle prestation en coupe des nations, Judy-Ann Melchior ne pouvait qu'être ravie à la fin de cette édition 2016 et à quelques jours d'un autre défi avec l'organisation du Z-Festival qui s'étendra désormais sur 4 jours. « J'espérais être encore là dimanche et je suis là aujourd'hui ! Je suis très contente, elle a vraiment sauté fantastique. Je suis légèrement déçue de la faute car j'ai un peu l'impression que j'aurais pu faire quelque chose en étant un peu plus concentrée. Lorsqu'elle a sauté la ligne qui précédait, j'ai senti qu'elle en avait un peu marre. J'ai donc voulu relancer mais elle est restée un peu derrière moi et j'aurais dû être encore plus sûre de moi, m'asseoir et être plus consistante dans mon équitation … alors que je pense que je l'ai laissée un petit peu seule dans la ligne alors que c'était beaucoup, qu'elle n'avait plus trop envie et qu'il fallait la remotiver. Je sais qu'elle a besoin de ça… et elle sautait tellement bien et nous étions tellement près … mais je suis heureuse néanmoins car elle m'a offert un magnifique cadeau de pouvoir vivre un tel moment. Aujourd'hui, on voit la chance que c'était d'avoir pu prendre autant d'expérience en étant jeune dans de telles situations et je suis aussi heureuse de voir que je suis capable de faire si peu de concours et être néanmoins performante à ce niveau-là sans être à 100% dedans. Je pense que c'est aussi possible car nous sommes un vrai couple depuis tant d'années et je suis heureuse que ça marche comme ça. » Cian O'Connor ajoute 4 points à son compteur avec l'étalon Good Luck (Canturo), tout comme Janne Friederike Meyer sur Goja vd Begijnakker (Wandor vd Mispelaere) et Marco Kutscher avec l'étalon Van Gogh (Numero Uno). Tiffany Foster est la première cavalière pénalisée uniquement de 4 points à faire son entrée en piste. Triple X III (Narmelus R) réalise un nouveau sans-faute avec la Canadienne aux anges. « C'est une semaine incroyable. Aix-la-Chapelle est vraiment le meilleur concours au monde alors réaliser un tel concours est incroyable. Je suis tellement contente et fière de mes chevaux. Lorsque nous avons acheté Triple X, c'était pour mon propriétaire, pour sauter des épreuves d'1,10m dans l'année mais il était tellement bon qu'il me l'a confié et il est définitivement meilleur que tout ce que nous aurions pu penser. Je savais que Triple X sautait bien ici à Aix et qu'il pouvait sauter tout, peu importe ce qu'ils allaient construire tellement il a des moyens mais comme d'habitude, il a fait mieux que ce que l'on pouvait espérer de lui. » Ce ne sera pas le cas pour Roger-Yves Bost qui n'aura toujours pas son nom gravé sur la plaque avec deux fautes de Qoud'cœur de la Loge (Idéal de la Loge). Grand favori, McLain Ward signe le sans-faute après avoir fauté dans le triple de la première manche avec une HH Azur du Garden (Thunder vd Zuuthoeve) qui pour une fois s'est retrouvée à l'effort dans la combinaison comme de nombreux chevaux. Marcus Ehning signe un nouveau sans-faute avec Prêt à Tout (Hiram Chambertin) tout comme Scott Brash avec sa fidèle Ursula XII (Ahorn) qui après deux années sans concours, perturbée par des blessures, revient en force sur le devant de la scène mondiale en signant le sans-faute le plus rapide de la seconde manche juste devant Sergio Alvarez Moya sur Carlo (Contender) alors que Beezie Madden se contentera d'assurer le sans-faute avec un Cortes C (Randel Z) très régulier mais que l'on a déjà vu plus impressionnant. Ils sont donc six à 4 points à rêver d'une faute des trois derniers protagonistes pour un barrage final de haut vol et inédit mais Philipp Weishaupt met fin à ce scénario un peu fou en signant un nouveau sans-faute mais dans le temps cette fois avec LB Convall (Colman).

Ils sont donc deux avec un point de pénalité en première manche à rêver de voir leur nom gravé sur la plaque. Si les deux réussissent le sans-faute, il y aura barrage.

Martin Fuchs boucle un second tour fantastique et prend la direction de ce sans-faute quand Clooney 51 (Cornet Obolensky) paddock devant l'entrée avec une envie grandissante de rentrer à l'écurie au lieu de sauter l'oxer Rolex placé en ultime position. Martin Fuchs ne peut rien faire et voit son rêve s'envoler en fumée, impuissant.

Thomas Fuchs, deuxième du Grand Prix d'Aix-la-Chapelle en 1994 au milieu des Pessoa, est assis avec ses béquilles au fond du paddock triste comme beaucoup de monde pour son fils mais l'homme à succès de l'équipe suisse sait rester positif : « C'est le sport, mais il est parfois dur ! Je pense que le cheval a pensé que c'était fini. Il sautait tellement bien … mais il ne tournait pas. Il peut faire ça un peu, c'est un cheval un peu spécial mais il sautait tellement magnifique … Ce sera pour une prochaine fois. Quand on voit la manière dont il a sauté, on peut rester optimiste car ce sont deux tours magnifiques … sauf le dernier obstacle ! Je pense qu'il faudra quelques jours à Martin pour digérer et c'est certain que le voyage retour ne sera pas drôle… » La voie est royale pour l'expérimenté Hollandais Gerco Schroder, équipier modèle, d'enfin pouvoir savourer une grande victoire individuelle … mais le cavalier Glock enlève une foulée dans la dernière ligne et part en six devant la combinaison où Cognac Champblanc (Clearway) faute … désillusion et victoire tout à fait inattendue pour Philippe Weishaupt sur LB Convall. Après un tel Grand Prix, le chef de piste était évidemment au centre des discussions mais Frank Rothenberger s'est rapidement défendu : « Philipp Weishaupt est sorti de piste avec deux points de temps dépassé. La seconde cavalière était largement dans le temps et le troisième légèrement en dehors. Nous avons dès lors pris la décision d'aller voir le jury et nous avons, avec les juges, décidé de laisser le temps imparti à 84 secondes car pour nous, il nous semblait que relever le temps de deux secondes aurait été la chose juste à faire … mais cela n'aurait pas été fair-play vis-à-vis de Philipp Weishaupt qui aurait quand même eu du temps dépassé … et n'avait pas la possibilité de voir d'autres chevaux passer avant lui. A la fin cela donne une situation très curieuse où tout pouvait arriver dans la seconde manche et divers scénarios étaient possibles. » Philipp Weishapt : « Je suis évidemment heureux. Quand je suis sorti de la reconnaissance de piste, je n'aurais jamais imaginé pouvoir remporter ce Grand Prix. LB Convall est un jeune étalon de 9 ans. J'ai beaucoup de chance que la famille Liebherr ait choisi de me le confier. Au début, nous avons eu quelques problèmes car c'est un énorme cheval avec une grande action et nous avions besoin de nous connaitre. Cela a commencé à aller mieux au début de la saison extérieure. Mannheim aura été son premier Grand Prix 3* et il était sans faute. La semaine suivante, un autre 3*, il était classé. J'ai donc choisi de l'engager au championnat d'Allemagne qui était son premier véritable test et il n'a mis qu'une barre à terre sur les 4 tours. Il a ensuite sauté son premier Grand Prix 5 étoiles, lui qui n'a que neuf ans, il y a trois semaines à Calgary où il a été classé, ce qui est incroyable pour un cheval aussi inexpérimenté. C'est vraiment un rêve de monter un tel cheval mais je tiens encore une fois à remercier les organisateurs de Spruce Meadows de m'avoir accueilli car c'était la préparation parfaite pour Aix-la-Chapelle et sans cela, je suis sûr que je ne serais pas assis devant vous aujourd'hui. Passer quelques semaines sur la grande piste en herbe de Spruce Meadows avec un cheval aussi vert n'a cessé de l'améliorer et quand nous sommes entrés mercredi pour la première fois dans la piste ici, il a fait cela comme si il l'avait fait toute sa vie. » Vainqueur de la précédente édition avec Hello Sanctos, Scott Brash a répondu, une nouvelle fois, présent avec Ursula X III. « Je suis un peu déçu de ma faute en première manche mais je ne peux être qu'heureux de la prestation d'Ursula qui a été absente des terrains de concours durant deux ans. Nous avons pris tout notre temps pour son retour mais j'ai rapidement pensé au Grand Prix d'Aix la Chapelle lorsque nous l'avons remise en route et elle a montré aujourd'hui qu'elle était de retour au plus haut niveau. » Sergio Alvarez Moya se retrouve pour la seconde fois à la troisième place du Grand Prix d'Aix-la-Chapelle. « La première fois, c'était avec Action Breaker en 2010. C'est un tout autre type de cheval et une tout autre histoire mais je suis content de Carlo. Je savais qu'il pouvait être sans faute mais ce n'est pas toujours le cheval le plus rapide et j'ai donc voulu faire attention au temps. Lors de la seconde manche, je l'ai senti un peu émoussé mais il a fait son boulot magnifiquement. »