Pieter Devos - Apart : 100% !

01 April 2016

Z Tour 2016
Grand Prix ** I

Le Z-Tour 2016 débutait cette année le lundi de Pâques avec un premier Grand Prix ce mercredi 30 mars. Les organisateurs avaient quelque peu modifié l'implantation avec de nouvelles tentes et une terrasse vitrée très chic et très appréciée des cavaliers et propriétaires.

Luc Musette était aux commandes d'un Grand Prix qui avec 70 partants risquait bien de ne pas être très passionnant. Pourtant le chef de piste aura une nouvelle fois réussi à construire un parcours sélectif et délicat avec un temps juste où les têtes d'affiches se retrouveront bien souvent pour un beau barrage regroupant 13 partants qui seront tous classés tout comme les deux protagonistes qui se seront fait piéger par le chronomètre malgré un parcours sans fautes d'obstacles comme ce fut le cas pour le cavalier des stals Tops, Alberto Zorzi avec Ramiro Cruise (Ramiro B) et sur Bukato (Ukato).

Franz Josef Dahlmann a retrouvé le chemin de Zangersheide. L'ancien cavalier maison des bleus et jaunes n'est pas venu pour faire de la figuration avec un très bon Carlson 86 (Colorit). Le couple signe d'emblée le premier double sans faute en 41''23. Piet Raijmakers jr attaque aussi et c'est beaucoup plus rapide avec Van Schijndel's Cosun (Up to Date) mais c'était sans éviter une faute sur l'entrée de la combinaison. La voie semble libre pour Jessica Mendoza mais la jeune Britannique aussi se fait piéger sur la combinaison mais sur la sortie avec Toy Boy. Robbert Ehrens, fils de Rob Ehrens, ne se laisse pas démonter et attaque. Il signe un magnifique chrono de 38''70 tout en étant sans-faute, c'est la première place provisoire avec Hisa (Indoctro). Ce n'est pas fini pour autant d'autant que son compatriote Niels Kersten entre en piste avec Carefull (Carolus LL) mais ne prendra pas tous les risques … même si la faute survient néanmoins sur l'ultime obstacle.

Simone Wettstein aussi prendra l'option de conserver le double sans-faute avec Crystal IV (Cristo) et y parviendra en 42''05.

La jeune Allemande des écuries de Christian Ahlmann, Angélique Rusen, tente sa chance avec Caruso 472 (Cornet Obolensky) mais c'est trop lent et il y a en plus une faute sur l'avant dernier obstacle. Vainqueur du Grand Prix** de Gand pour leur première sortie commune, Pieter Devos effectue sa seconde sortie avec Apart (Larino) qui évoluait jusqu'ici avec son épouse Caroline Poels. Dès le départ, on comprend que les ambitions sont claires, ce sera la victoire ou rien. Tout passe et le chronomètre s'arrête en 38''62, soit 8 centièmes de mieux : nouveau leader ! Tim Rieskamp sait que tout est possible. L'Allemand avait déjà dû faire face à un obstacle qui s'était effondré durant son parcours sous une rafale de vent. Bobby Brown 40 (Balou du Rouet) s'emploie il donne tout et réalise le meilleur temps en 37''73 … mais la barre de l'ultime obstacle gise au sol. Tout n'est pas fini pour autant car Albert Zoer est en selle sur Gigolo (Cicero Z) et il attaque d'emblée mais fait un peu trop confiance à l'agilité de sa monture, il traine quelque peu et le chrono s'arrête avec 29 centièmes de retard, troisième place provisoire. Ils sont encore trois à pouvoir briguer la victoire mais Pedro Veniss fait partie des clients très solides d'autant que Shou d'Ouilly (Calvaro) aura fait une véritable démonstration lors du tour initial. Le Brésilien attaque très fort mais le couple ne peut éviter la faute sur l'entrée de la combinaison malgré un magnifique temps de 37''90. C'était plus rapide. Yves Houtackers a ré-enfilé ses bottes pour se mettre en selle sur Clooney II (Clarimo) , propre frère du cheval de tête de Martin Fuchs. Ils font de leur mieux mais cette fois, c'est la sortie de la combinaison qui tombe. L'Australienne Jessica Brown est donc la dernière à pouvoir empocher la victoire mais la jeune femme préfère assurer le double sans-faute sans la moindre prise de risque avec l'un des rares produits de Vivant vd Heffinck, Equus Echo . Pieter Devos arborait un grand sourire : « Je suis évidemment très content d'autant que c'est un cheval familial puisque c'est le cheval de ma femme mais juste avant Gand, elle m'a proposé de l'essayer. Je cherchais un cheval supplémentaire pour aider mon piquet et finalement, il y en avait peut-être bien un à l'écurie d'autant que Caroline s'est rendue compte que malheureusement avec un seul cheval, c'est très difficile de pouvoir évoluer au plus haut niveau même si elle a eu l'occasion de participer à deux CSI***** avec lui. Elle m'a donc proposé de l'essayer à Gand où je l'ai monté comme il était pour voir le sentiment que j'avais avec lui. Elle pensait que le cheval pouvait me correspondre mais j'ai voulu rester prudent après notre victoire à Gand car j'ai déjà vu souvent que des chevaux qui font un véritable couple avec leur cavalière, il ne faut pas vouloir aller trop vite. J'ai préféré donc rester à la maison et travailler dans un premier temps pour que l'on apprenne à mieux se connaitre tout en mettant un peu les choses plus à ma manière. Ici, le sentiment dans le parcours était un peu moins bon qu'à Gand mais dans le barrage, il a de nouveau sauté magnifiquement même s'il reste encore beaucoup de choses à améliorer mais c'est le travail que nous devons encore effectuer. J'ai vraiment un très bon sentiment et je pense qu'il va faire de grandes choses. C'est un cheval qui reste concentré sur son travail et qui saute 1m60 ou 1m40 de la même manière et ce sentiment est vraiment agréable surtout quand on pense pouvoir encore l'améliorer. Je veux vraiment profiter du Z-tour puis du Spring Tour de Lummen pour me concentrer durant 4 semaines sur tous les chevaux qui m'accompagnent moins souvent en concours en espérant qu'un ou deux pourra se révéler et m'accompagner sur les gros concours. Avec mes écuries mais surtout la société de pommes (ndlr Pieter Devos est directeur commercial de la société familiale Devos Fruit), je ne peux pas me permettre de partir 5-6 semaines de la maison pour aller faire une tournée dans le sud comme beaucoup de cavaliers. Je vais également sauter avec Dream of India la semaine prochaine car ces derniers temps, il n'a sauté que des 5* et je pense que pour lui pouvoir sauter un 3* sans pression peut être bénéfique. Aujourd'hui, le passage d'Apart dans mes écuries montre avant tout que nous sommes une vraie team. Caroline a désormais repris plusieurs chevaux de 7 et 8 ans qu'elle pourra de nouveau faire évoluer vers le haut niveau. Cela lui fait plaisir de voir le cheval qu'elle a construit qui évolue aujourd'hui avec moi car le travail, c'est elle qui l'a fait ! Je suis vraiment heureux que l'on puisse se comprendre comme cela et que l'on fasse une véritable équipe. Peut-être qu'un jour, ce sera l'inverse … j'espère pas tout de suite mais si un jour, j'ai un cheval qui lui conviendrait mieux, je lui laisserais évidemment. »