Patrice Delaveau et Ornella Mail, encore et encore !

07 November 2015

CSI**** Liège 2015
samedi

Lors de cette soirée du samedi, le public aura d'abord pu s'extérioriser dans une épreuve bonne enfant regroupant des amateurs tirés au sort dans un jeu organisé par les organisateurs du concours associés à une série de professionnels. Ce n'est finalement qu'à 21h, après le spectacle de la compagnie Gonzalez que le grand sport a repris ses droits. Une épreuve regroupant 65 partants mais cette fois, le chef de piste avait remonté le curseur de ses exigences. Luc Musette ne comptait pas retrouver une vingtaine de barragiste comme la veille … et ce fut le cas.

Cela n'aura pas empêché quelques cavaliers de la région de briller puisque Pascale Lombard avec son fantastique Spartacus (Calvaro) ainsi que Cédric Volo avec Garfield de Tiji (Quasimodo Z) sortiront de piste avec une petite faute chacun, dommage.

Ils ne seront en fait que six cavaliers à avoir réussi à se qualifier pour le barrage.

Niels Bruynseels est le premier à s'élancer avec Gancia de Muze (Malito de Rêve). Cela va très vite, il veut d'emblée mettre la pression sur ses poursuivants … mais la barre du dernier obstacle chute : 4 points avec un très bon temps de 36''15 !

Petronella Andersson tente également sa chance avec Quenndal de Lojou (Le Tot de Sémilly) suivi avec une grande attention par son ancien cavalier, Patrice Delaveau. L'alezan ne peut néanmoins éviter également une faute. Du coup, Pieter Devos va-t-il se contenter du sans-faute ? C'est mal connaitre l'homme. L'ancien champion du monde des 7 ans, Dax d'Habijhoeve (Desir du Château) a mis du temps à s'adapter à la piste et l'ambiance du jumping de Liège mais aujourd'hui, il est bien là et attaque dans une ambiance des grands soirs… mais lui aussi se fait piéger et sort de piste avec 4 points. Karel Cox ne prendra pas tous les risques mais signera un joli sans-faute avec cayen van het Hobos en 39''74.

Mais derrière, c'est Patrice Delaveau qui arrive avec son exubérante Ornella Mail (Lando) qui une fois de plus aura attiré tous les regards et encouragements du public. Une chose que la jument apprécie particulièrement et elle remerciera la public à sa manière avec un barrage somptueux entre battements de queue et ruades spectaculaires … mais c'est surtout sans faute en 37''19 et c'est la tête !

La victoire sera française car derrière, Anne Sophie Godart est la dernière à s'élancer avec Vidretta M de Bellignies (Canadian River) mais on se rend vite compte que l'épouse de Rik Hemeryck préfère assurer … même si les barres des deux derniers obstacles s'effondrent, dommage.