Pas de finale Coupe du monde en 2021

12 mars 2021Auteur : Lea Tchilinguirian

Les compétitions ne reprendront pas début avril en Europe. La Fédération internationale équestre (FEI) a en effet annoncé le prolongement de deux semaines d'arrêt concernant toutes les compétitions et les événements internationaux sur le continent et ce, jusqu'au 11 avril 2021 en raison de l'épidémie actuelle de rhinopneumonie (EHV-1). 

Par conséquent et pour la deuxième année consécutive, les finales de la FEI World Cup™ n’auront pas lieu. Elles devaient se tenir du 31 mars au 4 avril prochain, à Göteborg. « La prolongation est difficile pour tout le monde, et la perte des Finales de la Coupe du monde FEI pour une deuxième année est particulièrement dévastatrice, notamment pour les athlètes qualifiés et pour notre fidèle Top Partner Longines », a déclaré la Secrétaire générale de la FEI, Sabrina Ibáñez dans un communiqué

L’année dernière, les finales de la Coupe du monde devaient se dérouler aux États-Unis, à Las Vegas, et ont été annulées suite à la pandémie du Covid-19. Le sort s’est acharné cette année, cette fois suite à l’épidémie s’attaquant aux chevaux. « Il est contagieux dans de nombreux pays, mais nous devons travailler ensemble pour minimiser la transmission de cette souche particulière, qui a déjà causé la mort de douze chevaux en Europe. Tous les chevaux initialement en contact avec les chevaux de Valence, Vejer de la Frontera et Doha sont déjà bloqués dans la base de données de la FEI, mais l'ensemble de la communauté doit être en alerte et surveiller ses chevaux. Nous demandons instamment à tous les athlètes FEI basés en Europe d'éviter de voyager avec leurs chevaux pendant cette fermeture prolongée, car le voyage est un facteur de risque très clair. Malheureusement, cette fermeture supplémentaire est cruciale pour ralentir la propagation du virus afin de préserver le reste de la saison, de permettre à nos athlètes et à nos chevaux de reprendre la compétition en toute sécurité et d'accorder une période aussi longue que possible à ceux qui visent Tokyo pour obtenir leurs exigences minimales d'admissibilité et leurs résultats de confirmation, et bien sûr pour préparer leurs chevaux pour les Jeux », a-t-elle ajouté.

« Personne ne veut plus jamais voir une épidémie comme celle-ci. Une enquête exhaustive et totalement transparente sera menée sur tous les aspects de cette épidémie et sur la manière dont elle a été gérée. Les résultats seront publiés afin que, avec notre communauté, nous puissions tous en tirer des leçons. Nous mettrons en place des protocoles améliorés pour permettre un retour au sport en toute sécurité une fois que cette épidémie sera maîtrisée, et nous en informerons notre communauté bien avant la reprise des événements internationaux, mais la priorité actuelle doit être le traitement des chevaux malades et le retour des chevaux sains dans leur pays d'origine de manière sûre et bio-sécurisée. Nous devons tous nous concentrer sur la sauvegarde non seulement des chevaux de la FEI, mais aussi de l'ensemble de la communauté équestre européenne. Le travail d'identification du séquençage génétique de cette souche du virus est déjà en cours, et la FEI continue de surveiller l'évolution du virus. Les rapports et recommandations de ce groupe seront publiés chaque semaine », conclut Sabrina Ibáñez.

Crédit photo : Sportfot.com

AuteurLea Tchilinguirian