Oscar des Fontaines remporte les Sires of the World

28 September 2010

Sires of the World
Lanaken 2010

Le premier duel aura lieu au-dessus de Zangersheide : nuage, pluie et soleil se disputeront la vedette mais au final, la chance sera du côté des spectateurs. La pluie sera la première à rendre les armes.

Le français François Xavier Boudant sera quant à lui le premier à s'élancer avec Amadeus Z (Artos Z x Kannan). Il réalisera un très beau parcours mais se fera piéger sur l'ultime obstacle alors qu'il s'agissait du premier parcours à ce niveau pour le puissant gris.

La Mexicaine Ariana Azcarraga sera encore plus proche du sans faute puisqu'elle boucla son tour sans toucher une barre avec Jumex Sport Cosmic Z (Carthago x Almé Crack Z) mais ils ne pourront éviter deux points de temps dépassés.

Même désillusion pour Marc Dilasser et son frère du champion d'Europe Kraque Boom et de la très bonne Lady in Blue, On ira *Bois Margot (Voltaire x Joyau d'Or) qui continue de montrer son gros potentiel à seulement 8 ans: ils se font piéger pour 23 centièmes de secondes.

Vainqueur la veille lors de la première étape de ces Sires, Wilm Vermeir et le joueur Bentley vd Heffinck (Upsilon vd Heffinck x Heartbreaker) manqueront de chance cette fois ci sortant de piste avec deux fautes à leur compteur et 1 point de temps.

Christian Ahlmann et le bouillant mais non moins fantastique Calvados Z (Chellano x Carthago) boucleront un parcours sans encombre en ne touchant aucune barre mais écoperont de 4 points sur la rivière !

 

Comme François Xavier Boudant, Andreas Schou fera tomber la sortie du double final avec Chicago (Cassini II x Cor de la Bryère) et se privera donc de barrage. Un barrage qui réunira quand même 17 des 73 partants. Nils Candon sera le premier à s'élancer avec l'étalon admis au BWP Balthazar vd Roshoeve (Nagano x Lys de Darmen) mais ils ne pourront éviter une faute sur l'entrée du double avant de doubler la mise sur l'ultime obstacle. La Suédoise Erika Lickhammer, qui vient tout juste de voir revenir son Hip Hop (Feliciano x Electro) après quelques années passées sous la selle de Maria Gretzer, ne se pose pas de question. Elle attaque et son bai ne commet aucune erreur et boucle le tour en 50''31. Premier temps de référence. Le Danois Andreas Schou passe à l'action mais Uno's Safier (Numero Uno x Amor) ne réussit pas à aller plus vite et concède une seconde au chronomètre malgré le sans faute. «Pour moi, c'est une très belle semaine. La montée en Super Ligue a été un magnifique moment pour nous et c'est sans conteste un des plus grands moments de ma carrière jusqu'ici mais venir à Zangersheide est également très important. En plus, c'était sur la route du retour de Barcelone et c'est une belle publicité pour nous surtout avec un bon résultat comme celui-ci. » expliquera le jeune Danois qui aura encore acheté 5 poulains avec ses associés lors des ventes aux enchères. Christian Ahlmann revient avec un Crown Z (Carthago x Ramiro) comme on ne l'avait encore jamais vu. Il passe la seconde mais malheureusement ne peut éviter une faute sur l'entrée des vestiges du triple. L'Allemand n'en a cure, il continue et le fils de Ratina Z franchit la ligne en 47''56. Jorg Naeve commettra également une faute sans jouer le chronomètre avec Coolidge (Clinton I x Contender) alors que Rik Hemerijck ne profitera pas du beau parcours de son Papillon Z (Perhaps vh Molenvondel x Cassini I) passant à côté de son barrage tout comme Olivier Philippaerts et Boris vh Kluizebos (Heartbreaker x Carthago) qui avaient pourtant réalisé un joli tour initial. Maikel vd Vleuten bouclera son tour dans un bon tempo mais VDL Groep Verdi (Quidam de Revel x Landgraf) accrochera la sortie du double alors que René Tebbel sort également de piste avec 4 points pour une faute sur Light On (Lordanos x Landadel) auxquels il faudra ajouter 3 points pour temps dépassé. Thomas Voss lui n'est pas là pour faire du dépassement de temps. Après avoir déjà marqué les esprits à Zangersheide il y a quelques années avec Clinton I, il revient avec Carinjo 9 (Cascavelle x Landgraf) dont un fils vient tout juste d'être admis à Zangersheide en bouclant une belle prestation. Son père en fera de même en restant sans faute tout en abaissant le temps de référence de 3 dixièmes de secondes : 50'02, nouveau temps de référence. Le couple médaillé de bronze aux championnats d'Europe Young Riders cette année à Jardy entre en piste mais Andreas Kreuzer ne tentera pas le diable et préfèrera assurer un joli sans faute avec son BWP Jumex Sport Atlantus vd Roshoeve (Quickfeuer vd Koekshof x President). Objectif réussi. Harrie Smolders fait sans aucun doute partie des favoris mais c'était sans compter sur une barre d'Exquis Powerfee (Fedor x Erdball) sur la sortie de ce satané double malgré un beau temps de 47''90. Pénélope Leprévost entre en piste. La Française peut s'attaquer au chronomètre, c'est certain mais qu'en est-il de son jeune 8 ans, Oscar des Fontaines (Lando x Mr Blue) ? La réponse est positive, le petit bai se joue de toutes les difficultés avec la même aisance que son père et abaisse le chronomètre d'une seconde et demi : 48''45 ! Kevin Staut n'est pas là pour faire de la figuration et encore moins pour se faire dominer par sa compagne. Il utilise la grande action de Gastronom de Hus (ex Castronom Z, Carthago x Leuthen I) mais se fait rapidement piéger avant de doubler la mise un peu plus tard alors qu'il continuait d'avancer, c'est loupé. Il ne reste plus que deux Allemands pour tenter de détrôner la Française mais Daniel Deusser faute également à deux reprises avec Hooligan de Rosyl ( In Chala A x Bill de Varfeuil) malgré le meilleur temps du barrage en 46''48 ! Christian Ahlmann sera donc le dernier à s'élancer et avec Taloubet Z (Galoubet A x Polydor), il fait figure de grand favori et tient évidemment à effectuer une belle prestation devant ses propriétaires… mais s'était sans compter sur une nouvelle faute sur la sortie de ce double malgré un excellent temps de 47''14 ! « Je suis très heureuse car Oscar n'a que 8 ans et manque encore d'expérience. Il n'a fait que 3 Grands Prix de niveau deux étoiles mais s'y est toujours bien comporté. Dès la première fois où je l'ai monté, je l'ai adoré et il confirme aujourd'hui tout le bien que je pensais de lui, il est intelligent, respectueux et surtout très facile à monter. Ce cheval est un rêve à monter. Evidemment, il est venu chez moi clairement pour y être vendu. Le montant n'a pas changé, lorsqu'il est arrivé cela pouvait sembler très élevé mais maintenant au vu de son potentiel et de ce qu'il a prouvé, cela devient tout à fait réaliste. » expliquera Pénélope Leprévost. Sur la troisième marche du podium, Erika Lickhammer ne cachait pas sa joie. « J'ai débuté Hip Hop en concours mais lorsque je suis partie m'installer en Hollande, il a dû rester en Suède pour y faire la monte. Il était très demandé et a sailli pas moins de 200 juments chaque année, ce qui est énorme pour notre pays. Durant ces années, j'ai toujours espéré qu'il pourrait revenir mais je n'y croyais plus. Mais il y a 4 semaines, ses propriétaires me l'ont de nouveau confié et j'en suis très heureuse d'autant qu'il restera désormais avec moi. Il est toujours le même avec le même tempérament mais par contre, je l'ai trouvé beaucoup plus chaud en parcours. Etant la première à partir, je suis contente d'être restée dans le trio de tête. C'était mon objectif et je savais que j'avais fait une foulée de trop pour pouvoir gagner. » racontera la Suédoise.