Une nouvelle recrue prometteuse pour Simon Delestre

14 December 2020

Le prometteur Ermitage’s Boy (Armitages Boy), précédemment monté par le français François-Xavier Boudant, intègre le piquet de chevaux de Simon Delestre en vue de Paris 2024. Le bai de six ans est l'un des premiers fils d’Armitages Boy, étalon révélé au plus haut niveau par Aymeric de Ponnat puis passé sous les couleurs italiennes avec Lorenzo de Luca. L’étalon Selle Français s'est illustré avec son précédent cavalier la saison dernière sur le circuit Jeunes Chevaux.

Son propriétaire Jean-Manuel Rozan, entrepreneur et cavalier amateur ayant accédé au haut niveau, ne tarit pas d’éloges sur son cheval :

« Ermitage’s Boy ressemble comme deux gouttes d’eau à son père. Nous pouvons donc espérer et croire qu’il atteindra le même niveau que ce dernier. Pour moi, il y a aussi autre chose de très intéressant, il s’agit de sa mère. J’ai monté un cheval qui était un crack absolu, Uberjager Van't Woutland (Campus x Gramira), avec lequel j’ai fait des Grands Prix 1.55m en étant sans faute alors que je ne suis qu'amateur. Il a gagné des épreuves 1.60m et terminé troisième d'une Coupe du monde à Budapest lorsque je l'ai confié à un cavalier professionnel. Ce cheval a une très bonne mère, qui a fait naitre Escada Van’t Holeinde. Par la lignée maternelle, la mère d’Ermitage’s Boy est la soeur de mère d’Uberjager Van't Woutland, un cheval que tout le monde a essayé de m’acheter pendant près de dix ans ! J'ai souhaité confier Ermitage’s Boy à Simon Delestre en vue des Jeux olympiques de Paris en 2024. Cependant, vous et moi connaissons assez bien les chevaux pour savoir qu’aujourd’hui, il y a  beaucoup de cavaliers qui ont des six ans et qui pensent les emmener jusqu’aux Jeux, pour qu'au final, il n’y ait que quatre chevaux en piste pour la France. Le truc en plus de ce métier, c’est le rêve ! Évidemment, quand je parle des Jeux, c’est avant tout pour en faire un cheval de Grand Prix pour Simon. De plus, Ermitage’s Boy est déjà approuvé, l’idée est également de lui faire faire une carrière d’étalon. J'ai toujours encouragé Simon et je lui avais dit il y a longtemps : "Un jour je te confierai un excellent cheval !". Je connais aussi François-Xavier Boudant depuis toujours, nous avons couru énormément d’épreuves ensemble, je l’avais d'ailleurs choisi pour former mon cheval car il est exceptionnel. Pour moi, il est l’un des meilleurs. Il a une monte sublime et classique, il forme parfaitement bien les chevaux donc je lui dois tout. Je n’ai absolument rien à lui reprocher et ne peux que le féliciter pour le travail qu’il a fait. 

Ce sont deux cracks cavaliers. La visibilité d'Ermitage's Boy est garantie auprès de Simon aussi bien pour ce que je souhaite en faire, son origine, l’élevage et les saillies. J’ai tout de même hésité pendant trois mois, c'était très dur. François-Xavier a été super, je l’ai appelé très embarrassé pour lui exposer la situation et il m’a répondu qu’il n’y avait aucun problème. Simon l’a également appelé pour le remercier et le féliciter pour le travail accompli sur le cheval. Évidemment, nous n’avons pas toujours des soucis d’une telle qualité, mais je pense que c’est la meilleure solution pour le cheval. »

Caroline Montaigne. Photo à la Une : Sportfot.com