Marc Vanlangendonck et les volontés du Seigneur

22 October 2013

Après avoir élevé plusieurs étalons agréés comme Uganito du Seigneur, Vivaldi du Seigneur, Aganix du Seigneur, Curby du Seigneur ou plus récemment Eternity du Seigneur, l'élevage de Marc et Kathleen Vanlangendonck s'est fait un nom sur la scène international. D'abord avec un titre de champion de Belgique sous la selle de Jérôme Guery de Tic-Tac du Seigneur qui a ensuite remporté deux étapes de Coupe du monde avec Leslie Howard puis plus récemment le titre de champion du monde des 7 ans d'Atlantic du Seigneur sous la selle de Gudrun Patteet alors qu'Arsouille du Seigneur prenait le même week-end la quatrième place lors du championnat de France des 7 ans avec Robert Breul. Autant de raisons de s'intéresser de plus près à cet élevage actif au sein de l'AHECS et fidèle au sBs.

Quels ont été vos premiers contacts avec les chevaux ?

« Mes grands-parents étaient agriculteurs et mon grand-père était un fou de chevaux. Toutes mes vacances scolaires, j'allais là-bas. Il était passionné par les trotteurs et a d'ailleurs été fondateur du champ de course de Tongres. Jusqu'à la fin de sa vie, il est d'ailleurs resté administrateur du champ de course. J'ai donc toujours vu des chevaux depuis mon enfance d'autant que mon père était cavalier aussi. C'était un cavalier de promenade. Il aimait bien partir en ballade pour se détendre au milieu de la semaine. J'ai commencé à prendre des leçons vers 11 ans. Je me suis mis au saut d'obstacle et je suis resté au niveau régional jusqu'en 1m20 jusqu'à mes 18 ans. Vers 14-15 ans, à l'âge où l'on cherche un peu sa voie, je me souviens que je voulais devenir éleveur de chevaux. Je faisais des calculs de rentabilité dans ma chambre en me disant que je devais avoir autant de chevaux, autant de juments, autant de poulains par an. Je calculais le prix où je devrais les vendre, ce qu'ils m'auraient coûté ... etc. Puis lorsque j'avais fini mes calculs, je redescendais en disant à mon père « Tu vois papa que l'on peut vivre des chevaux » et là, je me prenais une soufflante « Remonte vite dans ta chambre, tu ne gagneras jamais d'argent avec ça ». Finalement, je pense qu'il avait raison. J'ai suivi des études commerciales. J'ai travaillé avec lui, puis j'ai repris l'affaire familiale au sein des supermarchés AD Delhaize. La chaine AD Delhaize est constituée d'indépendants affiliés au groupe Delhaize le lion. A un moment-donné, j'en ai exploité deux, à Quiévrain et Mons. J'ai remis l'exploitation de celui de Quiévrain pour pouvoir passer beaucoup plus de temps à la ferme et à l'élevage . Vivaldi du Seigneur, approuvé au sBs à 3 ans et vendu au haras de Hus.

Celui de Mons appartient également à mes deux sœurs et nous nous partageons le boulot, d'autant que mon épouse Cathleen s'y est mise et m'y remplace. J'ai toujours gardé cet amour de la nature et de l'élevage … et je m'étais fixé comme objectif d'acheter une ferme pour mes 40-45 ans et c'est ce que j'ai fait. En 1999, j'ai acheté cette ferme et j'ai pu développer mon rêve. » 

Entre temps, aviez-vous conservé des chevaux ?

« Non, j'ai racheté un cheval de promenade en 1995. Je n'avais pas d'écurie alors je l'avais mis chez un copain. Mais il suffit d'en avoir à nouveau un pour que tout revienne ! Je me suis ré intéressé aux chevaux, au milieu des concours… L'année suivante, j'ai acheté ma première jument d'élevage qui était Nanou des Gerbaux qui était pleine de Narcotique du Houssoit qui a fait souche chez Gaetan Decroix. J'avais acheté une autre jument également chez Daniel Boudrenghien qui était censée être pleine … mais elle n'a jamais pouliné. Il s'est avéré qu'elle avait coulé entre temps. Je me suis donc retourné vers Daniel en lui disant que j'avais un petit problème, même s'il n'en pouvait rien. Il m'a répondu qu'il venait d'acheter une petite deux ans par Heartbreaker qui s'appelait Mic Mac du Dieu Démon et qu'il voulait bien me la laisser pendant un an ou deux. Je l'ai mise à Darco et j'ai eu Panama du Seigneur. J'ai eu un peu de chance et j'ai fait toute une souche avec Panama. A côté de cela, j'avais vu des juments de 4 ans qui me plaisaient vraiment bien. Il s'agissait de Tabelle van Sombeke et Qerly Chin. J'ai su acheter un embryon de chacune. D'un côté, l'embryon de Qerly Chin a donné une magnifique pouliche mais qui n'a malheureusement vécu que quelques heures car la porteuse n'avait pas du bon colostrum et que je n'ai pas su réagir assez vite, même si je pense qu'à l'époque une clinique comme De Morette n'existait pas encore. Quant à l'embryon de Kannan,c' était un mâle qui est devenu A Pikachu de Muze, champion du monde des 6 ans 2006. J'ai demandé à Joris si il ne serait pas d'accord d'échanger ce poulain avec une pouliche de Tabelle qu'il avait eue également par transfert et j'ai donc récupéré Quasibelle du Seigneur qui m'a également fait une souche dans mon élevage.

Entre temps, j'avais également acheté une petite pouliche à Daniel Boudrenghien qui sautait vraiment bien. C'était Triène, une fille de Major de la Cour qui était vraiment réactive. C'est la mère de Querelle du Seigneur qui a tourné en CSI avec Orlando Izzo ainsi que Saga du Seigneur qui a fait souche à l'élevage du Saint Homme mais également Rosée du Seigneur qui a fait souche dans mon élevage en étant la mère d'Uganito et la grand-mère de Curby. Puis il y a Atlanta Sitte, bien sûr. J'avais demandé à Daniel Boudrenghien s' il n'avait pas une très bonne poulinière. Il m'a proposé Atlanta qui était âgée de 5 ans et était suitée de Rivièra Sitte qui était venue ici pouliche, lorsque nous avons acheté sa mère qui a fait également souche dans notre élevage. »

La suite, c'est demain !