Les Néerlandais s'imposent chez eux à Rotterdam !

02 juillet 2021Auteur : Lea Tchilinguirian

Ce week-end, Rotterdam accueille la dernière étape du circuit Coupe des nations de première division européenne. Celle-ci signifie également le dernier tour de piste en équipe de niveau 5* des cavaliers avant les grandes échéances à venir, à savoir les Jeux olympiques de Tokyo et les Championnats d’Europe ! Retour sur l’une des épreuves phares du week-end, la Coupe des nations ! 

Si l’on connaît déjà certaines sélections qui s’envoleront pour le pays du soleil levant dès la fin du mois, d’autres sont encore inconnues à l’instar de la Suisse, l’Allemagne ou encore des États-Unis. Cette fin d’après-midi a été l’occasion pour les chefs d'équipe de voir s’illustrer une dernière fois leurs cavaliers et chevaux sur une épreuve type avant de faire leur choix final olympique.

Dix nations se sont élancées sur le parcours dessiné par le chef de piste Espagnol, Santiago Varela, composé de douze obstacles et quinze efforts. Le Suisse Bryan Balsiger, en selle sur AK’S Courage (Chepetto C), a été le premier à ouvrir le bal. Piégé sur le vertical numéro un, il laisse également une seconde barre au sol durant le parcours mais notons tout de même qu’il s’agit de la première Coupe des nations de ce duo ensemble à ce niveau. Le premier parcours parfait est offert par la France grâce à la deuxième partante, Pénélope Leprevost, ici avec Excalibur de la Tour Vidal (Ugano Sitte). Fraichement sélectionnés pour Tokyo, Bertram Allen et Pacino Amiro ont encore confirmé leur forme et ont également suivi le pas en réalisant le zéro pour l’Irlande. Si le temps a pu en piéger quelques-uns, le parcours ne s’est pas révélé très fautif, ce qui permet à quatre équipes d’avoir un score vierge sur cette première partie.

En seconde manche maintenant, pas question pour Bryan Balsiger de terminer son parcours comme le premier, il a en effet lancé cette deuxième partie d'épreuve en signant cette fois-ci le sans-faute ! Encore une illustration pour l’Américaine Lucy Deslauriers, la plus jeune de son équipe, avec son fidèle Hester (Wandor Van De Mispelaere) qui a elle réalisé le double sans-faute ! La bataille finale s'est d’abord jouée entre la France et les États-Unis, devant toutes deux maintenir le score vierge. Mais une barre de l’Allemand Christian Kukuk, le non-départ de Beezie Madden, les huit points de Kevin Staut ou encore ceux de McLain Ward ont redistribué les cartes.

Les Pays-Bas de Maikel van der Vleuten en ont profité et ont empoché la victoire à domicile ! La Suède, menée par le duo sélectionné pour Tokyo, Rolf-Göran Bengtsson et Ermindo W (Singapore), s’est imposée à la deuxième place, précédant finalement la France avec un total de douze points.

Résultats de la Coupe des nations

Crédit photo : CHIO Rotterdam - Danielle Vink

AuteurLea Tchilinguirian