Les Jeux Olympiques de Tokyo sans spectateurs étrangers

23 mars 2021Auteur : Lea Tchilinguirian

Reprogrammés cet été, les Jeux olympiques de Tokyo continuent de subir la pandémie du Covid-19. La décision a été prise samedi dernier, les organisateurs de l’événement ont annoncé dans leur communiqué que les spectateurs « ne seront pas autorisés à entrer sur le territoire japonais au moment des Jeux olympiques et paralympiques », prévus du 23 juillet au 8 août prochain.

« De bien des façons, ces Jeux de Tokyo 2020 seront différents des éditions précédentes. Toutefois, la nature même des Jeux restera inchangée, les athlètes donneront le meilleur d'eux-mêmes et inspireront le monde entier par leurs incroyables performances. Nous travaillons actuellement sur des solutions spécifiques pour que les habitants du monde entier puissent partager leur soutien et que le rassemblement des peuples puisse se faire d'une autre manière, au vu de la situation actuelle. Même si vous n'êtes plus en mesure de venir au Japon cet été, nous espérons que vous continuerez à soutenir les Jeux de Tokyo 2020. », a déclaré Seiko Hashimoto, présidente de Tokyo 2020.

Des épreuves sans spectateurs, une première dans l’histoire des Jeux ! Nous avons demandé au cavalier français tenant du titre par équipe, Roger-Yves Bost, son avis concernant cette annonce : « Quel que soit le sport, le public a permis à certains athlètes de réaliser des exploits lors des Jeux ou d’importantes échéances. C’est évidemment une triste nouvelle pour chacun. Lorsqu’il y a du public, et surtout le nôtre, nous ressentons forcément une présence qui nous pousse et nous donne l’envie de nous surpasser. Les chevaux sont aussi beaucoup mieux avec, ils ont autant d’adrénaline que nous ! D’ailleurs, lors des premiers parcours sans public, j’étais presque gêné car certaines de mes montures n’étaient plus les mêmes. Je ressentais des différences, comme si c’était un entrainement à l’extérieur... On réalise rarement un exploit à l’entrainement ! À l’inverse, on sent que certains sont moins à l’aise devant du monde et pour eux, ce ne sera pas plus mal. »

Crédit photo : Sportfot.com

AuteurLea Tchilinguirian