Les fibres alimentaires à la Une du magazine VALOR

15 June 2022

Le dernier numéro du magazine VALOR, disponible en kiosque, nous parle de l’importance des fibres dans l’alimentation du cheval. Pour pouvoir être au maximum de leurs performances en concours, il faut que son cheval soit bien dans sa tête, mais également dans son corps. Pour cela, VALOR vous propose leurs meilleurs conseils pour améliorer ce bien-être. Dédié aux athlètes équins, ce numéro propose d’en savoir plus sur les bases de la nourriture avec une interview exclusive de Michel Ismalun, chef de piste français. Un dossier sur l’importance des fibres alimentaires écrit par Erica Reijerkerk, docteur vétérinaire spécialiste en maladies internes du cheval qui nous propose un cas pratique. À la suite, une section « Mythe ou réalité » qui permet de connaître toute la vérité sur l’accès au fourrage. Pour finir, une interview de Johnny Pals qui permet d’en savoir plus sur l’équilibre qu’il a su trouver entre fourrage grossier et aliments concentrés. Retrouvez une des rubriques en exclusivité ci-dessous.

Découvrez en exclusivité l’une des rubriques du nouveau magazine VALOR : « Vérité ou mythe »

Selon vous, un cheval doit-il avoir un accès illimité au fourrage ?
Mythe !

Autrefois, les chevaux broutaient quasiment jour et nuit. Ils étaient ainsi occupés à mâcher des herbes pauvres en nutriments ainsi que des plantes aromatiques jusqu’à 16 heures par jour. Ce type de régime était, certes, riche en fibres, mais pauvre en sucres et en protéines. En outre, les très nombreuses variétés de plantes aromatiques et d’herbes fournissaient aux chevaux toutes les vitamines et substances minérales dont ils avaient besoin.

Bien que la vie du cheval « moderne » soit bien différente de ce qu’elle était autrefois, son système digestif, lui, est toujours le même. Un cheval n’ayant pas accès au fourrage grossier durant une période prolongée risque de développer des problèmes de santé. Contrairement à l’homme, le cheval ne produit de la salive que lorsqu’il mâche. Or, la salive stimule la digestion et permet de contrôler la production d’acide gastrique. Une production de salive interrompue trop longtemps est susceptible d’entraîner des problèmes de digestion tels que des ulcères gastriques, des bouchons œsophagiens et des coliques.  

Aujourd’hui, le fourrage est beaucoup plus riche en énergie et en protéines qu’auparavant. Il est donc possible qu’un cheval ayant un accès illimité au fourrage consomme plus d’énergie qu’il n’en a besoin. Cela risque alors de provoquer des problèmes de santés tels que des fourbures ou un surpoids.  Pour un système digestif sain et un athlète heureux, il est recommandé de distribuer une quantité de fourrage adaptée aux besoins énergétiques du cheval en plusieurs petites portions. 

 

Pour en découvrir plus

Cette rubrique "vérité ou mythe" vous est présentée par Cavalor. L'article entier est publié dans le magazine Valor, conçu par Cavalor. Dans Valor, Cavalor vous fait découvrir des histoires vécues par la communauté équestre et partage des informations scientifiques sur la nutrition, les compléments et les soins.
Dans le sixième numéro de Valor, il est question de fibres. Des histoires inspirantes sur le univers merveilleux des fibres et l'équilibre entre le fourrage et les concentrés. Vous voulez en savoir plus ? Demandez votre exemplaire GRATUIT de Valor ici.