Les Allemands mènent le jeu à Barcelone !

02 octobre 2021Auteur : Lea Tchilinguirian

La finale du circuit Coupe des nations a débuté à Barcelone, en Espagne, dans les installations du Real Club de Polo. La qualificative s’est jouée hier soir, huit équipes ont décroché leur ticket pour la finale qui se courra dimanche. L’Allemagne et l’Espagne se hissent en tête de ce classement.

En raison de la pandémie du Covid-19, la finale du circuit Coupe des nations avait dû être annulée l’an passé, tout comme la majorité de ses étapes. 2021 a été synonyme de retour, bien que quelques qualificatives aient encore été ôtées du calendrier à l’instar de Vancouver, Falsterbo ou encore Dublin. Quinze nations se sont tout de même qualifiées pour la finale espagnole. 

Après les Jeux de Tokyo, courus en août, ou encore les championnats d’Europe en septembre dernier, les sélections auraient pu laisser place à des paires moins expérimentées. Pourtant, plusieurs couples olympiques sont bel et bien présents à la quête d’un nouveau titre comme Henrik von Eckermann et son King Edward, Jérôme Guery avec Quel Homme de Hus ou encore Maikel van der Vleuten sur Beauville Z. D’ailleurs, le nouveau champion d’Europe Andre Thieme fait aussi honneur de sa sélection avec sa tempétueuse DSP Chakaria. A l’inverse, le Canada a quant à lui décidé d’aligner des cavaliers peu vus sur les labels 5* cette saison, tout comme l'Ouzbékistan. 

L’Allemagne répond toujours présente

Le numéro un mondial, Daniel Deusser a été le premier à s’élancer pour son équipe avec sa fidèle gagnante du CSIO 5* d’Aix-la-Chapelle, Killer Queen VDM (Eldorado V. Zeshoek). Tout a pu paraître simple pour les deux qui n'ont concédé aucun point en sortant de piste. Pas de faute aux obstacles également pour le couple champion d’Europe, Andre Thieme et DSP Chakaria (Chap 47) mais un point de temps dépassé. Moins de chance pour David Will qui a clôturé son parcours avec neuf points, score effacé grâce au parcours de Christian Ahlmann et Clintrexo Z (Clintissimo Z) ! Avec seulement deux points, l’Allemagne termine en tête de cette qualificative et remporte avec aisance son ticket pour la finale de dimanche.

L’Espagne frappe fort devant son public 

Pour cette première soirée, les cavaliers espagnols ne pouvaient offrir meilleur spectacle à leur public ! Manuel Fernandez Saro a d’abord concédé cinq points avec Jarlin de Torres (Jarnac) mais ce score a nettement été effacé par ses camarades. Eduardo Alvarez Aznar et sa jument olympique, Legend (Nabab de Rêve), n’ont pas bousculé de barres au sol et ont bouclé leur parcours avec seulement un point de temps dépassé. Il en est de même pour les meilleurs amis et collègues d’écuries Ismael Garcia Roque (La Costa) et Sergio Alvarez Moya (Alamo). « En partant dernier, mon plan était de faire sans-faute. Je fais un point de temps mais ça n’a pas mis en péril mon équipe. Alamo est un cheval extraordinaire et faire ça ici, en Espagne, c’est encore mieux ! » confie ce dernier. C’est une équipe soudée et souriante, comme apparue à la détente, qui se place deuxième de cette épreuve qualificative et se projette déjà pour dimanche ! 

Les Pays-Bas les suivent d’ailleurs de très près avec seulement quatre points au compteur, notamment grâce aux parcours sans faute de Maikel van der Vleuten et de la jeune Sanne Thijssen. « C’est vraiment quelque chose d’impressionnant de courir pour sa nation et c’est toujours bien d’être sans faute pour ses camarades. Con Quidam RB (Quinar, ndlr) est incroyable, il montre que concours après concours il est capable d’être régulier et de faire des parcours parfaits », développe la jeune cavalière qui participe ici à sa première finale Coupe des nations. Au total, huit équipes se donnent rendez-vous dimanche à 15 heures pour chiper le titre aux Irlandais. Les cinq autres sont : le Brésil, la Suède, l’Irlande, les États-Unis et la Belgique.

Déception pour les Suisses, champions d’Europe en titre

S’il n’est pas étonnant de voir la Norvège, le Canada et l'Ouzbékistan relayés à la consolante prévue ce samedi soir, la surprise est plutôt française ou encore suisse. Michel Sorg avait pourtant aligné ses cavaliers phares : Steve Guerdat, Bryan Balsiger, Edwin Smits et Martin Fuchs certes, avec leurs deuxièmes chevaux. Ils ont totalisé dix-neuf points et se sont donc placés à la douzième place juste devant les tricolores. Ces derniers avaient fait un changement dans la composition de leur équipe puisque Nicolas Delmotte, pourtant l’un des piliers de cette équipe, n’a pas pu prendre part au voyage suite à la vente d’Urvoso du Roch. Il avait été remplacé par Marc Dilasser qui avait fait forte impression avec son double sans-faute dans la Coupe des nations d’Aix-la-Chapelle.  Pourtant ici, le Normand s’est révélé moins chanceux, accrochant treize points, score que son compatriote Olivier Robet associé à Vivaldi des Meneaux (Chippendale Z) n’ont pu effacer en sortant de piste avec vingt-trois points.

Les cinq nations citées se retrouveront dès ce soir pour la consolante, également accompagnées de l’Italie et la Grande-Bretagne.

Les points acquis lors de cette épreuve qualificative seront effacés et les compteurs seront remis à zéro pour la consolante et la finale. Les chefs d’équipe peuvent également changer la composition ou l’ordre de passage de leurs cavaliers.


Résultats

Liste de départ de la consolante


Photo à la une : ©FEI/Lukasz Kowalski


AuteurLea Tchilinguirian