Le Sri-Lanka représenté à Tokyo

08 January 2020

Mathilda Karlsson, cavalière Sri-lankaise de 35 ans, a réalisé une qualification historique pour les Jeux Olympiques de Tokyo de cette année. Née au Sri Lanka en 1984, Mathilda a été adoptée en Suède alors qu'elle n'avait que trois mois. Elle a grandi à Kristianstad, dans le sud de la Suède, et a commencé sa carrière équestre au club local Kristianstads Ryttarsällskap. C'est là que Mathilda a développé son amour et sa passion pour les chevaux et le saut d'obstacles.

« J'ai eu la chance de grandir dans une famille très aimante qui m'a donné tout le soutien qu'un enfant peut souhaiter. Ma famille m'a donné l'occasion de devenir la personne que je suis aujourd'hui », explique Mathilda.

En 2018, Mathilda a décidé de retourner à ses racines sri-lankaises et a commencé à concourir pour son pays natal. Mathilda a pris cette décision suite à sa première visite au Sri Lanka en 2017, lorsqu'elle est tombée amoureuse de la beauté du pays et de la gentillesse des gens qu'elle y a rencontrés. En arborant le drapeau sri-lankais, Mathilda s'est fixé un objectif : être la première athlète de saut d’obstacles de l'histoire à se qualifier et à représenter le Sri Lanka aux Jeux olympiques.

« Ce ne fut pas une décision facile car j'ai toujours été très heureuse de représenter la Suède », explique Mathilda. « Je serai toujours Suédoise, et une grande partie de mon cœur appartiendra toujours à la Suède. C'est là que j'ai grandi, et c'est de là que viennent toutes mes valeurs », ajoute-t-elle. « Cependant, je me sens très fière et soutenue pour représenter le Sri Lanka. C’était pour moi la bonne décision. »

Mathilda s'est installée en Allemagne près d'Hambourg depuis de nombreuses années avec son compagnon Manfred Von Allwörden, célèbre éleveur allemand dont celui de sa monture olympique, l'étalon holsteiner très en vue en ce moment, Chopin VA (Casall x Coriano x Cantus). Une monture que Mathilda Karlsson a formé et emmené vers le plus haut niveau depuis son plus jeune âge. « Chopin VA pense que je suis la meilleure cavalière du monde parce qu'il n’en connaît aucune autre », s’amuse Mathilda.

La jeune femme n'avait jamais caché son ambition olympique lors de son changement de nationalité et réalise aujourd'hui son rêve : « Peu importe d'où vous venez, vous êtes la reine de votre propre chemin », dit Mathilda. « Chaque jeune femme devrait saisir la chance de devenir la meilleure version d'elle-même. Tout est possible, il faut juste travailler un peu plus dur pour cela et ne jamais cesser de croire en soi et en ses rêves. »

- Avec Communiqué