L’Angleterre se console avec une victoire à Barcelone

03 octobre 2021Auteur : Lea Tchilinguirian

Hier soir, cinq équipes ont pris le départ de la Challenge Cup dans les installations espagnoles. Cette épreuve sert de consolante pour les pays n’ayant pas réussi à se qualifier pour la grande finale du circuit Coupe des nations. L’Angleterre se réconforte en remportant l’épreuve majeure du jour devançant la France et la Norvège.

Les scores ont été remis à zéro et les chefs d’équipe ont pu effectuer quelques modifications dans leurs clans. Le Canada et l'Ouzbékistan, derniers au classement de l’épreuve qualificative, ont tout d’abord décidé de s’écarter de la compétition. Les Bleus de Thierry Pomel jouaient quant à eux gros dans cette épreuve : leur maintien en première division. Pour l’occasion, le sélectionneur national a décidé de changer sa composition en retirant Olivier Robert et Vivaldi des Menaux (Chippendale Z), laissant entrer le couple olympique Mathieu Billot et Quel Filou 13 (Quidam’s Rubin). Bryan Balsiger n’a pas pris le départ avec Twentytwo des Biches (Mylord Carthago), la Suisse s’est retrouvée avec trois couples et n’avait donc aucun drop score dans cette épreuve. 

La légende John Whitaker a laissé les jeunes s’exprimer 

« Ça a été une journée fantastique pour moi, mon cheval a très bien sauté à la détente » plaisantait John Whitaker en conférence de presse. En effet, le Britannique n’a pas eu besoin de s’élancer en piste grâce aux performances de ses coéquipiers qui ont sécurisé la première place du classement à mi-épreuve. Holly Smith a été la première à prendre le départ pour son équipe avec Denver (Albfuehren’s Memphis). Une barre est tombée à terre mais ce score n’a pas perturbé l’élève de Ben Maher, Emily Moffitt, qui a été plus qu’efficace. Avec son tout bon Winning Good (Winningmood), la jeune femme de vingt-trois ans donne le ton offrant le premier parcours parfait à son clan. Harry Charles fait de même avec Romeo 88 (Contact Van de Heffinck) et permet aux Anglais de boucler l’épreuve avec une large avance sur ses successeurs en totalisant seulement quatre points. « Nous sommes tous de bons amis, nous avons fait ce que nous avions à faire. C’est super d’être pratiquement tous jeunes et d’avoir un mentor comme John Whitaker qui a tant d’expérience. Nous étions très contents qu’il soit avec nous aujourd’hui pour nous conseiller », confiait l’auteure du premier sans-faute britannique et cavalière de Poden Farm à Studforlife. 

La France reste en première division, l’Italie relayée

Partie en ouvreuse de l’épreuve, Pénélope Leprevost a fait découvrir le tracé de Santiago Varela au public de belle manière : sans-faute aux obstacles et un point temps de dépassé. Il en a été de même pour Marc Dilasser tandis que Grégory Cottard a fauté à deux reprises. L’abandon de Mathieu Billot n’a cependant pas mis en péril l’équipe qui totalise dix points et se place juste devant la Norvège. La Suisse a eu quant à elle chaud ce soir ! Steve Guerdat est resté à huit points, comme la veille, Edwin Smits neuf et Martin Fuchs huit également. Les cavaliers de Michel Sorg ont donc terminé au pied de ce podium, à l’avant-dernier rang. « Une semaine étrange pour nous ici... Je ne veux pas dire que j'étais très confiant, mais vous ne vous attendez pas à ce que nous soyons tous aussi mauvais deux jours de suite. C'était dur à regarder à la fin », a révélé Steve Guerdat. En dernière position, l’Italie clôture cette journée avec quarante-trois points et se voit alors reléguée en deuxième division, sur le circuit Coupe des nations organisé par la Fédération Équestre Européenne (EEF Series).  

Résultats complets

Photo à la une : ©FEI/Łukasz Kowalski

AuteurLea Tchilinguirian