À Lanaken, le Selle Français Drako de Maugre s’impose dans le championnat du monde des étalons

23 September 2022Auteur : Charlotte Denquin

À Lanaken, le Grand Prix “Sires of the World”, support du championnat du monde des étalons, vient de se conclure sur la victoire de Drako de Maugre (SF, Kannan x Fusain du Defey). Sous la selle de l’Allemand Patrick Stühlmeyer, le Selle Français s’est imposé après un barrage à dix, devançant l’explosif Sea Coast Enjoy Z (Emerald x Parco), partenaire de Gudrun Patteet, et Faldiano (BWP, Heartbreaker x Jus de Pomme), présenté par Jens Vandenberk. Considéré comme l’une des épreuves phares du week-end belge, ce Grand Prix, très suivi, a su se faire une place au milieu des différents championnats du monde des jeunes chevaux et du championnat de Belgique proposés lors du rendez-vous annuel du haras de Zangersheide.

Né chez Nicolas Normand, à Carignan, le Selle Français Drako de Maugre s’est adjugé cet après-midi le très prisé Grand Prix “Sires of the World” à 1,50m de Lanaken sous la selle de Patrick Stühlmeyer. Le fils de Kannan (KWPN, Voltaire x Nimmerdor), ancien complice de Michel Hécart, d’ailleurs représenté par trois autres étalons dans cette épreuve, Hernandez TN (KWPN, Kannan x Numero Uno), sixième, Kingsborough Kasper (ISH, Kannan x Revenge), douzième, et Highlander vd Kalevallei (SBS, Kannan x Chin Chin), s’est imposé face à neuf -très sérieux- concurrents au barrage. Concluant son second parcours, bien sûr, sans pénalité, et avec un chronomètre de 37’’24, il a ainsi succédé, à neuf ans, au superbe Kasanova de la Pomme (BWP, Bamako de Muze x Everlychin de la Pomme), partenaire du Belge Koen Vereecke. Initié par son éleveur puis par la Française Alexandra Francart, qui l’a racheté de moitié à six ans, Drako de Maugre a finalement été vendu, en mai dernier, à l’éleveur, marchand et étalonnier allemand Paul Schockemöhl, fervent admirateur de Kannan. Lors de cette transaction, Nicolas Normand s’était d’ailleurs confié à Studforlife, louant les qualités de son bel alezan qui a démontré, encore aujourd’hui, que son entourage avait bien fait de croire en lui. Avec son nouveau cavalier, l’étalon s’était déjà imposé, début août, dans le Grand Prix 4* de Pinneberg.

S'ił ne brille plus sous son drapeau d'origine, Drako de Maugre continue tout de même à ravir son entourage! © Sportfot

Alors qu’il s’était déjà montré très frais avant de s’élancer sur son premier parcours, le bien nommé Sea Coast Enjoy Z a su transformer son énergie visiblement débordante pour monter sur la deuxième marche du podium de ce championnat mondial. À huit ans, ce fils d’Emerald, vingtième l’an passé du championnat du monde des chevaux de sept ans, ici même, à Lanaken, a privé sa cavalière Gudrun Patteet de la plus haute marche pour quarante-trois centièmes de trop. En quelques mois, le bai s’est hissé au plus haut niveau, ne prenant part, avant le concours belge, qu’à quatre épreuves à 1,50m et une à 1,55m, conclue avec une barre à terre lors du CSI 4* d’Ascona.

Deuxième place pour le très vif Sea Coast Enjoy Z! © Sportfot 

Doyen de cette épreuve du haut de ses dix-sept printemps, Faldiano est monté sur la troisième marche du podium. Seul fils d’Heartbreaker (KWPN, Nimmerdor x Silvano) engagé ce vendredi, il est parvenu, guidé par le Belge Jens Vandenberk, à conclure son barrage sans pénalité avec un chronomètre de 38’’34. Cette année, ce petit-fils de Jus de Pomme s’est déjà imposé dans deux Grands Prix, lors d’un CSI 2* à Bonheiden en mars ainsi que lors d’un CSI 3* à Opglabbeek mi-août.

Malgré ses dix-sept printemps, Faldiano continue à briller. © Sportfot 

Troisième l’an dernier, Feromas van Beek Z (Fantomas de Muze x Tangelo Van De Zuuthoeve) a perdu, cette année, un rang pour prendre la quatrième place. Sous la selle de Gilles Thomas, récent troisième du Grand Prix du CSIO 5* de Calgary avec Aretino 13 (Holst, Artani 2 x Caretino), le fils de Fantomas de Muze est sorti de piste en 38’’46. Il a ainsi devancé Guidam's Willow the Second (NRPS, Willow x Indoctro), bon cinquième avec sa jeune cavalière de vingt-deux ans, Maartje Verberckmoes (40’’35). Le Néerlandais Kars Bonhof a classé un autre représentant de Kannan, Hernandez TN, sixième (41’’80). Dernier double sans-faute, Chopin VA (Holst, Casall x Coriano), fils de l’exceptionnel Casall Ask (Holst, Caretino 2 x Lavall 5), ancien partenaire du Suédois Rolf-Göran Bengtsson, a pris la septième place, piloté par la Sri Lankaise Mathilda Karlsson (42’’36).

Deuxième en 2021 avec son exceptionnel Domintor 2000 Z (Diamant de Semilly x Cassini I), Christian Ahlmann a cette fois pris la huitième place aux rênes de Solid Gold (Old, Stakkato Gold x Calvin Z). Représentant du Studbook Zangersheide, l’Allemand à la veste bleu roi et jaune, presque chez lui à Lanaken, n’est pas passé loin de la victoire avec son fils de Stakkato Gold. Malgré son chronomètre exceptionnel de 36’’56, le couple a été relégué au huitième rang pour une barre au sol. Son compatriote Maurice Tebbel a subi le même sort avec Chacco’s Light (OS, Chacco’s Son x Light On), huit ans seulement, terminant neuvième. Premier couple à avoir signé un parcours parfait en première manche, Wilm Vermeir et Enola Gay of Two Notes Z (Chin Chin), lui aussi fils d’Emerald, ont également renversé une barre, terminant donc dixième.

Christian Ahlmann n'est pas passé loin d'un nouveau podium dans ce championnat avec son régulier Solid Gold Z. © Sportfot 

Le parcours, particulièrement délicat, a donné du fil à retordre aux cinquante couples engagés. Sur la piste Ratina Z du haras de Zangersheide de Léon Melchior, les cavaliers ont pu présenter plusieurs montures dans ce Grand Prix. Bon nombre d’entre eux se sont heurtés au parcours délicat proposé par le chef de piste Bernard Mathy. Le triple placé en numéro 7 a notamment été renversé le Britannique Simon Crippen avec Handsome (KWPN, Toulon x Phin-Phin) ainsi que par Grégory Wathelet avec sa deuxième monture, le Selle Français Cocktail de Talma (Baloubet du Rouet x Dobel’s Cento). Ce dernier s’est également fait piéger sur l’ultime vertical avec Cartaro 2 (OS, Carinue x Chacco Blue), tout comme Harrie Smolders avec ses deux chevaux engagés, Uricas v/d Kattevennen (Holst, Uriko x San Patrignano Cassini) et Escape Z (Emerald x Heartbreaker).

Demain, les chevaux de cinq, six et sept continueront leurs championnats respectifs, tout comme les cavaliers belges, dont le classement provisoire est à retrouver ici. 

Les résultats ici

Toutes les épreuves du CSI de Lanaken sont à suivre en direct sur Clipmyhorse.tv

Photo à la Une: Le Studbook Selle Français a été couronné ce vendredi à Lanaken! © Sportfot 


AuteurCharlotte Denquin