L’air de La Baule réussit aux Pays-Bas

13 May 2016

Pour la deuxième année consécutive, les Pays-Bas se sont imposés dans l’étape française de la Coupe des Nations Furusiyya FEI au terme de deux manches très disputées.
Sur le papier, l’équipe néerlandaise ne semblait pas forcément la plus forte du plateau, et pourtant… Les quatre couples sélectionnés par le chef d’équipe Rob Ehrens ont dominé les débats et se sont imposés avec seulement un point de pénalité, notamment grâce à Wout-Jan Van Der Schans et Aquila SFN, double sans-faute. Les cavaliers à la veste orange ont aussi montré qu’ils avaient les nerfs solides, car à l’issue de la première manche, ils étaient en tête de l’épreuve avec un score vierge à égalité avec la Suisse, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. La France était 5e, devant l’Allemagne, la Belgique et le Brésil. La deuxième manche s’annonçait donc palpitante !

Tandis que les Pays-Bas enchaînaient les parcours sans faute aux obstacles (Leopold Van Asten avec VDL Groep Zidane N.O.P. et Willem Greve et Carambole N.O.P. ont seulement été sanctionnés d’un point de temps dépassé), les Etats-Unis ont alourdi leur score de 4 points après le passage Todd Minikus et Babalou 41. La Suisse a vu ses rêves de podium s’envoler après les fautes commises par Janika Sprunger et Bonne Chance CW (4 points) et par Steve Guerdat et Corbinian (4 points). Même désenchantement chez les Britanniques après les passages de Joe Clee et Utamaro d’Ecaussines (4 points) et de Michael Whitaker et Cassionato (8 points) même si ceux-ci peuvent de nouveau compter sur Nick Skelton et Big Star qui font leur retour au plus haut niveau avec un double sans-faute à la clé. De son côté, la France, 5e après la première manche, a su tirer les marrons du feu grâce aux doubles sans-faute de Pénélope Leprevost et Flora de Mariposa et Simon Delestre et Hermès Ryan et au deuxième parcours de Roger Yves Bost et Sydney Une Prince (1 point). Une bonne performance qui a permis aux Bleus de prendre la 3e place. Les Etats-Unis ont obtenu la 2e place, tandis que la victoire est revenue aux Pays-Bas.

Rémi Cléro (président du Longines Jumping International de La Baule) :
« Nous avons vécu une très belle épreuve ce vendredi avec un très joli vainqueur que je veux féliciter largement. Le public était une nouvelle fois au rendez-vous et le suspense a tenu toute l'épreuve. »

John Roche (directeur du saut d'obstacles à la FEI) :
« Je voudrais vraiment féliciter l'équipe des Pays-Bas qui a proposé du très beau sport. Merci aussi à Frédéric Cottier qui nous a offert une très belle épreuve, ici à La Baule. Lummen ayant été annulé, l'étape de La Baule a pris toute son importance. Merci pour tout le travail accompli ici par toutes les équipes. »

Frédéric Cottier (chef de piste) :
« J'ai monté la piste en ne voulant pas mettre les chevaux dans la difficulté dès ce vendredi. Mon but est de permettre aux chevaux de se sentir à l'aise. Le terrain s'est amélioré au fil de l'épreuve et je suis sûr qu'il sera de mieux en mieux au cours du week-end. »

Rob Ehrens (chef d'équipe Pays-Bas) :
« Le parcours était magnifique, même s’il était sans doute un peu long. Il fallait rester concentré, ce qu'a fait toute l'équipe. En seconde manche, les chevaux étaient sans nul doute un peu plus fatigués ce qui a créé plus de fautes, mais globalement je ne peux être que content du résultat. »

Philippe Guerdat ( chef d'équipe France) :
« Je tiens à féliciter les cavaliers des Pays-Bas qui ont réalisé une belle épreuve. Je suis aussi content pour mes cavaliers français, qui ont fait une belle deuxième manche pour revenir sur le podium. Je ne pensais pas que « Bosty » ne rentrerait pas dans le temps, il s'est beaucoup appliqué pour ne pas commettre de fautes. C'est globalement satisfaisant pour l'équipe. »

Willem Greve (Pays-Bas) :
« J'ai trouvé mon premier parcours très bien, nous ne venions peut être pas pour forcément gagner, mais plus pour nous battre. C’était une très belle épreuve, avec une super équipe de cavaliers qui a fait en sorte que tout fonctionne pour le mieux. »

Wout-Jan Van Der Schans (Pays-Bas) :
« Je suis très content avec ce double sans-faute, comme au CSIO de Dublin. Aquila SFN a trouvé le tour facile. J'ai eu 55 ans hier et c'est un joli cadeau d'anniversaire d'être l'ouvreur de l'épreuve. C'est toujours une position délicate et stratégique, mais cela a fonctionné pour nous aujourd'hui. »

Leopold Van Asten (Pays-Bas) :
« J'ai eu des problèmes de temps en seconde manche après avoir fait un choix de partir plus lentement J'ai voulu soigner mon dernier obstacle et j'ai rajouté une foulée ce qui me coute un point de pénalité. »

Jur Vrieling (Pays-Bas) :
« Mon premier parcours a été très difficile et s'est beaucoup amélioré en seconde manche. VDLGlasgow VH Mereisnest réalisait sa première épreuve de Coupe des Nations. Je suis donc ravi tout de même. »

Communiqué