La Suisse reprend la tête avant la finale !

02 septembre 2021Auteur : Charlotte Marichal

Les nations défilent en haut des classements au fil des manches des championnats d'Europe de Riesenbeck. Aujourd'hui, la Suisse a dominé les débats et se positionne en tête avant la finale par équipe.

Le chef de piste Frank Rothenberger avait concocté un parcours plus difficile que la veille, certes, mais tout à fait abordable pour un premier jour de finale par équipe. Malgré les enchainements un peu plus délicats sur la fin, le nombre de parcours sans-faute a été considérable. Pourtant les lignes ont bougé parmi les leaders et notamment pour les Suédois qui ont concédé trois fautes. L'excellent parcours de Rolf-Göran Bengtsson et de Ermindo W (Singapore) n'a pas suffi pour leur permettre de garder la tête. Le pilote était pourtant satisfait de la prestation de son étalon de douze ans : "cela lui a pris du temps d'être à l'aise sur 1,45m. Il était intimidé et il se retenait un peu, mais quand il a réussi à surpasser cela, il a passé un cap". Médaillé de bronze par équipe lors des championnats d'Europe d'Herning en 2013 avec Casall, Rolf est en bonne voie pour en gagner une nouvelle : que ce soit par équipe ou en individuel, il se positionne pour le moment à la troisième place. 

Après Casall, Ermindo W serait-il le nouveau crack de Rolf-Göran Bengtsson ?

Martin Fuchs et la Suisse en tête 

Cette manche a fait les affaires de la Suisse qui a réussi à conserver ses points de la Chasse grâce aux sans-faute de Martin Fuchs, Steve Guerdat et Elian Baumann, le score de quatre points réalisé par Bryan Balsiger ayant été effacé. "Nous connaissons les possibilités et le potentiel de nos cavaliers, mais pour les chevaux, qui participent tous à un tel championnat pour la première fois, beaucoup de choses sont nouvelles", confiait le chef d'équipe Michel Sorg à l'issue de cette manche. "Le fait que nous sommes maintenant en tête est bien sûr formidable, mais demain est un autre jour." 

En attendant, Martin Fuchs, qui était cinquième après la Chasse, est parvenu à remonter en tête du classement individuel avec Leone Jei (Baltic VDL). Elian Baumann et Campari Z (Contact v.D. Heffinck) ont aussi réalisé une parfaite entame pour leurs premiers championnats d'Europe. Ils pointent à la quatrième place en individuel, ex-aequo avec Steve Guerdat. L'ancien numéro un mondial a misé pour cette échéance sur Albfuehren's Maddox (Cohiba 1198). Le petit bai répond à présent à merveille malgré son peu d'expérience à ce niveau, il a couru en tout et pour tout quatre Grands Prix 5* dont le premier était à St Gall en juin dernier !

Elian Baumann et Campari Z ont tenu parfaitement leur rôle d'ouvreur de l'équipe suisse

L'Allemagne tient bon

Boostés par la présence du public allemand qui se fait de plus en plus nombreux au fil des jours, les quatre cavaliers de la Mannschaft ont réussi à conserver leur deuxième place par équipe. Associé à Mumbai (Diamant de Semilly), Christian Kukuk est à quelques centièmes de points de Martin Fuchs en individuel. "Mumbai a un mental de championnat : il devient de mieux en mieux chaque jour. J'ai eu un bon sentiment avec lui, ce qui n'est pas toujours facile, mais j'espère que cela va continuer ainsi". Le gris n'est âgé que de neuf ans et il est encore délicat de savoir s'il va tenir le coup jusqu'au bout mais il pourra certainement compter sur ses compatriotes Andre Thieme, Marcus Ehning et David Will pour l'épauler dans cette tâche. 

A domicile, Christian Kukuk et Mumbai effectuent une promenade de santé.

Les points acquis jusqu'à présent seront conservés lors la finale par équipes qui se déroulera demain à partir de 13h. Les Suisses ont peu d'avance sur leurs poursuivants allemands (5,47 points contre 8,77). "Il y a encore une longue route à parcourir avant de parler de médaille", nuançait Steve Guerdat. Neuf autres équipes se disputeront le titre. En plus de l'Allemagne et de la Suède précédemment citées, il y aura également la Belgique, l'Irlande, la France, le Danemark, la Grande Bretagne, l'Espagne et l'Autriche. Les Pays-Bas ont quant à eux été laissés aux portes de la finale. 

Cette manche sera également capitale pour les couples qui joueront leur qualification pour la finale individuelle de dimanche. 

Classement par équipes

Classement individuel

La réaction d'Angelica Augustsson Zanotelli : 


AuteurCharlotte Marichal