La Hollande remporte un Aix dantesque.

26 July 2011

CHIO Aachen
Coupe des Nations

La canicule de 2010 aura laissé place à une soirée froide et humide. A peine 8° et de la pluie du premier au dernier cavalier, le décor de la coupe des nations est planté !

Côté belge, Philippe Guerdat avait décidé d'aligner l'équipe A où il avait néanmoins intégré un joker qui se devait de prouver ses qualités pour participer aux championnats d'Europe. Idéalement placé par le tirage au sort la veille avec une septième place, tout avait bien débuté et même si personne n'osait l'avouer au sein de l'équipe, une chose était sûre : cette équipe venait jouer la victoire !

Malheureusement, avec une faute de notre fer de lance, Vigo d'Arsouilles (Nabab de Rêve) et Philippe Le Jeune en fin de parcours le départ n'était pas optimum mais rien ne laissait encore présager de la catastrophe.

Notre joker Rik Hemeryck n'avait pas mal débuté mais après la rivière, il accroche l'entrée du double et Challenge vd Begijnakker (Chellano) s'arrête devant le deuxième élément. Ils feront une volte avant de franchir la combinaison mais au second tour, Challenge n'en veut plus et s'arrête définitivement à la vision du double laissant s'envoler les derniers espoirs européens de son cavalier ! On comptait dès lors sur notre deuxième ténor pour sauver les meubles d'autant que Valentina vh Heike (Nabab de Rêve) semblait retrouver tout son allant ces dernières semaines mais avec la facétieuse alezane, on sait que le moindre grain de sable vient enrailler toute la machine et tant qu'à faire, autant que tout arrive le même jour : Valentina plonge dans la rivière en s'envolant une foulée trop tôt, Jos reprend le contrôle en faisant une volte mais lors du second tour, la jument est survoltée, notre ancien champion du monde accroché à ses rênes pour ne pas perdre le contrôle et après plusieurs fautes en quelques obstacles, il décide d'abandonner : la Belgique est éliminée ! Le seul point positif de la soirée viendra certainement de Judy Ann Melchior car si on ne pouvait craindre qu'une chose, elle est également arrivée : As Cold as Ice Z (Artos Z) a bel et bien été impressionnée par la piste et les lumières alors que sa cavalière sera restée sous le train en première manche en mettant à l'effort sa monture en faisant les mêmes contrats de foulée que … Christian Ahlmann et Taloubet Z (Galoubet A). A la surprise générale, la grande grise tentera même de rentrer à l'écurie plutôt que prévu mais sa cavalière réagira et terminera son tour malgré les 21 points de pénalités. Puis, là où elle aurait faibli par la passé, Judy Ann Melchior est revenue pour la seconde manche le couteau entre les dents avec cette fois parfois un peu trop d'entrain mais ne laissant aucune chance à sa monture de recommencer les mêmes bêtises. 12 points mais beaucoup d'expérience engrangée, la coupe n'aura pas servi à rien … même si la survie en Super League va être plus dure que prévue et que c'est maintenant que les cavaliers belges vont devoir se serrer les coudes ! Grâce à toutes ces péripéties, la volonté du sélectionneur danois a été exhaussée : ils ne termineront pas derniers malgré un score final de … 85 points ! On se croirait dans une coupe des nations poneys … et encore! On savait que les Allemands avaient besoin de points et que tout serait fait pour qu'ils en aient, ce fut le cas !

A la fin de la première manche, les choses étaient claires : 6 équipes se tenaient en deux barres et plus une seule n'avait réussi à conserver un score vierge. La France, l'Allemagne et la Grande Bretagne s'en sortant le mieux avec chacun deux couples sans faute et un coupe à 4 points !

L'Irlande ouvrait le bal des nations toujours en compétition pour le podium. Auteur de deux fautes en première manche, Shane Breen corrige le tir et signe le sans-faute avec l'étalon Carmena Z (Carthago).

Catastrophe par contre pour les USA où McLain Ward passe à côté de son sujet et sort de piste avec 16 points sur Antares F (Araconit). Pénalisé d'une faute sur l'obstacle 2 en première manche, le Hollandais Eric van der Vleuten ne se fera cette fois pas piéger et signera le sans-faute avec VFL Groep Utasha SFN (Lux Z). Pour la Grande Bretagne, Guy Williams signera quant à lui un véritable exploit en ne réalisant qu'une faute en toute fin de tour avec le kwpn Titus (Kanjer) Pour son retour en équipe allemande, Christian Ahlmann aurait sans doute espéré un peu plus. Malheureusement, après une faute en première manche, l'ancien champion d'Europe se fera piéger sur la rivière puis sur l'obstacle 10 en début de dernière ligne. Sans faute en première manche, Pénélope Leprévost semblait partie sur de bonnes bases mais la roue tourne et la barre tombe dès le deuxième obstacle avant de doubler la mise sur l'avant dernier. Basé aux USA, Shane Sweetnam aura impressionné avec l'étalon BWP Amaretto d'Arco (Darco). Sans faute en première manche, ils ne seront pénalisés de 4 points qu'à cause de quelques millimètres imprimés sur la plasticine de la rivière. Pour les USA, la course est déjà finie. Après les 16 points de McLain Ward, l'équipe de George Morris n'avait plus de droit à l'erreur mais sur 4 obstacles, comprenant un double, Marie Engle commet 4 fautes ! La faute de Laura Kraut avec Cédric sur la rivière et le très beau sans faute de Beezie Madden avec Via Volo vd Molendreef n'y changeront rien, les Américains seront 6 ème  et reste en lutte pour la relégation avec … la Belgique ! Côté hollandais, on perd également son joker car après deux fautes en première manche, Jur Vrieling ne peut éviter un lourd score de 17 points ! Côté britannique, on reste stable ! Après ses deux fautes en première manche dans la dernière ligne, Nick Skelton se fait de nouveau piéger à deux reprises avec un Carlo (Contender) un peu décevant. Sans faute en première manche, Janne-Friederike Meyer était sur le point de réussir le double sans faute mais c'était sans compter sur une barre au dernier obstacle de Cellagon Lambrasco (Libero H). Sans faute en première manche également, Olivier Guillon se fait piéger sur le deuxième obstacle avant de ne plus rencontrer de soucis avec un Lord de Theize (Donald Rouge II) en grande forme. La France perd l'avantage de sa belle première manche. Vexé par sa barre sur l'avant dernier obstacle en première manche, Denis Lynch revient en piste très motivé avec All Inclusive NRW (Arpeggio). Il s'emploie et parvient à son objectif : sans faute. Cela se resserre devant ! Pour la Hollande, c'est désormais quitte ou double ! Gerco Shroder franchit cette fois le double suivant la rivière sans encombre mais se fait piéger sur l'avant dernier obstacle en ayant enlevé une foulée, c'est de nouveau 4 points avec Eurocommerce New Orleans (Colbert). Après ses catastrophes l'an dernier, Scott Brash est revenu à Aix avec beaucoup plus d'expérience. Sans faute en première manche avec son fidèle Intertoy Z (Interadel Z), ils ne pourront éviter une faute dès le numéro 2 avant de terminer le reste sans encombre. « Après mes 25 points l'an dernier, je ne voulais pas revenir ici mais notre chef d'équipe m'a fortement encouragé. J'ai beaucoup plus d'expérience que l'an dernier et je suis vraiment content de mon cheval aujourd'hui. » De l'expérience, Carsten Otto Nagel en a et Corradina (Corrado I) est au sommet de son art : Sans faute en première manche, elle se promène une nouvelle fois et signe le premier double sans faute de l'épreuve. Le numéro 2 mondial n'a pas le choix, il doit améliorer son score pour relancer son équipe. Malheureusement, un sabot de Silvana touche la latte de la rivière, 4 points comme en première manche. L'Irlande va-t-elle réussir une spectaculaire remontée ? Pour cela, seul le sans-faute de Billy Twomey est nécessaire. Malheureusement Tinka's Serenade (Tinka's Boy) se fait également piéger sur la rivière, c'est donc loupé. Même s'ils améliorent le résultat de leur première manche avec 5 points au lieu de 8, l'Irlande termine avec un score final de 16 points, soit seulement 4 de plus qu'en première manche. Pour la Hollande, le moindre faux pas coûtera cher mais Jeroen Dubeldam est de retour au sommet. Le multi-médaillé hollandais peut compter sur BMC van Grunsven Simon (Mr Blue) lui aussi en forme. Le couple survole de manière magistrale les obstacles et signe un sans-faute éblouissant ! La Hollande reste à 12 points et met la pression sur ses adversaires. Sans faute en première manche, Michael Whitaker et GIG Amai (Non Stop) ne peuvent éviter la faute sur la sortie du double : la Grande Bretagne repasse derrière la Hollande et comptabilise 16 points ! Ludger Beerbaum ne craint pas la pression, tant mieux. S'il est sans faute, c'est la victoire ! Après une faute dans le milieu de triple en première manche, ils doivent faire mieux. Cela passe cette fois-ci sans encombre, le public y croit mais à l'entrée de la dernière ligne, Gotha (Goldfever) se décale et oblige son cavalier à l'aborder de travers : bing, 4 points ! La victoire file, tristesse dans les tribunes mais re-bing, faute sur le dernier obstacle : l'Allemagne dégringole à une seconde place provisoire ex-aequo à 16 points ! Michel Robert sait qu'il n'a pas le droit à l'erreur après avoir commis une faute sur l'ultime obstacle en première manche. Un sans-faute permettrait aux Français de barrer pour la victoire avec la Hollande, une faute les enverrait vers la seconde place ex-aequo. Kellemoi de Pepita (Voltaire) s'emploie mais lors du passage sur la rivière, le juge se lève, il observe … le parcours continue mais à l'abord de l'avant dernier obstacle, sa main se lève. Quatre points sur la rivière, les Allemands manifeste leur joie, la France est à égalité avec l'Allemagne mais ce bruit perturbe le couple tricolore qui faute sur l'ultime obstacle ! 8 points, la France vient de dégringoler en 5 ème position. Les Hollandais remportent une troisième victoire en Super League avec pour la troisième fois Eric van der Vleuten et VDL Groep Utasha SFN dans leur équipe. « Je suis évidemment très content d'avoir pu participer à cette coupe. Cela montre à quel point Utasha est en forme cette année. Aujourd'hui, elle sautait vraiment comme un lion. Après avoir reconnu la piste ce matin, nous étions très nerveux durant toute la journée mais cela a été positif. C'était un long parcours qui demandait beaucoup de galopade et des chevaux fits. » expliquera Eric van der Vleuten De son côté, Otto Becker avait un peu de mal à avaler cette seconde place. « Nous avions la chance de pouvoir gagner et je n'ai jamais pensé que Ludger allait faire deux fautes comme ça en toute fin de parcours alors que sa jument sautait si bien mais c'est ainsi. »