La Hollande domine la Coupe du CSIOP de Moorsele

20 May 2011

CSIOP Moorsele 2011
Coupe des Nations

Traditionnelle étape du circuit poney, le programme du concours aura quelque peu déçu : les enfants auront commencé leur concours avec une Warm Up le mercredi avant le début des épreuves le jeudi alors que certains avaient déjà terminé leur concours le vendredi avec le Grand Prix. Il ne restait dès lors plus grand monde pour voir la Coupe des Nations du dimanche d'autant que celle des juniors avait été programmée le samedi. Le dimanche était donc très calme à Moorsele où les organisateurs avaient sans doute oublié qu'à cet âge là, les cavaliers sont censés être à l'école durant la semaine !!!

Une coupe des nations qui n'était d'ailleurs pas aussi fournie que d'habitude puisque seules 6 équipes avaient fait le déplacement et on ne retrouvait aucune des équipes nordiques toujours présentes ces dernières années.

Les 6 équipes engagées sont néanmoins les grandes nations du poney où seule l'Irlande manque à l'appel. Après un Grand Prix très gros et technique remporté haut la main par la cavalière belge Julie De Pelsmaeker sur Sambo Lino alors que seuls 4 couples ont réussi à se qualifier pour le barrage avec énormément de gros scores et d'abandon, le chef de piste aura revu les cotes de la Coupe quelque peu à la baisse… sort que subira également son chronomètre quelques minutes avant le départ. N'étant que six, toutes les équipes repartiront en seconde manche. Avec 16 points, l'Allemagne ferme la marche et sera la première à s'élancer avec Fabienne Graefe sur Campino. Comme au premier tour, elle se fait de nouveau piéger sur le n° … 1 avant de doubler la mise sur la rivière. Deuxième à s'élancer avec 12 points à égalité avec la France, la Grande Bretagne avait délégué une équipe inexpérimentée. Piégée sur la rivière au premier tour, Beth Vermon réagit et boucle le tour sans faute en seconde manche avec Falaza. Même scénario côté français où la toute jeune Camille Conde-Ferreira qui empoigna son gros Juke Box du Buhot pour franchir cette fois la rivière sans dommage ne commettant une nouvelle fois aucune faute d'obstacle. Premier sans faute de l'équipe de France. Pointant avec 5 points, l'étonnante équipe italienne. Sans faute en première manche malgré quelques abords approximatifs, Matilde Faverio ne peut cette fois éviter une faute sur l'oxer suivant la rivière avec Miss Ennis ainsi que sur le milieu du triple : vertical, deux foulées vertical, une foulée, oxer placé en dernière position. Avec 4 points, la Belgique pointe à une belle deuxième place provisoire. Vainqueur de la coupe des nations du CSIOP d'Arezzo, l'équipe de Jean Jacques Mathijs est en forme… mais ce dernier aura dû montrer les dents au premier tour lorsque Romy Morssinkhof fera mine de vouloir abandonner après avoir écopé de deux fautes (dont une sur le un) et d'un stop sur un vertical. Mais sur l'injonction de son chef d'équipe, la cavalière de Diamond finira son tour sans aucune autre bévue. La cavalière revient plus motivée en seconde manche mais si Diamond ne s'arrête plus, il fait la barre sur le vertical 10 avant de doubler la mise sur l'élément central du triple. La Hollande a assuré dans la première manche avec un sans faute de ses trois premières cavalières laissant la quatrième équipière au frais pour le deuxième opus. Leotien Bruin et Scapa reviennent en piste pour tenter de rééditer leur premier tour mais l'oxer d'entrée de la première combinaison tombe, 4 points.

Après leur élimination en première manche, l'imposante Franziska Doetkotte et Mr X fauteront cette fois sur l'entrée du double et du triple ainsi que sur l'oxer suivant la rivière, 12 points mais un parcours terminé !

Après s'être fait piégée comme sa co-équipière sur la rivière en première manche, Graham Babes veut se racheter. Dollar Girl passe cette fois l'eau sans soucis mais se fait avoir sur le vertical 10 avant de doubler la mise sur l'entrée du triple. Dommage. Côté français Victoria Head, fille du jockey Freddy Head et actuel entraineur du crack Goldikova, déjà meilleure française du Grand Prix doit se racheter. En première manche, l'amazone n'avait pas touché une seule barre mais avait écopé d'un refus sur un vertical en fin de tour. En seconde manche, elle corrige le tir et ne commet une nouvelle fois aucune erreur d'obstacle mais écope de 4 points sur la rivière avec Inorzenn Breizh, dommage. De son côté, l'Italie craque. Après ses 8 points en première manche, Nicole Cepollina et Nerwero passent complètement à côté et sortent de piste avec 16 points. Côté belge par contre, on continue à mettre la pression. Un peu trop confiante en fin de première manche, Julie De Pelsmaeker avait écopé d'une petite faute sur le milieu du triple mais cette fois la cavalière de Sambo Lino décroche le sans faute. Lisa Nooren, fille du sélectionneur français Henk Nooren, s'applique, le double sans faute semble à portée de main … mais la faute sur l'entrée du triple arrive, 4 points avec Ronja. L'Allemagne est dans la choucroute mais il en faut plus pour les démotiver. Bien conseillée par René Tebbel toujours bien boiteux et qui ne semble pas prêt à retrouver les terrains de concours de suite, Julia Schacht ne réitère pas ses erreurs du premier tour où Tiara s'était fait piéger sur l'oxer 3 et le vertical 4, présenté comme l'une des difficultés du parcours mais qui finalement aura fait très peu de faute. Sans faute de l'équipe allemande. Côté britannique, après ses 8 points en première manche, John Merrick ne peut éviter une faute sur le vertical 4 avec Kiltormer Grey mais le jeune homme ne baisse pas les bras et sortira sans autre encombre. Après une première expérience à Arezzo, Clélie Verney Carron effectue sa deuxième Coupe pour l'équipe de France avec sa bondissante Malika Saulières. Malheureusement, la cavalière se fait une nouvelle fois piéger sur le milieu du triple comme en première manche, après s'être fait cette fois-ci avoir sur la rivière. 8 points, c'est beaucoup, c'est mal payé mais c'est ainsi.

Pour l'Italie, rien ne va plus. Alberto Violante sort également de piste avec 8 points avec Dalton vd Kruishoeve. L'addition devient vraiment lourde.

La Belgique va-t-elle relever la tête ? Sans faute en première manche de remarquable manière, Evy Morssinkhof semble pouvoir enfin compter sur la championne d'Europe 2009 qui retrouve sa forme sur la piste l'a sacrée. Maybell Moly, puisqu'il s'agit d'elle, ne réussit pas à reproduire sa performance et se fait piéger sur le vertical 10 avant de doubler la mise sur le milieu du triple. La Belgique perd définitivement le contact avec la Hollande , bien seule en tête. D'autant que Kelly Jochems signe le premier double sans faute de l'épreuve avec Spirit. La Hollande a gagné sans l'aide de son 4 ème cavalier. Dernier tour, l'Allemagne est partie de très loin mais Justine Tebbel, fille de René Tebbel, ne veut pas baisser les bras pour autant. Elle signe le second double sans faute de l'épreuve avec Patty et met la pression sur l'Italie. L'Allemagne terminant avec un score de 24 points. Après ses 4 points en première manche sur la sortie du double n°5, Rosie Gunn veut faire mieux mais ses espoirs s'en vont avec une faute sur la rivière avec Double Time ! La Grande Bretagne scelle son score à 20 points Dernier à s'élancer pour la France dans sa première Coupe des Nations, Bastien Theotime avec Ocean de Bourdons. Mais après s'être fait piéger sur l'oxer suivant la rivière en première manche, le couple français ne pourra pas éviter une nouvelle faute en seconde manche scellant le score de la France à 20 points comme la Grande Bretagne. Seule Camille Conde Ferreira aura bouclé un parcours sans faute. Sans faute en première manche, Camilla Franci et Sando ne pourront cette fois éviter une faute sur la rivière fixant le score de son équipe à 25 points, synonyme de dernière place ! Après son sans-faute en première manche, Leonie Peeters a droit à une faute pour conserver la deuxième place. Tout se passe pour le mieux jusqu'à l'abord de la dernière ligne où Kyra passe à plat ventre le spa, l'amazone est obligée de faire une volte avant d'aborder le triple et écope en plus de points pour dépassement de temps, 11 points ! La Belgique se fait doubler sur la ligne par la France et la Grande Bretagne, dommage. Victorieuse, Lisa Nooren n'en était pas émue pour autant. « C'est ma troisième Coupe des Nations, alors je suis contente d'en remporter enfin une. Mon père m'a beaucoup aidé en m'obligeant à ne pas aller trop vite dans de grosses épreuves mais en attendant de réussir chaque palier avant de passer au suivant et j'espère que nous allons continuer comme ça longtemps. Je suis venue ici en voulant gagner. En fait, je vais à une compétition, c'est pour gagner. Il faut se fixer des objectifs sinon ça ne sert à rien. Pour ma part, cette coupe était ma dernière en poney pour cette année car mon poney n'ayant pas les capacités pour faire les championnats d'Europe, je vais me concentrer sur les championnats d'Europe Children car je veux vivre cette expérience et peut-être pourrais-je participer aux championnats d'Europe poney l'an prochain si nous trouvons une meilleure monture. » Deuxième ex-aequo, malgré l'écart conséquent, Olivier Bost, le sélectionneur français, se montrait satisfait de son équipe. «J'ai intégré de nouveaux couples dans cette équipe et je suis content d'apporter cette touche de nouveauté. Il y a de bons enseignements, d'autant plus encourageants qu'un Grand Prix national se courrait en même temps à Grasse où Tessy Muhr l'emporte devant Maxime Couderc donc je pense que nous avons 5 ou 6 couples en forme. Je suis satisfait de cette seconde place mais on manque de sans faute et je veux vraiment que l'on fasse des sans faute. » En parlant de sans-faute, on pouvait s'étonner de ne toujours pas voir de trace à Moorsele dans la sélection française de Florine Roussel, d'abord suspendue puis blanchie par sa fédération alors que la jeune amazone avait effectué un très bon début de saison. « Il faut d'abord qu'elle retrouve la confiance. Nous lui avons dès lors demandé de d'abord retourner sur le circuit national. Mais que les choses soient claires, je n'ai rien contre personne ! » Cela tombe bien car après avoir pris la 4 ème place du Grand Prix excellence de Compiègne pour sa rentrée la semaine précédente, Florine Roussel prend les deux premières places à Maisons Laffitte du Grand Prix As excellence en signant le seul sans faute de l'épreuve après avoir remporté le Grand Prix As. Nul doute dès lors que la Nordiste devrait faire son retour en équipe de France très prochainement.