La famille Philippaerts sur tous les fronts

13 January 2021

Début d'année chargée pour la famille Philippaerts. Comme beaucoup d'autres cavaliers, ils débuteront la saison à Oliva ce week-end, à l'exception de Nicola Philippaerts qui est parti avec six chevaux, dont son crack Chilli Willi, à Wellington. Mais si cette année sera encore particulière pour beaucoup de gens, elle le sera également pour Ludo Philippaerts qui a décidé de se remettre en selle il y a quelques semaines. Suite à une opération, l'ancien champion belge a perdu 30 kilos et a décidé d'enfiler à nouveau ses bottes. Une décision qu'il a rapidement appréciée. Pas la peine d'espérer le revoir au plus haut niveau mais Ludo Philippaerts sait que son retour pourra par contre aider ses enfants, souvent partis, en leur préparant des chevaux d'avenir, même si il en profitera également pour retrouver la compétition... Pour le plaisir précise-t-il ! 

Mais chez les Philippaerts, la soif d'apprendre et de progresser est très grande et c'est bien pour cela que Thibault a quitté les écuries familiales avec six chevaux pour s'installer quelques temps chez l'international Allemand Marco Kutscher. Un seul objectif : progresser ! 

"J'ai fini l'école l'année dernière et j'avais cette volonté de découvrir autre chose. Au départ, j'étais ouvert à toute possibilité, soit d'emmener mes chevaux avec moi, soit de travailler pour quelqu'un puis finalement, j'ai eu la possibilité d'aller m'entrainer chez Marco Kutscher et d'y emmener six chevaux. C'est une expérience très enrichissante. Marco est quelqu'un de très calme, qui prend son temps. Je suis vraiment très heureux d'être ici. Je suis très reconnaissant vis à vis de mon père pour tout ce qu'il m'a apporté et encore ici pour l'opportunité qu'il m'offre de prendre cette expérience. Après, il est certain que ce n'est pas toujours facile pour un père d'être à la fois papa et entraineur. Je me rends compte que je prends différemment les conseils et les critiques de Marco que quand cela venait de mon papa mais tout ceci est grâce à lui." nous explique Thibault Philippaerts. Médaillé de bronze aux championnats d'Europe poney de Malmö après avoir été en argent par équipe l'année précédente, il a été sacré champion de Belgique children la même année avant d'être vice-champion de Belgique poney l'année suivante. Pourtant cette année, bien difficile de se fixer des objectifs : "Tout va dépendre de la crise sanitaire et de la reprise des concours. J'aimerais évidemment participer à de plus gros concours et participer aux championnats d'Europe pour Jeunes Cavaliers mais nous verrons au fur et à mesure de l'année comment les choses évolueront."

Photo à la Une : sportfot.com