La domination de la Belgique, Andreas Schou en haut du podium, … ce qu’il ne fallait pas manquer à Deauville !

27 June 2022

Ce week-end était riche en sport. Comme à Rotterdam, une Coupe des nations, suivie d’un Grand Prix, se sont déroulés à Deauville. Pour l’occasion, l’événement aux couleurs de Sotheby’s International Realty, mis en œuvre par les équipes GRANDPRIX Events, était l’hôte de l’une des deux demi-finales du circuit par équipe initié par la Fédération équestre européenne. Acteurs et spectateurs ont pu vivre de belles émotions, dont la victoire de la Belgique et le nouveau triomphe d’Andreas Schou dans les temps forts du rendez-vous normand. Grâce aux images capturées par Cécile Sablayrolles, replongez vous au cœur de quatre belles journées sportives.

Après une première journée de mise en jambe, où les Tricolores s’étaient montrés très à leur aise dans le temps fort de la journée, la Coupe des nations du Sotheby’s International Realty CSIO 3* de Deauville a livré un véritable spectacle, vendredi 24 juin. Support de l’une des demi-finales du circuit des Coupes des nations Longines de la Fédération équestre européenne (EEF), l’épreuve collective a tenu le public en haleine jusqu’à la dernière seconde. En effet, les Espagnols, les Irlandais et les Belges se sont tiré la bourre dans un barrage de haute volée, avant que le Plat-pays ne l’emporte finalement au jeu de la vitesse.

L'équipe belge en pleine discussion.

Maëlle Martin pour la France.

Les Coupes des nations donnent toujours lui à des moments de tension et d'exultation uniques, comme ici avec le clan espagnol.

“Cette Coupe des nations a généré beaucoup de suspense. Les trois nations étaient au coude à coude à l’issue du deuxième tour. Nous l’avons vécu comme un super événement”, s’est réjoui François Mathy Jr, qui avait enfourché son fidèle Uno de la Roque (SF, Numero Uno x Kannan ; 0+4) pour l’événement. “Nous avons décrété en équipe que Wilm Vermeir et Joyride S (BWP, Toulon x Pachat II) repartiraient sur l’ultime acte puisqu’il s’agit du couple le plus rapide de l’équipe”, a, quant à elle, déclaré Fabienne Daigneux-Lange, la sélectionneuse de l’équipe. Auteur d’un triple sans-faute rapide, son pilote a scellé le sort de ses compatriotes, alors qu’il s’agissait d’une grande première pour le duo. “Mon cheval a magnifiquement bien sauté aujourd’hui”, a salué l’intéressé. Si Gudrun Patteet a renversé deux barres lors de chacun de ses passages sur Sea Coast Donna (ex Donna vd Windeweg, Z, Diamant de Semilly x Indoctro), Koen Vereecke a encore une fois prouvé son excellente forme du moment avec son génial Lector vd Bisschop (BWP, Bamako de Muze x For Pleasure), auteur d’un double clear round. 
Wilm Vermeir et Joyride S en route pour offrir la victoire aux Diables Rouges.

La joie partagée entre Koen Vereecke et son groom, Alexandre Le Gac.

En Coupe des nations, les émotions se partagent !

La traditionnelle conférence de presse.

Après ce premier rendez-vous, dont les locaux n’ont fini que septième, laissant leurs homologues briller à Rotterdam, le Grand Prix était l’occasion idéale pour les Français de s'illustrer. Dans le temps fort dominical, relevé et disputé, quatre des huit barragistes représentaient la nation hôte. Pourtant, c’est bien l’hymne danois qui a retenti en l’honneur d’Andreas Schou. Une nouvelle fois, le pilote de trente-cinq ans s’est imposé dans l’épreuve individuelle d’un CSIO, quelques semaines après son succès à Sopot. Cette fois, Andreas Schou avait sellé I Know (KWPN, Arezzo VDL x Hors La Loi II), neuf ans. Sacrée performance pour l’alezan, qui courait le deuxième Grand Prix international de sa jeune carrière, et son premier à ce niveau ! Derrière, l’Irlande, troisième de la Coupe des nations, s’est hissée au deuxième rang grâce à Michael Pender et son HHS Fast Forward (ISH, Fortunus x Cavalier Royale), tandis que le podium a été complété… Koen Vereecke ! Toujours aux rênes de son étalon par Bamako de Muze, le chevronné cavalier enregistre un énième classement cette saison.

Andreas Schou et I Know.

Koen Vereecke et Lector vd Bisschop, toujours présents à la remise des prix !

Marc Dilasser et Chaman Hass étaient en forme dans le Grand Prix.

Le sympathique Abdelkebir Ouaddar avait lui aussi pris date.

En parallèle des épreuves sportives, qu’elles soient labellisées 1 ou 3*, les passionnés avaient la possibilité de s'adonner à d’autres activités. Shopping, moment détente, pause goûter ou apéritif entre amis étaient à l’heure du jour.

Les plus jeunes avaient aussi leur espace dédié, tandis que les athlètes à quatre jambes ont pu profiter d’un brin d’herbe dégusté en bord de carrière ou de massages !

Fidèles compagnons des cavaliers, les chiens étaient aussi les bienvenus à Deauville. La preuve en images.

Crédit photos : Cécile Sablayrolles. Photo à la Une : Le flot jaune et bleu des vainqueurs de la Coupe des nations.