Knokke Hippique : Gudrun Patteet 5* !

19 July 2017

CSI***** Knokke Hippique 2017
Grand Prix Ils étaient 43 à prendre part au Grand Prix cinq étoiles de Knokke et pas moins de quatorze réussiront à se qualifier pour le barrage alors qu'Eduardo Alvarez Aznar sur Rokfeller de Pléville (L'arc de Triomphe) ne pourra y prendre part pour un point de temps dépassé. William Whitaker s'est qualifié et le jeune Anglais prend sa chance en bouclant d'entrée un joli double sans-faute avec Utamaro d'Ecaussinnes (Diamant de Sémilly). Karim El Zoghby ne peut éviter une faute avec Amelia (Cantos) au contraire de Gerardo Menendez Mieres et son Cassino DC (Cassini I) qui bouclent le double sans faute améliorant au passage le temps du Britannique de deux dixièmes : nouveau leader ! Il n'en fallait pas moins pour aiguiser l'appétit de Gudrun Patteet qui lance Sea Coast Pebbles Z (Picasso Z) dans la bagarre. L'amazone belge prend tous les risques, les virages sont très serrés mais elle en rajoute encore une couche dans la dernière ligne. 44''33, nouveau et solide leader ! Après un magnifique tour, Constant van Paesschen est également présent avec Carlow vd Helle (Caretino) mais le couple ne peut cette fois éviter deux fautes. Vainqueur du trois étoiles, Pieter Devos rêve du doublé d'autant qu'avec Espoir (Surcouf de Revel), il possède l'une des belles cartouches de ce barrage … mais rien à faire, la cavalière Sea Coast a vraiment mis la barre très haut : 44''86, c'est une demi-seconde de plus. Kevin Staut et For Joy van't Zorgvliet (For Pleasure) alignent les performances mais il leur manque encore une grande victoire à leur palmarès. Le Français est en forme et remonte au ranking mondial, lui aussi tente sa chance et sa monture qui a fait ses armes au sein des écuries Stephex montre qu'il a bel et bien retrouvé son niveau. Double sans-faute en 46''22, troisième place provisoire. Jérôme Guery est un battant. Il sait que la tâche s'annonce rude mais il attaque à couteau tiré et sur un virage très serré, Alicante (Casall) s'arrête, c'est loupé. Aucune faute d'obstacle sur les deux tours mais 9 points de temps dépassé qui coûtent cher. Vainqueur lors des Stephex Masters de son premier Grand Prix cinq étoiles, Niels Bruynseels aimerait beaucoup réaliser le doublé mais la prise de risque est trop grande : deux fautes pour Cas de Liberté Z (Cracky Z). Gagnante de la grosse épreuve la veille, Pénélope Leprévost et l'étalon sBs Vagabond de la Pomme (Vigo d'Arsouilles) sont de nouveau sur la brèche mais cette fois, ils ne peuvent éviter une faute.

Après leur seconde place dans le Grand Prix du cinq étoiles de Paris Eiffel, Olivier Philippaerts et H&M Legend of Love (Landzauber) ont de l'appétit et veulent marquer les esprits.

Le couple montre une nouvelle fois sa régularité avec un nouveau sans-faute mais 45''40, c'est plus lent mais cela offre un podium 100% belge … très provisoire. Vainqueur l'an dernier, Daniel Deusser est de nouveau présent et l'Allemand réussit un tour somptueux 43''59, c'est plus rapide mais la barre de l'ultime obstacle s'effondre. Une amazone peut-elle en chasser une autre ? Laura Kraut s'élance avec Zeremonie (Cero) mais le couple ne peut éviter deux barres. Ce barrage se termine comme il a commencé : avec un Whitaker mais après le jeune William, c'est au tour de son oncle, le multi-médaillé John Whitaker en selle sur Cassinis Chaplin (Cassini I) mais le gris ne peut rivaliser avec les leaders et écope en plus d'une faute. Gudrun Patteet réussit son pari et remporte son premier Grand Prix cinq étoiles devant les meilleurs. « C'est un sentiment fantastique et je pense que je ne réalise pas encore tout à fait. Pebbles est un cheval avec d'énormes qualités et je savais qu'il était capable de faire ce genre de chose mais c'est aussi un cheval imprévisible. Il est toujours difficile de savoir quand il va être performant mais aujourd'hui, c'était notre jour. C'est un cheval très spécial et très compliqué mais aujourd'hui, nous avons vraiment tout donné. J'avais décidé de partir dans un bon rythme et d'enlever d'emblée une foulée dès la première ligne, la suite c'est très bien passé. Le public m'a encouragée et ça m'a vraiment porté. C'était juste incroyable, c'est un rêve qui se concrétise. » glissera Gudrun Patteet. Second, Pieter Devos n'aura pas réussi le doublé dans la journée mais pouvait néanmoins être satisfait de son concours : « Il faut avant tout féliciter Gudrun car elle a mérité sa victoire. J'ai essayé mais ce n'était pas suffisant. C'était du sport de très haut niveau et on ne peut que féliciter les organisateurs qui améliorent encore et encore ce concours chaque année. » Olivier Philippaerts n'aura pas gagné mais il affiche une régularité exemplaire avec leur troisième place avec sa Legend of Love (Landzauber). « Je savais que j'avais des chances d'être sur le podium. Ma jument est vraiment très régulière mais elle n'a pas la plus grande action. Le concours est vraiment fantastique ici. Ce n'est pas un hasard si tous les meilleurs cavaliers mondiaux sont ici ce week-end alors qu'il y avait la possibilité de participer à d'autres concours ce week-end.