Jumping International de Liège 2015

06 November 2015

CSI 4* de Liège 2015 - vendredi

Cette fois, les jeunes de la région liégeoise ont pris place en tribune laissant les meilleurs cavaliers mondiaux prendre possession de la piste. Le Jumping de la province de Liège a repris son standing en regagnant sa 4 ème étoile. Le plateau y est en conséquence et le public a répondu présent.

La première grosse épreuve de la journée aura donné lieu à un barrage spectaculaire avec pas moins de 20 qualifiés pour le barrage parmi les 60 partants.

Jérôme Guery, second à s'élancer, aura directement annoncé la couleur en prenant tous les risques avec Papillon Z (Perhaps) signant le meilleur temps de l'épreuve (35''20) mais avec une faute sur l'ultime obstacle. Derrière, il y aura eu du spectacle à tel point que le très beau double sans-faute de la cavalière locale Cindy Van der Straeten sur sa dernière recrue Balance (Balou du Rouet) en 41''45 est presque passé inaperçu. La petite Ayade de Septon (Wandor vd Mispelaere) avait pour une fois presque plus de supporter que son cavalier Kevin Staut mais après s'être promenée dans la première manche, l'alezane ne peut éviter une faute malgré un temps très rapide de 36''81. Mais des sans-faute, il y en aura ! 10 au total ! La véritable course à la victoire débutera avec le passage de Nilklaus Rutschi. Sans donner l'impression de forcer la dose, Si Gracieuse Ardente (Quidam de Revel) abaissera le chronomètre à 37''89 alors que le temps de référence était détenu par Caroline Devos, première à s'élancer, avec Apart. Mais le Suisse perdra rapidement le leadership avec un barrage magnifique de Patrice Delaveau et sa jeune 8 ans Leontine Ledimar Z *HDC (Lodefever II) qui signeront un barrage somptueux en 37''02. On s'attend à voir la place du vice-champion du monde vaciller avec l'arrivée de Jessica Mendoza sur l'ancienne monture d'Eric van der Vleuten WAN Architect mais on voit juste que le français a frappé très fort puisque la Britannique est plus lente de 3 dixièmes. Mais un britannique en cache souvent un autre si lorsque John Whitaker entre en piste, on sait que cela va aller très vite, lorsqu'il est en selle sur Argento, on sait que la victoire n'est jamais loin. Les gagnants du Grand Prix de Liège 2013 se rappellent au bon souvenir du public liégeois : 36''74, nouveau leader ! Sans doute le dernier car il est difficile d'imaginer un couple venir déloger la légende vivante … si ce n'est un suisse sur son petit nuage ! Romain Duguet est en état de grâce et s'il a laissé Quorida de Treho à la maison aux bons soins de son épouse, le cavalier helvétique a décidé de venir pour la première fois de sa carrière à Liège après avoir entendu parler de l'ambiance et le public lui rendra bien en portant Otello du Soleil (Alligator Fontaine) vers une somptueuse victoire. Mais ce vendredi soir, c'est le retour du Master. Le principe est simple : 10 cavaliers s'élancent pour un premier tour réduit avec une seule combinaison. Les sans-faute reviendront ensuite en décidant d'élever un obstacle chacun leur tour dont les cotes resteront sur le parcours est sans faute… jusqu'au 4 ème barrage qui s'effectuera au chrono sur les cotes acquises par les obstacles et la motivation sera d'autant plus importante que si les cavaliers sont assurés de toucher 250 euros pour leur participation : seul le vainqueur remportera une voiture. Pour les autres, ce sera le même montant que ceux éliminés dès le premier tour ! Patrice Delaveau et Ornella Mail (Lando) quitteront la course lors du second barrage alors que John Whitaker perdra ses chances de victoires lors du troisième avec le somptueux Castlefield Cristobal 21 mais sortiront de piste sous un tonnerre d'applaudissement. Il n'en reste donc que trois à s'élancer pour la victoire et c'est Robert Whitaker, le fils de John, qui s'élance en première position. En selle sur USA Today (Hearbreaker), il signe un barrage magnifique : 31''11. La monture de Cassio Rivetti, Lagerfeld, ne peut pas suivre le rythme sur de tels hauteurs et c'est trois fautes qui viennent se mettre au compteur. Il n'en reste dès lors plus qu'un et c'est une chance belge. L'ancien champion de Belgique, Gilles Dunon est en selle sur Wesselina (Cumano) et on se rend très vite compte de ses intentions et de sa motivation. Cela va très vite … mais ils accélèrent encore dans la dernière ligne, tout roule : 29''57 et c'est la victoire ! Une grosse déception pour Robert Whitaker : « Je devrais être content car mon cheval a très bien sauté, je trouvais même qu'il sautait de mieux en mieux à chaque tour… mais je suis déçu car je pense que mon cheval aurait mérité de gagner. C'est d'autant plus dur que le second ne gagner rien et qu'au départ, je n'avais pas prévu de sauter cette épreuve. Du coup, actuellement, mon cheval a bien sauté … mais je ne suis pas qualifié pour le Grand Prix. » La joie était par contre au rendez-vous pour Gilles Dunon. « Lorsqu'on est au barrage d'un master, c'est tout ou rien. Je trouvais que ma jument sautait de mieux en mieux mais ces derniers temps, j'ai quand même eu pas mal de concours où c'était bien … mais juste pas bien assez. Wesselina revient d'une blessure. Elle a été écartée des terrains depuis Rotterdam et ce n'est que son troisième concours. Lors des premiers tours, entre le deux et le trois, j'ai fait à chaque fois 7 foulées, soit une de plus que tout le monde mais le tour avant le barrage, j'ai fait 6 pour voir comment elle le faisait … mais au barrage, j'en ai fait seulement 5. Cette jument est vraiment incroyable. J'ai pris à l'intérieur et à la sortie de mon virage, je me suis retrouvé avec une longue distance et je me suis dit que je n'allais pas la retenir mais elle est tellement respectueuse et avec un cœur aussi grand que des maisons. Par contre après aujourd'hui, je ne sais pas du tout quelle sera la suite du programme car au départ, il était prévu que Wesselina fasse le petit Grand Prix demain … mais la semaine dernière, elle a déjà fait le Grand Prix à Maastricht qui n'était pas prévu pour elle alors demain, je vais lui laisser congé et sauter avec Fou de Toi. Après, nous déciderons lequel des deux sautera le Grand Prix en tenant compte du fait que ce n'est que son troisième concours ! »