Journée noire pour Titouan Schumacher

20 May 2022Auteur : Mélina Massias

Titouan Schumacher se serait bien passé de la journée qu’il vient de vivre. Le Français a annoncé sur ses réseaux sociaux avoir perdu une prometteuse monture, quelques heures avant que son cheval de tête ne se blesse malencontreusement sur la piste de Bourg-en-Bresse…

Il y a des jours avec, et des jours sans. Vendredi 20 mai, la journée a été bien maussade pour Titouan Schumacher et son équipe. Le Français de vingt-huit ans, présent à Bourg-en-Bresse, à l’occasion du CSI 4*, a annoncé sur ses réseaux sociaux avoir perdu l’une de ses montures d’avenir, quelques heures avant de voir son meilleur atout, Atome Z, se blesser. “C’est une journée noire pour nous et le haras des Brimbelles… À la réception de l’obstacle numéro 6 de l’épreuve qualificative à 1,50m de Bourg-en-Bresse, Atome s’est subitement mis à boiter. Le pire est écarté. Nous prenons la route dès que possible afin qu’il soit pris en charge par notre vétérinaire. Nous prenons soin de lui et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour qu’il se rétablisse au mieux. Il le mérite tellement”, a écrit le pilote sur Instagram. “C’est un coup dur, d’autant plus que, plus tôt dans la journée, Ere des Brimbelles nous a quittés brutalement à seulement huit ans. C’est une énorme perte pour toute notre équipe. Nous retiendrons ta gentillesse et ton cœur hors norme, ton fort caractère ainsi que ta manière de sauter digne d’une future championne. Tu nous manques déjà Ere.”

Ere des Brimbelles, ici à Grimaud. © Sportfot.

Âgé de quinze ans, Atome, hongre Zangersheide issu du croisement entre Amadeus Z et Erythrea vd Schrijber, une fille de Toulon, a vu le jour au haras des Brimbelles, structure gérée par la famille Schumacher. Lancé en compétition par Samuel Locoche à quatre ans, le bai a ensuite écrit les plus belles lignes de son palmarès avec Titouan. Les deux complices se sont offerts pas moins de huit Grands Prix 3* à 1,50m entre 2017 et 2022, ainsi qu’une victoire au niveau supérieur, fin 2020, à Vilamoura, une piste qui leur a particulièrement réussi. Présent sur le circuit du Global Champions Tour ces dernières années, le duo s’est notamment classé dans les Grands Prix 5* de Shanghai et Doha, en 2019 et 2020. Pour son dernier concours, l’adorable bai à l’attitude inimitable avait pris part au championnat de France Pro Elite de Fontainebleau. Gageons désormais que le hongre puisse se remettre promptement de cette blessure.

Ere des Brimbelles, elle aussi, est née à l’élevage familial, dans l’Eure. Fille de Con Air et Kaolympe Plardiere, par Diamant de Semilly, la Selle Français ne participait pas au CSI 4* de Bourg-en-Bresse. Sa dernière apparition en compétition remontait au mois de mars, où elle avait participé au CSI 2* de Villers-Vicomte. Avec plus d’une vingtaine de frères et sœurs utérins, dont les plus jeunes sont nés en 2021, la baie semblait bien partie pour marcher dans les traces de Sombrero Brimbelles (Z, Calvaro Z), classé jusqu’à 1,60m avec la Canadienne Erynn Ballard, Eliot Brimbelles (Z, ET Cryozootech), performant jusqu’à 1,50m avec Titouan Schumacher, ou encore Darkhorse Brimbelles (SF, Air Jordan), qui a débuté à 1,55m à neuf ans sous la selle d’Axel van Colen pas plus tard qu’il y a deux semaines.

Photo à la Une : Atome Z à Fontainebleau. © Mélina Massias

AuteurMélina Massias