Jos Verlooy toujours devant !

03 September 2020

Parcours sans faute pour Jos Verlooy sur Varoune (Verdi), qui conserve la tête, mais derrière le chronomètre a joué son rôle et il y a eu du changement ! Pieter Clemens remonte à la seconde place avec un sans-faute de Quintini (Quintender), brûlant la politesse à Nicola Philippaerts sur Zayado (Cayado) et Yves Vanderhasselt sur Jeunesse (Eldorado vh Zeshoek), pénalisé d’un point de temps comme Nathan Budd avec Cashpaid J&F (Casall) alors que, sans-faute, François Mathy remonte à la 6e place !

Mais la performance de ce Championnat est à mettre au crédit d’une autre cavalière liégeoise, Charlotte Philippe, qui pointe à la 8e position après un sans-faute dans cette seconde manche. Encore quasiment inconnue du grand public, c’est elle qui avait formé un certain Hello Jefferson (ex Jerenmias van het Hulstenhof ) qui évolue au plus haut niveau avec Scott Brash. Travailleuse, la jeune femme s’est reformé un piquet de chevaux et revient aujourd’hui avec Cacharel de Amoranda Z (Corlensky G) dans ce championnat après avoir aligné plusieurs victoires ces dernières semaines avec la jeune 8 ans Godiva S (Andiamo). « Cette année est vraiment particulière. Nous avions déjà fait quelques Gold League avant la pause imposée par le coronavirus mais nous ne savions pas comment nos chevaux allaient sortir de trois mois d’arrêt. Dès la reprise des concours, nous nous sommes fixé comme objectif de participer au circuit de la Gold League en espérant pouvoir participer au Championnat de Belgique. Après, il était difficile de prévoir un véritable objectif. Pour moi, être qualifiée pour la finale, c’est déjà une victoire... mais d’un autre côté, quand on participe à un tel championnat, on rêve toujours secrètement d’un podium. Après, il ne faut pas oublier d’où l’on vient. Quand on voit la liste des participants, il y a vraiment de grands noms et se retrouver à la 8e place est déjà magnifique même s’il reste encore la finale à sauter et que rien n’est encore fait. »

Actuellement, alors que les 16 meilleurs repartiront samedi à 14h05, pas moins de 10 cavaliers se tiennent toujours à moins d’une barre. Tout peut donc encore arriver !