John Whitaker sur un nuage à Hong-Kong !

15 February 2015

3ème Longines Hong-Kong Master
Grand Prix Ils étaient 27 à s'élancer pour la première étape des Master Grand Slam dont le vainqueur pourra ambitionner remporter le jackpot. Les douze meilleurs pourront repartir lors de la seconde manche et Luc Musette aura presque réussi son coup avec un total de treize sans-faute où seul Maikel van der Vleuten qui avait réussi un magnifique tour mais en prenant tout son temps malgré un temps accordé assez large se verra pénalisé d'un point de temps dépassé avec VDL Groep Arera C (Indoctro). La deuxième manche se transforme donc en un barrage à treize. Ludger Beerbaum est le premier à s'élancer avec son jeune étalon Colestus (Cornet Obolensky x Stakkato) et boucle d'emblée le double sans-faute mais sans prendre trop de risques. Simon Delestre a tout misé avec Ryan des Hayettes (Hugo Gesmeray) sur ce Grand Prix et lui attaque. C'est sans faute en 43''58, c'est près de 5 secondes de mieux, le ton est donné. Vainqueur de l'étape de Paris et de la première épreuve vendredi, Martin Fuchs attaque avec PSG Future (Cash and Carry) mais il manque 12 petits centièmes. Les hommes en forme du week-end se succèdent puisque c'est cette fois John Whitaker qui entre en piste acclamé autant dans les tribunes que dans les VIP. Troisième le premier jour, vainqueur de la Gucci Gold Cup, Argento (Arko III) est une nouvelle fois de la partie et réussi un barrage somptueux : 42''54, c'est une seconde de moins que Simon Delestre ! Comme son compatriote, Kevin Staut a également tout mise sur ce Grand Prix avec Estoy Aqui de Muze (Malito de Rêve). Le Français va très vite mais il ne peut éviter la faute sur la sortie de la combinaison malgré un magnifique temps de 43''29, une barre qui va être longue à digérer durant le long voyage du retour d'autant que ce ne sera qu'une 9 ème place finale. Même faute également pour Gerco Shroder avec Glock's London (ex Carembar de Muze ; Nabab de Rêve) qui lui aussi avait tout misé sur le Grand Prix. Philipp Weishaupt aura moins de regret car si son parcours était magnifique, Carinou (Carinue) n'aura pas manqué sa faute sur le vertical Massimo Dutti. Marc Houtzager sait que son jeune Baccarat (Padinus) n'est pas encore prêt pour jouer la victoire et assure sagement le sans-faute. Piergiorgio Bucci sur Casallo Z (Casall) et Katharina Offel sur Charlie (Cornet Obolensky), deuxième à Hong-Kong l'an dernier, ne pourront éviter deux fautes qui les repousseront en fin de classement. Il reste néanmoins quelques cartouches et le numéro un mondial aimerait montrer que la nouvelle génération est bel et bien là avec Hello M'Lady (Indoctro) mais ce week-end, ce n'est pas suffisant : 44''15, c'est la 4 ème place provisoire. Vainqueur l'an dernier, Henrik von Eckermann a tout misé sur ce Grand Prix avec Gotha (Goldfever) et il attaque. C'est rapide, très rapide : 43''28 , c'est la seconde place alors qu'il n'en reste qu'un à partir ! Un seul mais son ancien camarade d'écurie, Marco Kutscher sur Cornet's Cristallo (Cornet Obolensky). L'allemand attaque et fort … mais il ne peut aussi éviter une faute sur la combinaison alors que le chrono s'arrête sur 42''37, c'était plus rapide mais ce sera la 8 ème place ! Dur, dur. John Whitaker ajoute une nouvelle ligne sur son palmarès avec un nouveau Grand Prix à la clé. «Vous venez toujours à un concours en espérant fait un bon concours … mais pas en croyant que vous allez gagner les deux épreuves majeurs du concours. Mon cheval n'a pas touché une seule barre du concours, c'est vraiment magnifique. Je pensais que Simon avait été vite et que ça allait être difficile mais quand je me suis installé dans le fauteuil, il y avait encore de très bons cavaliers à passer et lorsque j'ai vu la faute de Marco Kutscher, j'ai su que c'était gagné. J'ai pris mon temps avec Argento. J'ai toujours su que j'avais un bon cheval, il a toujours été très respectueux mais il pouvait se percher très haut. J'étais persuadé d'avoir un bon cheval mais je ne savais pas jusqu'à quel niveau. Maintenant, il a compris comment il devait sauter de gros obstacle et comment il devait s'utiliser. C'est sûr que c'est difficile quand on n'a pas d'autres chevaux de prendre le temps et de donner du temps au cheval de prendre l'expérience suffisante mais je savais que j'avais un bon cheval et je devais lui donner sa chance de pouvoir arriver à ce niveau en lui donnant la confiance et en le rendant heureux. Evidemment en faisant cela, c'est difficile d'obtenir un bon ranking et de pouvoir rentrer dans de grands concours. Ici, nous avons gagné le Grand Prix avec nos bons résultats, on devrait pouvoir se rapprocher de la trentième place et là, cela devient possible de se maintenir au niveau. Actuellement, je suis à la frontière entre ceux qui peuvent et ceux qui ne peuvent pas … c'est difficile avec un seul chevalNéanmoins après un magnifique concours comme celui-ci, Argento va profiter d'un peu de repos à la maison. Il l'a bien mérité.  C'est sûr que ce week-end cela fait vraiment plaisir de voir que l'on est toujours compétitif mais je suis aussi heureux de voir tous ces jeunes cavaliers qui arrivent sur le circuit actuellement et qui montent très bien. C'est difficile avec eux de pouvoir gagner … mais cela fait encore plus plaisir de leur montrer que je peux toujours le faire ! Après ce week-end à Hong-Kong, il est certain que je vais aller à Los Anegeles. Avec un tel « prize money », il est certain que je peux me permettre de le conserver, le garder frais et y aller en espérant l'avoir en aussi bonne forme. » Deuxième Henrink von Eckerman était néanmoins satisfait d'avoir réussi une chose : « Sur le trajet pour venir ici, j'ai dit à Ludger Beerbaum : « C'est John Whitaker qui va gagner dimanche ! » Là-dessus, j'avais raison car pour mon barrage, c'était autre chose. Gotha a sauté fantastique, je n'ai rien à lui reprocher mais moi, j'ai mal monté mon virage sur le vertical Massimo Dutti et du coup, je me suis retrouvé à devoir remettre une foulée dans la ligne. Après cela, c'était impossible de gagner. Evidemment, une seconde place, c'est une bonne chose d'autant que je n'avais pas eu un bon concours avant cela. Evidemment, j'avais tout misé sur le Grand Prix avec Gotha mais j'aurais bien aimé faire un bon résultat avant pour enlever un peu de pression avant ce Grand Prix. Malheureusement, j'ai essayé au Speed Challenge mais les épreuves de vitesse, ce n'est pas mon fort. Je dois encore m'améliorer sur beaucoup de points mais celui-là est important. Jusqu'à présent, je n'ai gagné qu'un seul barème C de toute ma vie. Après, c'est bien de miser tout sur une épreuve mais c'est bien se concentrer mais si après vous avez quatre points ou un point de temps et tout le concours devient un désastre et le voyage retour devient très long d'autant qu'il ne faut pas oublier tous les papiers qu'il faut faire pour aller à Hong-Kong et le temps que cela prend. Ce sont beaucoup de choses à prendre en compte et qui font que l'on veut faire un bon résultat. Ici, toute l'écurie était au second tour, c'est un bon travail d'équipe. Cette saison, j'ai souvent terminé à la seconde place, cela doit être ma place … mais voir John Whitaker aujourd'hui, une telle légende de notre sport, c'est un plaisir. Aujourd'hui, je peux dire avec fierté que j'ai été battu par John Whitaker. C'est incroyable de voir comme il est toujours présent. Il n'a plus eu de chevaux durant quelques années mais il a toujours continué à monter aussi bien. Maintenant, il a de nouveau un cheval et c'est un plaisir de le voir » Troisième Simon Delestre était satisfait : « On était venu vraiment pour le Grand Prix avec Ryan. J'étais content de la prestation de Csarina hier mais cela ne changeait en rien mon objectif du Grand Prix. Il a manqué un peu de chance dans certains Grand Prix mais la manière dont il a sauté ici, ce n'est que du bonheur. Je ne suis vraiment pas fan du système en deux manches car je trouve qu'on doit privilégier le sans-faute de la première manche … mais si parfois, j'ai pu profiter de ce système mais je trouve que Luc Musette a fait un travail fantastique puisque tous ceux qui sont repartis étaient sans-faute en première manche et on est reparti en seconde manche avec les mêmes chances. Néanmoins, un peu comme hier, j'ai voulu aller vite sans pour autant prendre tous les risques car on a vu qu'avec une faute, on se retrouvait vite loin au classement. Je pense que j'aurais pu enlever une foulée sur l'oxer sur bidet mais au mieux cela m'aurait fait gagner une place. Argento était vraiment très rapide aujourd'hui. Je vais ensuite réfléchir pour la suite de mon programme avec Philippe Guerdat car mon objectif cette année sera de participer aux championnats d'Europe à Aix-la-chapelle avec Ryan des Hayettes, ce qui me permettrait d'avoir deux chevaux avec l'expérience d'un championnat en vue des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro. » Martin Fuchs aura aussi réalisé un très beau concours en Asie. « C'était un super week-end : une victoire et une quatrième place dans le Grand Prix alors que Picsou a également très bien sauté et que j'aurais pu encore faire mieux sans l'une ou l'autre erreur de ma part. Les Masters me conviennent bien, j'aime monter dans ces épreuves, je m'y sens bien. Je pense que c'est une bonne chose pour moi comme pour mes chevaux. Mon objectif cette année sera de participer à plusieurs coupes des nations en espérant faire partie de l'équipe pour les championnats d'Europe d'Aix-la-Chapelle. »