John Whitaker et les Britaniques en fête à HK.

14 February 2015

3ème Longines Hong-Kong Master
Gucci Gold Cup

Vingt-cinq cavaliers se sont élancés mais seuls les 10 meilleurs repartiront avec les compteurs remis à zéro pour la seconde manche. Dès le début, on comprend que cela va aller vite … mais un peu trop pour certain. Emmanuel Gaudiano essuie un refus de Caspar 232 (Casper) sur l'entrée de la combinaison tout comme Henrik von Eckermann parti le couteau entre les dents avec Crespo PKZ (Cornet Obolensky).

Il faudra attendre Joe Clee pour voir le premier sans-faute de l'épreuve alors que le Britanique disputait sa première épreuve du week-end avec son seul cheval à Hong-Kong, Vedet de Muze (Cartani). Mais il ne conservera pas longtemps sa première place puisqu'il sera directement détrôné par Marc Houtzager sur Sterrehof's Uppity (Guidam) qui améliore le chrono de plus de deux secondes.

Mais premier des sans-fautes à s'élancer, Scott Brash permet à la Grande Bretagne de reprendre le pouvoir avec 80 centièmes de moins sur Hello Annie (Contendro I).

Denis Lynch part vite mais essuie deux fautes de Quote Zavaan (Quasimodo Z), c'est la 10 ème place !

John Whitaker est acclamé à Hong-Kong comme chez lui et la légende Britanique se sent chez lui pour sa première visite. Argento (Arko III) est en forme et le confirme en bouclant un tour somptueux. La légende est toujours vivante et détrône le numéro un mondial de la première place : 40''70, c'est 76 centièmes de mieux. La France n'a pas encore dit son dernier mot avec deux cartouches d'affilée pour détrôner les Britannique. Simon Delestre est le premier à s'élancer avec sa fantastique Csarina de Fuyssieux (Casario II) mais après sa mésaventure d'hier où sa jument avait dérobé devant la porte suite à une petite incompréhension, il ne peut pas rivaliser et doit se contenter de la troisième place provisoire. « Je suis très content comme cela. Il ne faut pas oublier que cette jument n'a que quatre mois d'expérience à ce niveau. Elle touche vraiment très rarement une barre mais elle est encore un peu inquiète quand j'augmente le rythme et que je tourne vraiment court après un vertical, il faut qu'elle apprenne mais je dois être encore un peu patient même si c'est difficile car elle est tellement rapide naturellement. Par contre, quand je la monte dans de grosses épreuves dans un rythme normal, elle fait vraiment super. Aujourd'hui, je n'ai pas osé prendre trop de risque car une barre m'aurait vraiment vite fait reculer au classement. Il faut encore attendre quelques concours avant que je ne puisse prendre plus de risques sur les verticaux mais c'est très encourageant car c'était deux très beaux tours et ça la prépare bien pour la suite de la saison. » Parcours sans faute également pour Kevin Staut mais un peu plus lent, 5 ème place provisoire pour Quismy des Nauves (Dollar de la Pierre). La victoire sera donc pour la Grande Bretagne car il ne reste plus qu'un cavalière à partir et il s'agit de la toute jeune Jessica Mendoza sur son cheval de tête Spirit T, fils de l'ancienne monture de John Whitaker : Tornado FC (Darco). La cavalière de 18 ans basée en Hollande attaque et tente sa chance, réalise un parcours magnifique sous les encouragements du public local et réussit à se glisser entre les deux kadors de sa nation pour offrir un premier podium 100 % Britannique sur l'ancienne colonie. « Je ne peux être que très heureuse aujourd'hui, j'ai vraiment donné le meilleur de moi-même … et je n'ai aucune idée d'où John a pu être plus rapide que moi. Je suis vraiment heureuse d'être ici. En gagnant le deux étoiles de Paris, je rêvais de pouvoir venir ici et c'est aujourd'hui chose faite. » réagira Jessica Mendoza. Scott Bras doit cette fois se contenter de la troisième place en étant battu par deux de ses compatriotes. « Ils ont été plus rapide que moi … mais voir John monter, c'est vraiment incroyable. Il a toujours été un modèle pour nous, jeunes cavaliers Britanique et aujourd'hui, il monte encore comme si il avait 20 ans. Je rêverais de pouvoir être encore aussi compétitif à son âge mais la route est encore longue pour cela. C'est une véritable légende vivante, nous avons tous appris à monter et à nous améliorer rien qu'en le regardant monter et c'est encore le cas aujourd'hui. » Le vainqueur du jour avait quant à lui le triomphe modeste, comme toujours : « C'était une belle épreuve et Argento est en grande forme ces moment-ci. La route est vraiment longue pour venir ici mais le concours est magnifique et les gens sont vraiment accueillant alors je suis vraiment heureux d'être venu. » Pour la Saint Valentin, les dames n'auront pas été oubliée à la sortie des VIP de Hong-Kong.