Jessica Springsteen devant les Stephex boys à Bruxelles

07 septembre 2021Auteur : Julien Counet

Le Stephex Brussels Masters, qui s'est déroulé du 25 au 29 août, n’a pas été qu’une réussite sportive. Le tour de force sportif des cavaliers Stephex lors du Grand Prix 5*, avec pas moins de quatre couples parmi les neuf barragistes et un podium résidant à 100% à Wolverthem, est évidemment fantastique. Pourtant, la plus grande réussite de Stephan Conter n’était peut-être même pas là cette année. 
Dans les conditions sanitaires particulières que nous traversons, l’homme s’est battu pour que le public belge puisse bel et bien être présent à son concours et pas seulement les VIP. Un tour de force réussi puisque les autorisations arriveront la semaine précédente mais avec toute une série de mesure qui demanderont du personnel et une certaine organisation. Peu importe, toutes les mesures seront respectées à la lettre … et l’entrée restera malgré tout gratuite ! Le public se sera montré reconnaissant envers l’équipe organisatrice en venant non seulement en très grand nombre durant tout ce week-end malgré une météo très maussade et en restant jusqu’à la fin de la remise de prix même si les parapluies ont souvent été nécessaire.

« Je pense que les sports équestres sont un sport démocratique où chacun peut trouver sa place. Ici, nous étions face à un choix cornélien car nous avions besoin des VIP pour pouvoir organiser cet évènement mais je ne pouvais pas me résoudre à faire ce concours sans public. C’est important que les éleveurs passionnés, les cavaliers de tout niveau puissent venir voir leurs idoles. Nous avons remué ciel et terre et c’était vraiment important pour moi que cela reste gratuit ! C’était ma volonté depuis que nous organisons ce concours », insiste Stephan Conter.

De plus, contrairement à Spa Francorchamps, le public aura pu assister à un grand spectacle car le sport a repris ses droits. Plusieurs sans-faute se sont rapidement qualifiés pour le barrage… mais alors qu’on s’attendait à un barrage fleuve, les fautes se sont enchainées et ils n’étaient finalement que neuf pour cette finale au chronomètre. 

Petronella Andersson est la première à s’élancer avec Castres van de Begijnakker Z (Coriano Z), frère utérin de Goya vd Begijnakker, ancien vice-champion du monde des 6 ans sous la selle de Charlotte Bettendorf avant de poursuivre sa carrière sous la selle de Janne Friederike Meyer. Après son titre de championne de Belgique des 7 ans, la compagne de Stefan Conter ne quitte le devant de la scène sportive et réussit une nouvelle magnifique prestation malgré une faute au barrage. « Je suis très heureuse. C’est vrai que j’ai connu de belles semaines et quand je vois la prestation de Castres aujourd’hui, je me dis qu’il y a encore de belles choses à venir car ce n’était que sa première prestation à ce niveau et il a montré qu’il était prêt pour cela. »

Un autre cheval faisait ses débuts à ce niveau, l’étalon admis à Zangersheide Akarad Hero Z (Aganix du Seigneur), qui est un frère utérin des étalons Don’t Touch de Tiji Hero et Best Friend Hero Z. Il s’agit également de la même lignée que la dernière recrue de Simon Delestre, Tinka’s Hero Z et l’olympique Verdini d’Houtveld. Pour son premier Grand Prix 5*, le couple signe d’emblée le double sans-faute.

Pieter Clemens avait des étoiles dans les yeux en parlant de sa nouvelle star : « C’est son premier Grand Prix 5* et il est déjà double sans-faute ! Je suis vraiment heureux aujourd’hui. Il a sauté fantastique. Cela fait deux ans que je le monte. C’est un grand cheval qui avait besoin de beaucoup de temps. Il est très respectueux et nous avons pris le temps avec lui. En venant ici, je n’avais pas pris ma décision pour sauter le Grand Prix avec lui ou Icarus. Je l’ai monté deux jours, il m’a donné un très bon sentiment et nous avons décidé avec Jos Lansink de faire le Grand Prix ! Maintenant, il nous a montré qu’il était prêt pour le grand bain. Je suis heureux d’avoir un cheval supplémentaire pour sauter les 5*. Nous allons discuter avec Jos pour la suite mais je pense qu’il est vraiment prêt pour ce niveau. Je pense que c’est un vrai cheval de championnat qui est vraiment respectueux et très puissant. Nous allons maintenant décider si nous faisons le championnat de Belgique avec lui ou un autre … »

Lorenzo De Luca est chez lui et il tient à bien faire dans ses installations. Le cavalier Stephex attaque avec Nuance Bleue vdm Z (Nabab de Rêve), petite fille de la jument de Grand Prix Blue Curacao. L’Italien réussit un magnifique tour rapide améliorant de près de trois secondes le temps de Pieter Clemens : 38’’32, nouveau temps de référence.

Troisième cavalier Stephex à s’élancer, l’Américain Michael Hugues ne peut pas suivre le rythme. Ce n’est par contre pas le cas du Belge Jérôme Guery, qui n’a pas hésité à ressortir sa monture olympique, Quel Homme de Hus (Quidam de Revel) pour l’occasion. Et évidemment pas pour faire de la figuration. Le couple attaque et réussi un virage extrêmement court mais la distance devient très courte, l’étalon effleure la barre qui tombe… dommage.

« On est là, on essaie. Ici, malheureusement, on fait une toute petite faute. Maintenant, je pense qu’il faut retenir que Quel Homme revient à peine des Jeux et qu’il vient encore de sauter de manière incroyable. J’ai pris énormément de risque, peut-être même un peu trop, mais quand on veut gagner il faut en prendre ! Il effleure la barre et elle tombe…  Maintenant pour un cheval lent, il a le meilleur temps du barrage ! Pour la suite, nous allons manager le cheval comme je l’ai toujours fait en essayant qu’il soit performant lors de ses sorties en ciblant les concours tout en prenant en compte les demandes que nous avons pour les saillies. Il va aussi falloir lui aménager des périodes réservées pour le prélèvement même s’il ne sera plus disponible qu’en congelé jusqu’à la fin de sa carrière. Vu la forme qu’il a, nous voulons nous concentrer sur les années de sport qu’il lui reste. Le cheval est revenu tellement en forme de Tokyo que j’avais décidé de faire une petite et le Grand Prix ici. C’est certain qu’on voit la différence avec beaucoup d’autres chevaux : lui, pour sauter de grosses barres, il ne doit pas forcer. Je ne l’ai pas senti fatigué et il l’a démontré aujourd’hui », expliquera Jérôme Guéry

L’Allemand des écuries Stephex sait que son collègue d’écurie est aux avant-postes et qu’un doublé est possible mais Daniel Deusser ne va pas se contenter d’assurer. Killer Queen VDM (Eldorado vd Zeshoek) est en forme et le montre : 37’’05, c’est la tête de l’épreuve !

« J’attendais c’est vrai un peu plus des Jeux Olympiques mais pour être honnête, c’est déjà derrière moi. Je ne peux pas dire que mon cheval n’était pas en forme mais dans la finale individuelle, j’ai perdu un peu le contrôle à la fin de tour et nous avons commis deux fautes. Elle était de nouveau bien pour le premier tour de la qualificative par équipe mais j'ai été un peu déçu de notre deuxième tour. Néanmoins, elle est rentrée en bonne forme et a montré que c’était un très bon cheval. J’espère aujourd’hui ouvrir un nouveau chapitre et qu’elle reste dans cette forme. Nous avions parlé de l’éventualité de faire également les championnats d’Europe mais actuellement je n’ai que Killer Queen au plus haut niveau et je dois choisir un peu mes concours. Notre concours maison était important pour moi et avec en plus la perspective d’Aix la Chapelle dans trois semaines, j’avais décidé de ne pas faire les Européens mais bien les Stephex Masters. Je pense que le chef de piste a fait un très bon travail, même si en début d’épreuve nous avons eu peur d’avoir trop de sans-faute, il n’y en a finalement eu que neuf. C’était donc parfait ! J’étais l’avant-dernier à partir. Il fallait donc prendre une décision, soit partir à toute vitesse soit vous faites de votre mieux. J’ai fait un peu moitié-moitié. J’étais heureux de mon tour … mais Jessica a été plus vite et c’est le sport ! »

En effet, Jessica Springsteen est la dernière à s’élancer. L’Américaine démarre lentement et on pense d’emblée que l’affaire est pliée et que l’on se dirige vers un magnifique doublé Stephex… mais la fille du boss accélère alors, prête à venger son compagnon Lorenzo De Luca qui vient de se faire coiffer par Daniel Deusser. Sur Rmf Zecilie (Acolord), elle boucle une dernière ligne d’anthologie et s’empare d’une victoire somptueuse pour clôturer une édition magnifique du Stephex Masters marquée par un enthousiasme incroyable que même la météo n’aura pas su déjouer.

« J’avais vu les parcours de Lorenzo et Daniel. Mon plan était de ne pas prendre trop de risque au départ puis j’ai pris confiance et nous avons accéléré. Sur la dernière ligne, j’avais l’impression que plus je galopais, plus l’obstacle s’éloignait mais elle est tellement courageuse... Je n’avais aucun doute qu’elle allait le sauter…. Et j’ai eu de la chance qu’elle ne touche pas l’obstacle. Je voulais absolument être double sans-faute au départ. J’avais décidé de rester calme dans le virage entre le 1 et le 2 mais sur le virage en fin de parcours, elle a tourné très vite alors j’ai décidé de continuer de pousser. Je ne peux pas être plus satisfaite de ma jument qui a sauté vraiment incroyablement bien. », réagira la gagnante du jour qui permet au team Stephex un podium magnifique puisque l’Américaine est également installée à Wolverthem, près de son compagnon.

Un compagnon heureux avec sa troisième place personnelle. « Je suis heureux que Jessica ait gagné. J’aurais préféré gagner moi-même mais puisque ça n’a pas marché, je suis heureux comme cela. Nuance Bleue est une jument incroyable. C’est le 4ème Grand Prix de sa vie. C’est une super star en formation et je suis très excité pour le futur. Notre plan est désormais de faire Aix la Chapelle avec elle. Je pense que tout le monde a vu cette semaine ce que Stephan et tout le team Stephex ont fait. Nous n’avons pas de tels concours chaque semaine et c’est vraiment un honneur de voir que notre concours maison est un évènement si particulier », indique Lorenzo de Luca

AuteurJulien Counet