Jérôme Voutaz inaugure la coupe du monde de Lyon par une victoire !

10 novembre 2018

Il n’était pas le favori mais il sait toujours répondre présent dans les grands moments ! Le suisse Jérôme Voutaz aura une nouvelle fois fait parler la poudre avec ses Franches Montagnes.

La veille, les hollandais avait atomisé la concurrence. Leurs trois représentants s’étaient opposés pour le drive-off … mais cette fois, ce ne sera pas possible car Jérome Voutaz monte en puissance et améliore son chronomètre de plus de 10 secondes pour se qualifier parmi les trois meilleurs pour en découdre au chronomètre sur un parcours qui reste inchangé.

Le Suisse est le premier à s’élancer, il vient de voir son compatriote Martin Fuchs s’imposer dans l’étape de coupe du monde de saut d’obstacles et aimerait l’imiter. Il réussit un parcours sans pénalité et réussi à améliorer son temps d’encore près de 10 secondes, soit 20 secondes de mieux que le premier jour mettant ainsi une pression énorme sur ses poursuivants hollandais : 163’’52.

Bram Chardon, fils de la star hollandaise Ijsban Chardon (5ème ici même), a tout dominé jusqu’à maintenant. Ses deux temps de la veille lui permettraient de remporter l’épreuve … mais il était plus lent lors de la première manche. Le hollandais attaque mais tellement fort qu’il fait une erreur, sa guide glisse et il se coince quelques instants : 177’’38, son moins bon temps du week-end dans un sport spectaculaire qui ne pardonne rien !

Koos de Ronde ne réussit pas à se sublimer et réalise une manche  presqu’identique à la première : 168’’64 … Seconde place !

Mécanicien dans la vie de tous les jours, seul meneur non professionnel du plateau, Jérôme Voutaz peut savourer une magnifique victoire : « Cette victoire est une grande surprise. Hier, j’ai fait quelques erreurs que je n’ai pas répétées aujourd’hui. Pour le ride-off, étant le premier à partir, j’ai voulu mettre la pression sur mes adversaires. Je pense que cette position est un avantage car quand vous réussissez cela met beaucoup de pression sur les épaules des suivants. Durant mes journées, je pense mécanique et le soir, je pense chevaux. J’ai monté des spots sur mon char, c’est peut-être archaïque comme système, mais je dois trouver des solutions pour m’entrainer. Je pense qu’à force, le travail paie. J’ai 10 Franche Montagne à l’entrainement. Cinq pour la saison indoor et le même nombre pour la saison outdoor principalement. Parmi les 5 chevaux présents ici, trois sont nés à la maison et 2 ont été achetés poulains. Au départ, nous avons commencé à élever sans imaginer une telle suite. Je pense vraiment que le Franche Montagne a des qualités fantastiques car ce sont des chevaux paisibles mais quand on leur demande, ils avancent et prennent du jus. Nous sommes très heureux que Lyon soit devenu une étape de coupe du monde pour l’attelage et j’espère que cela continuera. Les boxes, l’accueil, la piste, tout était déjà parfait pour une première fois. Les organisateurs ont bien pris en compte dans leur programme les spécificités de notre discipline avec le temps de montage pour la piste et ce genre de choses, nous espérons vraiment revenir. »