Jeanne Hirel remporte le premier Pony Masters !

09 décembre 2019

Fidèle à sa volonté de mettre en avant de jeunes cavaliers, Christophe Ameeuw a lancé cette année les premiers Pony Masters qui regroupaient les meilleurs cavaliers des derniers championnats d'Europe sur le terrain des Longines Masters. Un terrain qui accueille régulièrement de jeunes cavaliers qui font leur première expérience en cinq étoiles aux côtés des stars du circuit. 

Une partie du public aura eu la gentillesse et la sagesse de préférer regarder l'épreuve que de perdre du temps dans les bouchons et grand bien leur a pris car ils auront vécu une belle épreuve : Quatorze partants, six barragistes dont deux françaises ! 

La première d'entre elles est l'inévitable Romane Ohrant sur l'exceptionnel Quabar des Monceaux (Nabor x Rosire), qui est sans aucun doute l'un des meilleurs poneys d'Europe de ces dix dernières années. Fidèle à lui-même, l'étalon français signe un nouveau sans-faute et s'installe aux commandes mais la concurrence est très rude. La Grande-Bretagne et l'Irlande sont des concurrents coriaces et c'est finalement Hannah Barker qui réussit le second double sans-faute avec Ammanvalley Santino (Cruglwyd Sant) et c'est plus rapide ! 

La victoire va-t-elle échapper à la France ? Jeanne Hirel n'en a pas du tout envie ! La française attaque très fort avec Vedouz de Nestin (Impérial du Blin) à tel point qu'elle réussit à améliorer le chronomètre de plus de ... 4 secondes ! Le tout en restant sans-faute, pari tenu ! 

"Je suis originaire du Sud-ouest, près de Toulouse ... je n'étais donc jamais venue ici avant. Les Longines Masters, c'était juste waouh ! Je suis chanceuse d’avoir pu prendre part à cette première édition du Pony Masters et d’avoir pu courir sur cette piste qui est juste magnifique. J'ai eu l'occasion d'en profiter pour regarder les épreuves du cinq étoiles, c'est juste formidable. J'ai la chance d'avoir deux formidables poneys à monter. J'ai participé aux championnats d'Europe avec Armene du Costilg qui a depuis profiter d'un long congé et qui va seulement reprendre la compétition ce qui me permet de mettre en avant Vedouz de Nestin sur la saison hivernal en participant également au circuit de coupe du monde cet hiver. Je tenais vraiment à gagner ici alors j'ai suivi les conseils d'Olivier Bost (sélectionneur national français) qui m'a dit de mettre du rythme et de serrer au maximum les courbes alors que lors du tour initial, il m'avait fallut un peu de temps pour trouver mon rythme dans le parcours." nous expliquera Jeanne Hirel.