Happy d'Houtem portait bien son nom !

05 May 2017

CSIO***** Lummen 2017
Happy d'Houtem portait bien son nom ! Gagnante du Grand Prix CSIO***** de Lummen sous la selle de Steve Guerdat, Hannah (Dulf van de Bisschop x Kashmir van't Schuttershof x Neroli) est née sous le nom d'Happy d'Houtem chez Paul Coppens à Sint-Lievens-Houtem entre Gand et Bruxelles et le moins que l'on puisse dire, c'est que dimanche, elle a rendu son éleveur heureux ! « J'avais vu qu'elle participait au Grand Prix alors nous sommes allées la voir sinon je dois bien admettre que je ne serai probablement pas allé à Lummen mais je n'ai évidemment pas regretté mon déplacement. Nous avons d'ailleurs eu l'occasion de rencontrer Steve Guerdat avec qui nous avons pu parler un petit peu de la jument. En plus, après la remise des prix, Steve est venu vers nous pour nous offrir la couverture que la jument avait gagnée. C'était vraiment très gentil de sa part et cela nous a vraiment beaucoup touché. Nous avions vendu Happy lorsqu'elle avait trois ans. Nous l'avions testée en liberté et elle avait montré beaucoup de potentiel. Il faut bien dire que sa mère donne vraiment de bons sauteurs … mais évidemment, on ne pouvait quand même pas espérer la retrouver à ce niveau. Cette année-là, nous avions choisi d'inséminer Dina par Dulf van de Bisschop car nous utilisons beaucoup les étalons de Joris de Brabander et Dulf avait été sacré champion lors de l'expertise du BWP. Nous avions ensuite un peu perdu de vue la jument lorsqu'elle a été vendue au Mexique mais je l'ai reconnue en regardant des résultats dans le courant de l'année passée. Dimanche, c'était vraiment une belle journée d'autant que nous avons toujours sa mère qui est suitée d'un poulain de Diamant de Sémilly cette année.» réagira son naisseur Après avoir quitté son naisseur, la jument prend la direction des écuries de Rob De Bruijn, le cavalier de son père qui la revendra ensuite à Tal Milstein lorsqu'elle avait 5 ans : « Je l'ai prise quelques semaines aux écuries avant de décider de l'acheter. La qualité était là, elle était très rapide et frappait le sol mais elle était forte et il y avait du travail. J'ai finalement décidé de l'envoyer aux USA où elle a évolué à 6 ans avant d'être achetée par son propriétaire actuel Jose Salgado Negrete. » Entre deux avions, monsieur Salgado a accepté de nous raconter son histoire avec cette jument qu'il s'était offerte pour monter en concours lui-même : « J'ai trouvé Hannah chez Illan Freder, le partenaire de Tal Milstein. Elle prenait 7 ans et à l'époque, je montais aux Etats Unis. J'ai tout de suite eu un très bon feeling et il y avait déjà quelques produits de Dulf vd Bisschop aux US donc je savais que c'était un bon père puis le plus important, c'est le feeling lors du premier essai. Je suis un cavalier amateur et je l'avais achetée pour moi mais je me suis vite rendu compte qu'elle était très bonne pour moi. Après avoir tourné à Wellington et Spruce Meadows, nous avons gagné pas mal d'épreuves mais j'ai décidé de revenir monter au Mexique. J'ai eu un nouvel entraineur Mariano Maggi et comme la jument montrait de très bonnes dispositions, je lui ai demandé de la monter. La jument a fait de beaux classements sur les terrains de Spruce Meadows et Langley. Nous savions donc que nous avions un bon cheval mais on ne savait pas jusqu'où elle pouvait aller. C'est là que de très bons amis qui sont les propriétaires de Big Red chez Steve Guerdat m'ont proposé de nous mettre en contact pour lui envoyer Hannah. C'était un risque car il n'avait jamais essayé la jument et nous savions que c'était un bon cheval mais nous ne savions pas à quel point. De plus, le voyage du Mexique jusqu'en Europe est compliqué car les chevaux sont obligés de passer par les USA et d'y rester 45 jours. Du coup, quand la jument est arrivée chez Steve, elle n'était plus en condition mais il l'a très vite appréciée. Il a juste participé à un concours en Italie puis Lummen représentait son premier gros concours et cela s‘achève par une victoire. J'ai suivi cela devant mon écran d'ordinateur et je dois bien admettre que j'étais très excité. Malheureusement, je travaille … donc je ne peux pas suivre ma jument chaque semaine au concours mais j'espère bien venir la voir à l'occasion de quelques concours en été. J'ai également un très bon 6 ans qui devrait intégrer les écuries de Steve l'an prochain. Peut-être que je viendrai également en Europe l'an prochain avec quelques chevaux pour monter quelques concours en venant voir Hannah, nous verrons bien mais c'est sûr que c'est un début très prometteur qui me rend très heureux. »