À Grimaud, Valou du Lys offre à Julien Gonin sa plus belle distinction

25 September 2022Auteur : Charlotte Denquin

À l’issue d’un barrage à dix riche en rebondissements et d’un tour initial qui l’a été tout autant, Julien Gonin s’est imposé dans son tout premier Grand Prix 5*. Avec sa généreuse Valou du Lys, le Français a mis les bouchées double pour arracher une victoire que l’on croyait promise à l’Irlande. Détrôné à la dernière seconde, Billy Twomey s’est octroyé la deuxième place aux rênes du vif Chat Botte E.D. Auteur d’une saison extérieure marquée de nombreux succès, le Normand d’adoption Edward Levy a complété le podium avec Uno de Cerisy, juste devant un autre Français, Nicolas Delmotte, cette fois associé à Gravity Lch.

Devin est celui qui aurait pu prédire le scénario qui s’est déroulé cet après-midi au CSI 5* de l’Hubside Jumping de Girmaud, près de Saint-Tropez. Si le début de ce Grand Prix a laissé présager un barrage fleuve, les sans-faute se sont finalement faits rares au fil de la start-list. Deuxième à s’élancer, le Mexicain Carlos Hank Guerreiro a montré l’exemple mais a finalement été privé de seconde manche pour un point de temps dépassé avec H5 Turbo Z (Thunder Vd Zuuthoeve x Renville). Le premier tour parfait est finalement arrivé quelques minutes plus tard lorsque Laura Kraut et Calgary Tame (SF, Old Chap Tame x Kashmir Van'T Schuttershof) sont venus à bout du parcours dessiné par le chef de piste Français Cédric Longis. Une dizaine de cavaliers plus tard, Simon Delestre et Dexter Fontenis Z (Diarado x Voltaire) les ont rejoints, faisant grimper le nombre de barragistes à deux avant la pause mi épreuve, un faible chiffre. Fort heureusement, la seconde moitié des concurrents a visiblement su observer et apprendre des erreurs des premiers adversaires. Après le passage des quarante-trois couples, dix se sont élancés au barrage.

Une nouvelle fois, Dexter Fontenis Z a prouvé qu'il était à la hauteur de l'évènement! © Sportfot

Ouvreuse de cette seconde manche au chronomètre, Laura Kraut a sans doute effectué l’une des plus belles opérations de cet après-midi. Avec Calgary Tame, le produit d’Eugénie Angot, ancienne cavalière de son père Old Chap Tame, l’Américaine est allée très vite. Lors de la galopade placée entre les verticaux 2 et 3, elle a très fortement sollicité l’ancien partenaire de Julien Épaillard. Si elle n’a pu éviter une faute sur l’oxer numéro 4, son excellent chronomètre de 40’’95 lui a permis de garder la tête une bonne partie de l’épreuve et de finalement terminer cinquième.

Très en forme depuis quelques mois, Simon Delestre aurait pu prétendre à la victoire avec son très prometteur Dexter Fontenis, seulement âgé de neuf ans. Malheureusement, le hongre a emporté l’entrée du double numéro 5 avant de commettre une seconde faute et s’est classé neuvième. Une performance tout de même à saluer pour ce fils de Diarado qui participait là à son troisième Grand Prix 5* seulement.

Le médaillé de bronze des derniers championnats de France Pro Élite, Philippe Léoni, n’a pas non plus trouvé la clé du double sans-faute. Avec sa généreuse Miss Marie Van'T Winnenhof (BWP, Edjaz Van T Merelsnest x Toulon), fautive sur le vertical 6, avant-dernier obstacle placé après un tournant en épingle, il s’est classé septième (45’’44), juste devant l’Irlandais Trevor Breen et Highland President (KWPN, Clinton x Kannan), également sortis de piste avec quatre points au compteur (47’’19).

Superbe cinquième place pour le très vif Calgary Tame. © Sportfot

Il a finalement fallu attendre le passage du sixième couple pour enfin assister au premier double sans-faute. Alors que Laurent Guillet annonçait hier la vente de sa jument de tête Dallas Vegas Batilly (SF, Cap Kennedy 2 x L'Arc de Triomphe), promise au champion olympique Ben Maher, Nicolas Delmotte a rapidement su relever la tête. Aux rênes de Gravity Lch (KWPN, Andiamo Z x Cardento), onze ans mais dont il s’agissait du premier Grand Prix 5*, le Nordiste a assuré. Composant avec l’inexpérience de son bai, il a préféré prendre davantage son temps, rajoutant même une foulée à l’abord du double 5 pour finalement couper les cellules en 44’’33. Premier essai concluant cependant pour le jeune couple, quatrième.

En Gravity Lch, Nicolas Delmotte s'est trouvé une très belle relève. © Sportfot

S’élançant juste après, Edward Levy a donné un tout autre tempo à son parcours aux rênes de son très généreux Uno de Cerisy (SF, Open Up Semilly x Siego), qui n’a pas ménagé ses efforts cet après-midi. Perdant un peu de temps dans le virage menant au vertical 6, le Francilien d’origine a tout de même passé les cellules du chronomètre avec un temps de 43’’20, de quoi mettre un peu de pression sur les épaules de ses adversaires.

Si son élève des écuries H5, Carlos Hank Guerreiro, n’est pas parvenu à se qualifier pour ce barrage, Eduardo Pereira de Menezes était, lui, de la partie. Poussé par le nouveau leadership d’Edward Levy, il a tout tenté avec son H5 Elvaro (KWPN, Calvaro F.C. x Heartbreaker) mais a laissé l’entrée du double à terre, terminant finalement sixième (41’’32).

Pas de demi-mesure pour Uno de Cerisy, impressionnant cet après-midi! © Sportfot

Restaient alors à passer deux cavaliers, un Irlandais et un Français. Tentant le tout pour le tout avec son Chat Botte E.D. (Z, Casall x Darco), Billy Twomey a joué des notes de musique sur certains obstacles, notamment le vertical 6 après un tournant risqué. À l’arrivée, ses 41’’68 lui ont pourtant permis de prendre largement la tête du classement provisoire, s’assurant une deuxième place.

Sublime double sans-faute pour l'Irlandais et son énergique Chat Botte E.D. © Sportfot

Dernier à s’élancer, Julien Gonin et Valou du Lys (SF, Calvaro F.C. x Galoubet A) avaient alors une belle pression sur ses épaules et l’opportunité d’aller chercher leur plus belle victoire. Pour se faire, le Rhônalpin se devait de tutoyer le chronomètre de Laura Kraut, bien plus rapide que l’actuel leader, tout en assurant le sans-faute. Parti de biais dès l’oxer numéro 1, le cavalier de l’équipe de France a très fortement sollicité sa baie dans la grande galopade séparant les verticaux 2 et 3. Prenant tous les risques et s’en remettant au grand respect dont fait preuve sa partenaire, Julien Gonin a finalement coupé les cellules avec l’excellent chronomètre de 40’’45, le plus rapide de ce barrage, tous parcours confondus! Le cavalier a ainsi remporté sa plus belle victoire, et avec la manière !

Ce triomphe a donc relégué Billy Twomey à la deuxième place. Une belle performance pour l'ancien cavalier de Tinka's Serenade (AES, Tinka's Boy x African Drum) et l'étalon, qui n'avait jusqu'alors jamais obtenu un tel résultat. Edward Levy s’est classé troisième, confirmant ainsi la très bonne forme de son Uno de Cerisy, déjà septième du Grand Prix du CSIO 5* de Dublin en août.

Après sa victoire, Julien Gonin a été félicité par Michel Robert. © Sportfot

Les résultats ici

Tous les parcours du CSI 5* de Grimaud sont à retrouver sur GRANDPRIX.tv



AuteurCharlotte Denquin