Finale du Global Tour - Lanaken

24 septembre 2006

Finale du Global Champion Tour - Lanaken

Cette première édition du Global Tour aura soulevé pas mal de questions, que ce soit concernant l'intérêt de cette compétition, du prix des engagements demandés aux cavaliers… etc. Avant même cette dernière manche, Ludo Philippaerts était l'homme heureux du week-end puisque, avec deux victoires à son actif, il ne pouvait plus être rejoint au classement pour le « bonus » de 250.000 euros attribués au vainqueur.

Première édition également pour cet Open Masters de Zangersheide qui vit quelques changements de dates et d'épreuves durant l'année écoulée, expliquant ainsi un manque d'intérêt du public pour un des évènements les plus qualitatif sur le sol belge.

 

Mais venons en au sport et à cette finale du Global Tour plus précisément. Les français étaient bien présent, mais sont repartis avec quelques désillusions : Michel Hécar (Itot du Château), Philippe Rozier (Jadis de Toscane) et Roger Yves Bost (Idéal de la Loge) seront tous sanctionné de 8 points et ne pourront prendre part à la seconde manche.

 

Une deuxième manche qui regroupera 18 cavaliers avec un maximum de 5 points dont 7 sans pénalités.

Premier à s'élancer, Patrick Mc Entee (Ever Mury Marais Z) ne pourra éviter une petite faute, tout comme Pius Schwizer (Unique CH) en début de parcours et porteront tous leurs scores à 9 points.

Malchanceux en première manche où il frôlera à peine le mur du Global Tour mais sera sanctionné de 4 points, Vincent Voorn abandonnera en seconde manche après une grosse mésentente avec Alpapillon Armani.

A peine remise de son excellente prestation aixoise, Luciana Diniz manquera quelque peu cette seconde manche avec l'étalon Nightlover qu'elle monte depuis ce début d'année 2006 mais qui manque encore un peu d'expérience à ce niveau.

Notre réserviste aux championnats du monde, François Mathy jr, aura un peu de chance sur le dernier obstacle mais maintiendra son score à 4 points avec l'étalon Ivoire du Rouet.

 

Attendu par tous, Parco fait bien partie de cette seconde manche mais c'est la manche de trop et le gris renverse 3 obstacles. « On m'avait demandé de venir avec lui, alors je l'ai fait, avoue Ludo Philippaerts, mais Parco est vraiment fatigué. Il avait connu une mauvaise année 2005 et il a pas mal couru en 2006 avec en plus de ses victoires au Global Tour : les championnats du monde à Aix la Chapelle. Il a besoin de repos, il ne fera plus que deux concours cette année dont Malines. »

 

La surprise des derniers championnats du monde, Edwina Alexander, commettra, comme au premier tour, une faute sur le n°3 ! Dommage !

Seul français toujours en lisse, Hubert Bourdy signera de nouveau un parcours sans faute ... mais de nouveau pénalisé par un point de temps dépassé. « Je suis très heureux, Toulon est en train de franchir un nouveau cap. Il avait déjà très bien sauté à Valkenswaard malgré une petite faute et ici, il est double sans faute sur un parcours 1.60 ! Je suis très confiant pour l'avenir, ce cheval va pouvoir faire partie des prochaines grosses échéances. » Beat Mandli ne réussira pas la même prestation. Egalement pénalisé d'un point en première manche, Indigo IX fautera à deux reprises lors du second tour.

Champion du monde en titre, Jos Lansink et Cumano ne se feront pas piéger et boucleront un deuxième tour sans pénalité après leur petit point de dépassement en première manche avec une facilité déconcertante.

 

Pour Wesley Heydens (Cassius), ancien élève et cavalier de Jos Lansink, c'est la catastrophe : 3 barres qui ruinent sa belle première manche pénalisée d'un petit point.

Il nous reste 7 cavaliers à passer, tous sans faute en première manche … et chose assez rare, ils boucleront tous les sept une seconde manche sans faute !

 

Premier à s'élancer, comme lors des deux premières manches, Thomas Frühmann met d'emblée la pression sur ses collègues lorsque The Sixth Sense franchit la ligne en 35''21.

Second à s'élancer, Harry Smolders loupe le coche et faute à l'entrée de la combinaison : 35''21, Oliver Q était pourtant plus rapide.

 

Rodrigo Pessoa vient tout juste de remporter la finale du Silver Tour avec Cantate Z mais il n'a pas l'air rassasié et emmène Oasis très vite et sans faute : 35''32, première place provisoire.

Kristof Cleeren aimerait également bien joué la gagne, mais Sea Coast Conan est arrivé chez lui seulement mercredi, il n'a pas encore l'expérience de ce genre de rendez-vous et revient d'une longue blessure : beaucoup de facteur défavorable. Pourtant, le beau baie ne se laisse pas faire et fonce dans la dernière ligne droite : sans faute mais en 36'00, que c'était beau ! « J'aurais certainement pu gagner un peu de temps devant le double, mais je ne connais pas assez le cheval, alors j'ai préféré ne pas prendre tous les risques. Conan est vraiment exceptionnel, c'est le meilleur cheval que j'ai monté depuis très longtemps. En principe, il ne m'est confié que pour quelques concours… mais un tel cheval, on aimerait le garder évidement. » Jessica Kuerten n'est pas du genre à se laisser impressionner mais dès la seconde difficulté du barrage, c'est la faute. Pourtant l'Irlandaise continue sur sa lancée sans réfléchir et boucle le tour en 34'84 plus d'une demi seconde plus rapide que Pessoa… Daniel Deusser monte en régime depuis son arrivée chez Jan Tops. Hooligan du Rosyl est toute ouïe mais il ne peut éviter une faute à l'entrée de la combinaison et, quelques peu déconcentré, sur l'obstacle suivant. Dommage car il boucle son tour en 34''87. Angélique Hoorn et O'Brien ont bien repéré la piste la semaine précédente en s'adjugeant la 2 ème place des Sires of the World, et ils sont dernier à partir. O'Brien se fera pourtant piéger à la sortie de ce terrible double : 34''88, mais Angélique Hoorn semble avoir retrouvé une monture pour le haut niveau !

Rodrigo Pessoa remporte donc cette finale et ce glisse à la 3 ème place finale du Global Tour empochant par la même occasion un bonus de 75.000 euros. « Je ne pensais pas pouvoir gagner car il restait de fameux cavaliers derrière moi. Je suis évidement enchanté d'Oasis avec qui j'ai déjà gagné le Grand Prix de Falsterbo. Il vient d'avoir quelques peu de congé et je vais pouvoir entamé la saison hivernale avec lui. Je voudrais également remercier Jan Tops pour le Global Tour. Avoir la possibilité de gagner autant d'argent par épreuve nous laisse la possibilité de mieux gérer la carrière de nos chevaux dans ce sport où tout est si coûteux et c'est d'autant plus agréable que chaque concours se fait sur de très belles pistes avec une très bonne organisation. »

Tous les résultats