Eric Lamaze ajoute son nom au palmarès d'Aachen

22 July 2010

CSIO***** Aachen
Grand Prix

Ils étaient 40 à avoir le droit de participer au mythique Grand Prix d'Aix la Chapelle. Lars Nieberg est le premier à s'élancer avec un Lord Luis (Lasino) qui semble avoir trouvé son équilibre avec le cavalier allemand … malheureusement, le couple prendra son temps et terminera loin du temps autorisé : 1 points de temps. Une belle performance se dit-on même si Andreas Knippling et son sBs Neolisto van het Mierenhof (Landwind) réalise également la même performance. Est-ce que cela n'augure pas un grand nombre de sans-faute ?

Shane Breen et World Cruise (Cruising) feront tomber la première barre de ce Grand Prix mais la première surprise viendra de Carsten Otto Nagel et Corradina (Corrado I) qui se feront piéger sur le premier obstacle avant de boucler un très beau tour sans encombre … mais c'est trop tard.

Malgré sa violente chute vécue deux jours plus tôt avec Socrates vd Padenborre qui lui avait valu un petit passage par l'hospital d'Aix la Chapelle, Edwina Alexander est au départ de ce Grand Prix avec Itot du Château … mais le triple leur fut fatal. Après deux fautes sur les deux premiers éléments, l'Australienne préférera retirer son petit alezan.

Michael Whitaker et Amai (Non Stop) réalise un très beau tour. Malheureusement, le britanique mettra 6 foulées au lieu des 7 qu'il avait prévu devant l'ultime obstacle … et ça ne passe pas : 4 points ! Michael Whitaker fulmine … mais c'est ainsi.

Que dire alors pour Denis Lynch et Lantinus, vainqueurs l'an dernier, qui se feront piéger bêtement sur l'oxer n°2 tout comme Beezie Madden avec Via Volo (Clinton) qui s'applatit complètement avant de se reprendre alors que les sans fautes arrivent petit à petit.

Philipp Weishaupt se fera également piéger avec Catoki (Cambridge) sur l'entrée du triple avec une grosse faute des postérieurs alors que Roger Yves Bost et Idéal de la Loge (Dollar du Murier) se fera quant à lui piéger sur la sortie.

Au final, ils seront pile 20, soit exactement la moitié à avoir réussi le sans faute et gagné le droit de repartir en seconde manche. Rien n'est fait et là où certain sont déjà très heureux d'être toujours là, cela semble seulement commencé pour d'autres.

Premier à s'élancer, Werner Muff et Kiamon (Kolibri) paieront leur manque d'expérience à ce niveau en sortant de piste avec 12 points. Même score pour Candice King et sa très bonne Skara Glen's Davos (Carthago) peut-être un peu éprouvée.

Action Breaker (Heartbreaker) lui se sent bien sur la piste d'Aix et le puissant BWP boucle un magnifique sans faute et une première place pour le barrage à Sergio Alvares Moya.

Laura Kraut espère bien le rejoindre mais Cédric (Chambertin) se fait piéger sur la rivière avant de double la mise deux obstacles plus loin. Mylord Carthago *HN (Carthago) a déjà beaucoup donné mais là, l'élève de Pénéloppe Leprévost ne peut plus : il faute dès le 2 avant de fléchir et de sortir de piste avec 12 points. Dommage.

Les couples se suivent et les fautes pleuvent : Vincent Voorn se fait piéger sur l'entrée du double et du triple avec Audi's Alpapillon-Armanie (Aldato).

Shuterfly (Silvio I) lui ne se fait pas impressionné par cette seconde manche et l'âge ne semble pas avoir d'effet sur lui. Il rejoint le barrage de son 10 ème Grand Prix d'Aachen à la plus grande joie de Meredith Michaels-Beerbaum!

Le champion de hollande Gerco Shroder ne pourra pas éviter deux fautes sur les deux éléments du double avec Eurocommerce New Orlean (Colbert).

Le champion Olympique, Eric Lamaze ne loupera pas l'occasion. Hickstead (Hamlet) est arrivé à Aix mardi soir alors que le concours avait déjà commencé en droite ligne de Calgary où il avait participé au CSI**** dans l'unique but de remporter ce Grand Prix après leur 3 ème place en 2006 ! Le couple n'était pas revenu ici depuis leur échec lors des championnats du monde et veulent la victoire. Le duel Shuterfly – Heackstead aura bien lieu ! Le champion d'Europe va-t-il pouvoir se joindre à la lutte finale ? Non ! Ils ne peuvent éviter une petite faute sur l'entrée du triple alors que rien ne semblaient pouvoir leur arriver mais la grande galopade de Kraque Boom leur permet d'être le plus rapide des 4 points. « J'étais évidemment déçu car Kraque Boom (Olisco) avait bien saté en première manche mais sautait vraiment très bien lors de la seconde. De plus, ce n'est pas un cheval rapide mais ce terrain lui convient vraiment bien. Je me méfiais du double et finalement, je suis arrivé sur le triple trop en confiance. Néanmoins, je suis très content de mon week-end avec évidemment la seconde place de Silvana dans le grand prix du samedi et évidemment ma victoire dans la tournante qui était une belle expérience et évidemment, j'aurais signé sans soucis si on m'avait garanti un tel résultat dans le Grand Prix. Au final, le seul point décevant, c'est la Coupe des Nations. Après l'avoir remporté l'an dernier, on espérait de nouveau faire un bon résultat dans cette coupe qui est un évènement mythique de la saison. » réagira Kevin Staut. Drôle de seconde manche pour Daniel Deusser avec son jeune Caballero (Chambertin). Pénalisé d'une faute en début de tour, le cavalier des stal Tops se fera éliminer lorsque son cheval sautera le montant de l'obstacle (à peu près 1m80) … en passant à gauche des fanons indiquant l'obstacle ! « Lorsqu'il est arrivé sur l'obstacle, il s'est décalé sur la gauche … et j'ai même pensé qu'il ne sauterait pas ! Mais finalement… il est passé. » expliquera Daniel Deusser malgré sa déception.

Le leader du Global Champion Tour, Marco Kutscher se fera piéger sur la rivière avec Cash (Carthago) avant d'ajouter rapidement deux autres fautes.

Spender S (Silbersee) lui ne veut pas faire de faute. Il sort le grand jeu avec un passage de postérieur spectaculaire … mais Jos Lansink se fait piéger par l'entrée du triple.

Anciens vainqueurs de ce Grand Prix, Marcus Ehning et Noltes Kuchengirl semblaient bien partis pour se mêler à la lutte finale mais l'entrée du double en aura décidé autrement.

Dans son style particulier, Cantus (Cantus) avait laissé une grande impression lors de la première manche mais se fera piéger dès le deuxième obstacle avant de doubler la mise en fin de tour.

Pius Schwizer ne tremble pas et Carlina (Carvallo) s'amuse. A 9 ans, Carlina confirme qu'elle fait bien partie des chevaux d'exception du saut d'obstacle.

Par contre, c'est la catastrophe pour Marc Houtzager et Opium VS (Polydor) qui manquent véritablement s leur deuxième tour et sortent de piste avec de 17 points !

Tout autre histoire pour un Winningmood plus impressionnant que jamais qui se joue de toutes les difficultés sans soucis. Un peu trop peut-être, Luciana Diniz semble réaliser que le barrage lui tend les bras lorsque le vertical Rolex placé en avant dernière position s'écroule avec ses espoirs !

Janne-Friederike Meyer ne pourra quant à elle pas éviter deux fautes de son bouillant Cellagon Lambrasco (Libero H) mais il en faudrait plus pour atteindre la bonne humeur de la jeune allemande. «  J'ai passé un week-end fantastique et si on m'avait parlé d'un tel résultat avant de partir, j'aurais accepté de suite. Pour moi, c'est formidable d'être toujours en lisse pour une participation à Lexington à ce stade de la saison. Pour le reste, nous verrons bien …  » Billy Twomey est le dernier à s'élancer lors de cette seconde manche au scenario imprévisible. Je t'aime Flamenco (ex Alsjeblief van Berkenbroeck par Flamenco de Sémilly) ne se dégonfle pas mais ne peut éviter une petite faute sur l'entrée du triple. Dommage.

Ils ne seront dès lors que 4 à avoir réussi à boucler un deuxième tour très costaud et technique sans pénalité : 4 chevaux hors norme !

Premier à s'élancer, Action Breaker fait un peu office de petit poucet. Peu connu du grand public, le puissant baie ne flanche aucunement. Sergio Alvarez Moya garde la tête sur les épaules et soigne un très beau triple sans faute. « C'est incroyable, c'est le meilleur concours au monde et faire partie des meilleurs comme cela, c'est fantastique. Action n'a pas encore énormément d'expérience à ce niveau mais tout le monde a pu voir ses qualités aujourd'hui.

Je pense qu'il va encore s'améliorer dans les prochains Grand Prix que nous ferons. Souvent lorsqu'il était jeune, les gens nous demandaient où était Action et pourquoi nous ne le sortions pas ou pourquoi il ne faisait pas de plus grosses épreuves mais c'est un grand cheval et il fallait lui donner le temps. Mon frère et moi avons toujours cru en lui et pour nous, un cheval de sa qualité doit le montrer sur le terrain et c'est ce qu'il a fait ce week-end. J'ai déjà eu pas mal de satisfaction dans ma carrière lorsque j'ai remporté les championnats d'Europe junior ou en étant finaliste de mes premiers championnats du monde ici à Aix, c'était formidable à cette époque là mais ici faire un tel résultat avec un cheval que l'on a construit depuis le début, c'est encore un petit plus » Seul couple présent dans ce barrage à avoir déjà remporté ce Grand Prix, Meredith Michaels Beerbaum et Shutterfly lancent les hostilités mais Shutterfly se fait piéger dès le 3 ème obstacle avant d'écoper d'une seconde faute un peu plus loin, le roi est déchu. Il y aura un nouveau nom sur la plaque des vainqueurs d'Aix ce soir ! La voie semble tracée pour Hickstead mais personne ne se doute à ce moment là qu'Eric Lamaze monte avec le pied cassé depuis la réception du triple … de la première manche. Lui-même a mal mais essaie de se persuader que ce n'est pas grave. De toute façon, il a autre chose à faire : un nouveau rendez-vous avec l'histoire ! Dès le début, il attaque et Hickstead est impérial : 51''62 c'est quasiment 6 secondes de mieux que Sergio Alvarez Moya. Cela semble imbattable. Pourtant Carlina entre en piste, les oreilles dressées, la holsteiner n'a pas l'air de s'avouer vaincue. Pius Schwizer la laisse galoper et la grande baie avale le terrain … mais glisse légèrement à l'entrée de la dernière ligne. Aucun obstacle ne l'aura fait trembler : 5''82, c'est loupé pour deux petits dixième ! « Ludger Beebraum m'a dit juste avant que je ne rentre que je pouvais aller plus vite dans la dernière ligne, j'ai essayé mais je n'ai aucun regret. Je dois être très satisfait de cette seconde place. » expliquera celui qui remportera également le titre de meilleur cavalier du concours.

Pour Eric Lamaze, c'est évidemment une grande joie malgré la douleur : « C'est le rêve de tout cavalier. Il y a une atmosphère tellement spéciale ici. Je voulais vraiment atteindre cet objectif et j'y suis arrivé. Je n'avais pas eu l'occasion de revenir ici depuis ma 3 ème place. Cette année, j'ai pu l'insérer dans mon calendrier et cela m'a souri. J'ai pris des risques au début pour faire la différence avant d'assurer un peu ma fin de tour. Cette victoire rend ma douleur un peu plus confortable » sourirera Eric Lamaze même si le lendemain, les médecins lui diagnostiqueront une fracture du pied et l'opéreront mardi matin avec succès. Le canadien espère se remettre en selle dans à peine 3 semaines.

Le magnifique duel offert par la Holsteiner et le KWPN en cachait un autre, bien belge celui là. « Le duel Carlina – Hickstead, c'est un peu le match écurie Mathy contre Stephex … et Stephex mène 1-0 » rigolait Stefan Conter.