Equita'Lyon 2015

06 November 2015

Equita'Lyon 2015
Grand Prix ** Ils étaient 50 à s'élancer dans le Grand Prix** samedi après-midi à Equita'Lyon et ils seront 15 à ne faire tomber aucune barre même si Geoffroy Bourret sera privé de barrage avec Sunshine de Roy (Tinka's Boy) pour un point de temps dépassé. Après avoir ouvert le bal dans ce Grand Prix, Paul Delforge inaugure également le barrage avec Raybanne du Banney (Crown Z) mais il ne pourra éviter deux fautes cette fois. Agathe Vacher tente également sa chance mais Casjano (Casall) reste collé au sol sur l'obstacle 5, 4 points ! Romain Ozzola sera le premier à signer le double sans faute sur Rialta de Talma (Diamant de Sémilly), issue d'une sœur utérine de l'internationale Florie du Moulin. 44''63, premier temps de référence. Un temps qui ne tiendra pas très longtemps car Romain Lavigne attaque très fort avec Pharaon Belle Menee (Tresor de Renom), c'est près de 5 secondes de mieux : 39''70 ! Cette fois, la course est vraiment lancée. Guillaume Canet en a fait son objectif depuis de nombreux mois devant un public conquis. Après de belles victoires en une étoile, l'acteur français se lance un nouveau défi en ajoutant une étoile et se qualifie d'emblée pour le barrage où il ne se contente pas d'un faire-valoir mais attaque avec Babeche (Babouche v Gehucht Z). Malheureusement, la barre du 7 tombe… dommage. Après avoir remporté la grosse épreuve de la veille, Zoe Conter et Zeta di Sabuci (Kannan) tentent cette fois leur chance dans le Grand Prix mais le couple ne peut cette fois éviter deux fautes. Le Portugais Luis Ferreira s'élance avec Quechua d'Emeraude (Ultimo van Ter Moude) mais la distance sur l'entrée de la combinaison ne vient pas et la jument Selle Français ne peut éviter un stop. Titouan Schumacher se lance et attaque avec Océane de Nantuel (Diamant de Sémilly) et signe un très joli sans faute en 39''86, c'est la seconde place provisoire ! François Giffon pouvait une nouvelle fois compter sur son fidèle étalon Korrigan d'Olen (Baloubet du Rouet). Aujourd'hui âgé de 17 ans, le puissant bai est toujours bien présent mais son cavalier restera un peu figé sur sa main en abordant l'avant dernier obstacle ne pouvant du coup éviter la barre. Une barre que fera également François Xavier Boudant avec Ciento (Viento Uno W) alors qu'ils signent le meilleur temps absolu en 39''47. La Suissesse Aurélie Rytz manquera par contre son barrage avec trois fautes de Carlo Magno LS (Carthago). Tony Hanquiquant lui se fera piéger sur le faux oxer avec Oxygene d'Eglefin (Calisco du Pitray). Il n'en reste dès lors plus qu'un à s'élancer mais Julien Feuillerac se fera piéger sur l'entrée de la combinaison avec Redox Trois (Drop des Varennes). Parti en début de barrage, Romain Lavigne s'offre une belle victoire de prestige avec Pharaon Belle Menée quelques semaines seulement après leur médaille de bronze dans le championnat de France senior à Fontainebleau. « J'habite au nord de Lyon et ce concours est donc un concours qui me tient particulièrement à cœur. Tout est tellement fantastique ici ! C'est un deux étoiles où tout est fait pour ce soit comme un 5 étoiles. C'est notre concours de fin d'année. Mon objectif de l'année, c'était le championnat de France Pro Elite où nous terminons troisième après c'est certain qu'en indoor, nous n'avons pas trop l'occasion de participer à beaucoup de concours. Je suis allé la semaine dernière à Saint Lô pour participer à un premier indoor en vue de ce concours et où Pharaon s'est déjà classé dans une grosse épreuve le premier jour. Je pense que c'était une très bonne préparation avant de venir ici. Evidemment ici, je partais en début d'épreuve. Je savais que mon cheval était rapide mais il y avait deux options : après le deuxième obstacle tourner derrière un oxer juste avant la palanque et après la combinaison, je savais que mon cheval avait tous les moyens, le respect et le métier pour faire ça, j'ai donc tourné très court mais après, sachant que j'étais vite, j'ai un peu assuré mes deux derniers … mais bon en partant 4 ème sur 13 partants, je savais qu'on pouvait aussi bien me battre. Cette victoire est donc une belle surprise qui, je l'espère, va pouvoir progressivement m'ouvrir des portes. Je pense que cela va se faire avec la répétition des sans-fautes. Mon cheval est régulier, les sélectionneurs le savent … maintenant, c'est à moi à répéter des sans-faute et je pense que cela se fera naturellement. Le cheval n'est pas à vendre et notre objectif est d'aller le plus loin possible ensemble. J'espère un jour que nous pourrons évoluer en 5* tout en construisant une écurie autour de ce cheval-là avec d'autres propriétaires et d'autres chevaux pour grimper les échelons étape par étape tout en organisant ma structure actuelle. J'avais fait acheter ce cheval au début de son année de 8 ans à une de mes propriétaires, Magali Michelon, et je le montais sur des épreuves 1m30-35 puis elle a décidé de le revendre et comme je n'avais pas de cheval de tête à cette époque, j'ai décidé de l'acquérir dans son année de 9 ans et nous avons ensuite continuer à gravir les échelons. »