Dollar du Rouet reste en Belgique !

03 January 2022

Alors qu’il avait intégré les écuries de Grégory Wathelet il y a deux mois, le colosse étalon français s’est malheureusement blessé. Pour préserver l’intégrité physique de leur protégé et au vu de la qualité de sa production, ses propriétaires ont décidé de le consacrer désormais uniquement à l’élevage ! Néanmoins le géant bai restera en Belgique et intègrera la station de monte de Xavier Hanneton. 

Âgé de 9 ans, sa production a attiré tous les regards à Saint Lô il y a quelques semaines à peine où il était représenté par deux produits issus de ses deux premières années de monte... Avec deux podiums à la clé ! Inesh d’Adrier (mère par Apache d’Adrier) s’est octroyé une belle seconde place dans le championnat de France des mâles de 3 ans tandis que Junesco de Riverland (mère par L’arc de Triomphe) a décroché le titre de champion de France des mâles de 2 ans et a été vendu dans la foulée en Suisse pour 93.000 euros lors des ventes Fences de Noël. Il retrouvera d'ailleurs Iliade de Laume (mère par Baladin du Manoir), adjugée 38.000 euros aux Ventes Nash. Quelques mois plus tôt, lors des ventes Elite de Fences, c’était au tour de Illico des Iris (mère par Limbo) de faire le spectacle en étant adjugé 72.000 euros ! Entre-temps Jinja Mouche avait pris la 9ème place du championnat de France des femelles de 2 ans.

Dollar du Rouet (Chacco Blue x Quaprice Bois Margot) est un petit fils de la propre soeur de l'emblématique Baloubet du Rouet. Il s’est mis en avant sous la selle de Gilles Botton, notamment avec une fantastique saison à 6 ans. Consacré à la reproduction à 7 et 8 ans, il avait fait son retour à la compétition l’an dernier faisant de nouveau étalage de ses énormes moyens.

« Une telle décision est toujours difficile à prendre mais l’intégrité de notre cheval est primordiale. Le voir en compétition nous faisait évidemment rêver mais lorsque je vois la qualité de sa reproduction, c’est certainement un mal pour un bien. Nous sommes avant tout des éleveurs. Il a démontré ses qualités, cette souche n’a plus rien à prouver… comme le montrent les produits issus de ses premières générations. Nous avons décidé de le laisser saillir en Belgique chez Xavier Hanneton une seule saison au vu des nombreuses sollicitations dont nous faisions l’objet. Gilles Botton et moi-même pensons qu’il conviendra très bien à la jumenterie belge mais il reviendra en France par la suite », réagira Yannick Fardin.