Doda et Nouvelle Europe s'impose dans une ambiance de folie !

05 December 2014

CSI***** Gucci Paris Master
Longines Speed Challenge La première grosse épreuve du week-end se présentait également comme épreuve qualificative pour la guerre des sexes de ce samedi soir et si les deux premiers partants de l'épreuve se qualifiaient directement pour le barrage, le reste de l'épreuve se présentera comme plus compliquée avec finalement onze barragiste même si seulement dix se lanceront dans l'épreuve au chronomètre. Personne ne s'économisera et avec un tracé magnifique Maikel van der Vleuten réussira sur son fidèle VDL Groep Verdi (Quidam de Revel ) à détrôner Constant van Paesschen sur Citizenguard Toscan de Ste Hermelle (Surcouf de Revel). Luciana Diniz s'offre un joli podium avec Lennox (Lifestyle) alors que Grégory Wathelet doit se contenter de la 4 ème place avec Conrad de Hus (Con Air) juste devant Simon Delestre et Ryan des Hayettes (Hugo Gesmeray) qui étaient parti en deuxième position. Parti en première position, les vainqueurs du Los Angeles Master, Jos Verlooy et Domino (Thunder vd Zuuthoeve) prennent la 6 ème position.

 

Mais aujourd'hui, le public était venu pour voir du spectacle avec le Longines Speed Challenge et il y en aura eu. Le concept est désormais clair pour tout le monde : speaker, public et cavalier ! Terminé d'entendre le speaker demander au public un silence religieux, terminé de voir des cavaliers venir faire un petit tour de chauffe en vue du Grand Prix ! Par contre, le public n'aura pas hésité à transformer ses encouragements en applaudissements nourris sur les fins de parcours plus difficile pour remercier les cavaliers d'avoir joué le jeu, bravo ! Oui, les épreuves de vitesses ont encore un bel avenir avec une dotation à la hauteur des efforts demandés comme c'est le cas ici. Trente-trois cavaliers se sont finalement élancés et aucun n'aura pas tenté sa chance mais si le premier cavalier signe d'emblée le premier sans-faute, on se rend vite compte que le chronomètre va rapidement baisser mais la première surprise vient de Luciana qui se perd quelque peu en début de parcours avec sa très rapide Lady Lindenhof (ex Nangaye de Kergane ; par Grand Chef Bleu). Marie Hécart surprendra par contre avec un Vatson Sitte (Cadento) appliqué qui réussira un beau chronomètre de 64''02, les affaires sérieuses sont lancées. Edwina Tops Alexander aura signé un magnifique parcours mais emportée par le public, la distance sur l'ultime obstacle ne sortira pas mais l'Australienne tentera sa chance mais emporte la dernière barre malgré un superbe chrono de 61''10 qui lui permet de prendre la tête du classement provisoire malgré la faute sur Erenice Horta (Diamant de Sémilly) ! Pius Schwizzer aura chauffé la salle en prenant tous les risques avec Rafale des Forêts (L'arc de Triomphe), malheureusement, la machine se dérèglera et le suisse préfèrera en rester là. Un Suisse peut toujours en cacher un autre. Martin Fuchs sur Picsou du Chene (Le Tot de Sémilly), l'ancienne monture de son ainé, attaque et réalise un tracé magnifique : 60''91, c'est la tête du classement provisoire. Lauren Hough attaque plein gaz également avec sa très respectueuse Royalty des Isles (Zandor) mais avec une faute sur un oxer en milieu de tour. Toujours aussi propre dans son équitation, Rolf Goran Bengtsson signe un chrono très rapide de 63''01 avec l'étalon du Holstein Verband, frère utérin de Cassini I & II, Clarimo (Clearway).

Propre également et toujours aussi efficace, Gerco Shroder aura su tirer le meilleur de Glock's Prince de Vaux (Flipper d'Elle) avec un chrono de 60''19. Les Selle Français sont en forme.

Mais Doda de Miranda est aussi en grande forme et il n'a pas choisi d'engager AD Nouvelle Europe Z (Nelson La Silla) dans cette épreuve par hasard. Le Brésilien attaque et la jument virevolte sur et autour des obstacles : 59''13, c'est incroyable. L'ambiance est à son comble. Constant van Paesschen aime cette épreuve et s'y présente cette fois avec Diamanthina vh Ruytershof (Diamant de Sémilly), la propre sœur d'Emerald. Très en forme en ce début de week-end, le jeune belge signe un troisième classement en trois épreuves avec trois chevaux différents. 60''06, deuxième place provisoire. Il reste néanmoins du beau monde derrière à l'image du champion Olympique Steve Guerdat sur Albfuehren's Memphis (Quinar) qui malheureusement ne pourront éviter une faute sur l'entrée de second double alors que leur chrono était de 60''72… et cela va tellement vite ce soir qu'il faut aussi rester sans-faute. Vainqueur de l'épreuve précédente et en selle sur sa très rapide Eureka van't Roosakker (Chin Chin), on espère voir Maikel van der Vleuten prendre part à la lutte pour la victoire mais en étant rapide mais sans tout donner, c'est juste un classement : 60''28. Julien Epaillard aura su utiliser son Pigmalion du Rozel (Le Tot de Sémilly) comme il le fallait malheureusement, une faute les privera du bénéfice de leur tour en 60''29. Christian Ahlmann entre en piste avec Aragon Z (Askari) et l'on se demande si l'allemand va vraiment tout donner avec son cheval de Grand Prix dans cette épreuve ou s'il pourrait quelque peu éméché l'ambiance de folie qui règne dans le hall 5b du parc des expositions de Villepinte. Au contraire, l'Allemand joue le jeu et demande tout à son facétieux gris qui joue cette fois avec son cavalier et prend la seconde place provisoire en 59''48. « J'ai eu beaucoup de chance sur le dernier obstacle. J'ai été très rapide dans la deuxième partie de mon parcours et je suis très content comme cela. J'ai pu rester dans les bonnes trajectoires en m'écartant parfois pour garder de la vitesse. » Mais si on pensait que l'ambiance était à son comble, on se trompait. Le public attendait son Bosty pour tout donner et le cavalier bellifontain le lui rend bien. En selle sur sa 8 ans Sydney Une Prince (Baloubet du Rouet), le champion d'Europe attaque. Malheureusement pour lui, la qualité de saut de sa jument qui démontre un gros potentiel, le handicap dans cette épreuve même si le couple donne le meilleur de lui-même et termine en 60''05 à la troisième place. « Honnêtement, lorsque j'ai entendu le public derrière moi, j'ai cru que j'étais en avance et je me suis dit que ce n'était pas normal avec une 8 ans d'être en avance dans ce genre d'épreuve et j'ai un peu assuré le dernier, je n'y ai pas cru … je suis troisième. Je pense que j'ai perdu une demi-seconde sur le dernier en ralentissant. L'ambiance était juste incroyable même si ici, je me suis fait un peu piéger par le bruit. Ce qui est certain, c'est qu'on peut constater que lors de chaque Speed Challenge, c'est de plus en plus serré et il est certain que les chevaux plus expérimentés peuvent prendre plus de risques.  » Il n'en reste plus que trois à partir mais alors Kent Farrington venait avec de très grosses ambitions avec Blue Angel, il ne peut éviter deux fautes alors que Simon Delestre devra essuyer un refus de Csarina de Fuyssieux (Casario II) avec une prise de risque maximale … mais aura pu compter sur le public pour faire toute la fin de parcours sous les applaudissements du public ! Dernière à s'élancer, Jane Richard retrouve sa fantastique Zekina Z (Zandor) mais malheureusement, deux fautes priveront le couple d'un bel accessit malgré un très beau chrono laissant ainsi la victoire à Doda de Miranda. « J'ai déjà essayé quelque fois de remporté cette épreuve mais je n'ai pas toujours bien monté les autres années et aujourd'hui, j'avais un sentiment très positif. Déjà au paddock, elle sautait très bien en étant très fraiche. Je savais qu'en montant bien, je pouvais être dans les trois premiers. Gagner c'est néanmoins étonnant car quand j'ai regardé la video de mon parcours, j'ai constaté que j'avais remis des foulées après le premier double, trois foulées je pense, mais cette jument est tellement rapide au-dessus des obstacles ainsi que dans les virages. D'ailleurs, j'ai perdu beaucoup d'épreuves avec cette jument car elle est tellement rapide que l'on exagère, on oublie parfois quel point elle est rapide et on termine avec une chronomètre deux secondes plus rapide que le vainqueur mais avec une faute ! Aujourd'hui, j'ai essayé de ne pas commencer comme un fou et cela a bien fonctionné. Maintenant, gagner les trois étapes de ce speed challenge, ce n'est certainement pas impossible mais ce n'est vraiment pas facile et il faut aussi avoir un peu de chance au tirage au sort pour ne pas passer en tout début d'épreuve. Ici par exemple, lors de la reconnaissance, tout le monde m'a dit que lorsque Jane a gagné à Los Angeles, elle était passée derrière les bidets mais lorsque j'ai vu le parcours de Gerco Shroder, j'ai décidé de passer devant. »

 

Le public pensait peut-être sa soirée terminée au Gucci Paris Masters lorsque débuta un concert des Gipsy King … Le week-end ne fait que commencer.